Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

14 mai 2016 6 14 /05 /mai /2016 09:24

Par Yoram Ettinger

http://www.israelhayom.com/site/newsletter_opinion.php?id=16075

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Selon le premier ambassadeur américain en Israël James McDonald dans son livre   "Ma Mission en Israël" (publié en 1951, pages 174-176): " Les réfugiés étaient entre mains des dirigeants arabes suite à la guerre, qu'ils avaient commencé et perdu. ... la plupart des gouvernements arabes n'ont montré aucune préoccupation réelle pour ces réfugiés ".

 

La Mission Britannique Proche-Orient (arabe) basée à Chypre a signalé le 3 Avril,1949: "Le Haut Comité arabe a encouragé la fuite de leurs foyers des réfugiés." Le commandant en chef de la force militaire d'invasion arabe, Fawzi al-Qawuqji, un collaborateur nazi connu, a menacé en Août 1947: « Si les Nations Unies votent dans le mauvais sens [établissement d'un Etat juif], nous lancerons une guerre totale .. . assassinats, destructions et ruines ». Le 24 Novembre 1947, le président par intérim du Comité supérieur arabe palestinien, Jamal al-Husseini a menacé: « La Palestine sera consumée par le feu et le sang si les Juifs obtiennent une partie de celle-ci. »

 

La saga des réfugiés arabes 1948-1949 a été systématiquement soutenue, déformée et bernée - par les Arabes, l'Organisation des Nations Unies en général et l'UNRWA en particulier - afin de déshumaniser Israël.

Contrairement aux 320.000* réfugiés arabes de 1948-1949 - qui ont été sacrifiés par l'Autorité palestinienne, l'Organisation de libération de la Palestine et les régimes arabes sur l'autel de la délégitimation d'Israël - environ 100 millions de réfugiés en provenance d'Europe, d'Asie et d'Afrique ont été intégré dans leurs pays d'accueil depuis la fin de la Seconde guerre mondiale.

 

En outre, 300.000 Palestiniens ont été expulsé du Koweït en 1991 à la suite de leur collaboration avec l'invasion du Koweït par Saddam Hussein; 200.000 Palestiniens ont fui la Syrie en raison de leurs liens étroits avec le régime Assad; et 50.000 Palestiniens ont fui l'Irak, craignant une rétribution pour leur alliance avec Saddam. Aucune de ces expulsions n'a déclenché de résolutions de l'ONU, d'identification globale et d'aide financière stupéfiante, comme cela a été le cas avec les réfugiés arabes de 1948-1949 .

 

Selon un témoignage du lieutenant-général Alexander Galloway, directeur de l'UNRWA en Jordanie, du 25 mai 1953 à l'audience du sous-comité du Sénat pour le Proche-Orient:. " Les Etats arabes ne veulent pas résoudre le problème des réfugiés Ils veulent le garder comme une arme contre Israël. les dirigeants arabes se contrefichent complètement que les réfugiés vivent ou meurent ".

 

En fait, la Jordanie est le seul pays arabe à accepter le 26, Janvier 1952 la Résolution 413, de l'ONU approuvant la proposition, du plan sur trois ans,et 200 millions $, par le Secrétaire général de l'ONU Dag Hammarskjold pour intégrer les réfugiés palestiniens dans leurs pays arabes d'accueil. Le 3 Janvier 1950, le secrétaire général de l'ONU, Trygve Lie a dit: " Les réfugiés mènent une vie indépendante dans les pays qui les abritent ... Les réfugiés ne seront plus soutenus par une organisation internationale.". Cependant, tel que rapporté par le New York Post, du 11 Juin 1959, le Dr Elfan Rees, un conseiller sur les réfugiés au Conseil oecuménique des Eglises, a soutenu qu'en raison de la tromperie et de la pression arabe, "l'Office de secours et de travaux des Nations Unies (UNRWA) alimente des morts et des non-réfugiés".

 

L'UNRWA a été créée le 8 Décembre 1949, un organisme de secours temporaire de deux à trois ans, mais il est devenu permanent, la plus grande agence de l'ONU, sureffectifs, avec un fonds de pension de 1 milliard $, utilisée comme un poignard visant à Israël. L'UNRWA ne traite que des réfugiés palestiniens, employant 30.000 personnes, contre 6.400 personnes employées par le Haut Commissariat des Nations Unies pour tous les autres réfugiés, qui traite 60 millions de réfugiés.Le HCR limite le statut, tandis que l'UNRWA le perpétue et renforce le statut des réfugiés et gonfle leurs nombres.

 

Contrairement au HCR, qui adhère à la Convention des Nations Unies de 1951 sur les réfugiés - le statut de réfugié n'est pas hérité par les descendants - UNRWA applique le statut de réfugié à perpétuité, sans examen sérieux, aux Arabes (y compris les travailleurs étrangers) qui étaient en Palestine seulement deux ans avant la guerre de 1948. En 1978 et en 1986, l'UNRWA a abandonné les offres israéliennes pour co-financer la réinstallation et la reconversion des réfugiés arabes dans la bande de Gaza, en Judée et en Samarie.

 

En 2012, les employés de l'UNRWA ont élu des candidats affiliés au groupe terroriste du Hamas 25 des 27 sièges d'un conseil syndical qui représente dix mille travailleurs de l'UNRWA. En outre, les installations de l'UNRWA ont été utilisé par le Hamas dans sa guerre de 2014 contre Israël.

 

Les fonds des contribuables américains représentent 33% du budget de l'UNRWA.

 

Des pays arabes avaient refusé d'envahir l'Etat d'Israël nouvellement créé en 1948, et il y a eu des Arabes israéliens qui se sont abstenus de prendre part à l'invasion - qui était conduite par la doctrine islamique que l'ensemble du Moyen-Orient a été divinement et exclusivement donné aux musulmans - il n'y aurait pas eu la guerre de 1948-1949, ni 820.000 réfugiés juifs des pays arabes et les 320.000 réfugiés arabes; si les Arabes avaient accepté des offres israéliens pour réinstaller et donner des emplois aux réfugiés arabes, il n'y aurait pas eu de réfugiés oubliés.

 

En fait, la nature la plus authentique, drôle et sadique de l'Autorité palestinienne et d'autres régimes arabes - et qui est l'obstacle majeur à la coexistence pacifique - c'est la haine de l'autre de leur enseignement et l'opposition à la réinstallation des réfugiés. Ils ne veulent pas nuire à la campagne de délégitimation, de déshumanisation et finalement éradiquer l'Etat juif "infidèle".

 

En 135 de notre ère, l'Empire romain a renommé / déformé la Judée Palestina - en un dérivé de Philistia / Philistins, qui étaient des non Arabes, mais une tribu greque de la mer Égée (grec) - dans une tentative d'éradiquer le judaïsme de la mémoire humaine. En 2016, la saga des réfugiés arabes de 1948-1949 a été considérablement déformée comme un outil pour éradiquer l'Etat juif.

 

* 800.000 Arabes en Israël d'avant 1967 avant la guerre 1948-1949; 170.000 à la fin de la guerre; 100.000 absorbés par le regroupement familial geste d'Israël; 100.000 milieu / classe supérieure de gauche Arabes avant la guerre, intégrés dans les pays arabes voisins; 50.000 travailleurs migrants sont retournés dans leurs pays arabes d'origine; 50.000 Bédouins ont rejoint leurs tribus en Jordanie et dans le Sinaï; 10.000 morts de guerre; 320.000 réfugiés.

 

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai