Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

28 mai 2016 6 28 /05 /mai /2016 08:03

Est-ce que Avigdor Lieberman est vraiment un 'va-t-en guerre' démoniaque?

Par P. David Hornik

http://www.frontpagemag.com/fpm/262987/bibis-new-defense-appointment-irks-washington-p-david-hornik

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

L'avantage en matière de sécurité d'Israël signifie la coopération avec les pays modérés ... nos partenaires pourraient tirer des avantages très agréables. Et il y a aussi la sphère économique. Je suis convaincu qu'un jour, nous aurons des ambassades à Riyad, au Koweït, dans les pays du Golfe et d'autres endroits. La combinaison de notre initiative, de la technologie et des connaissances avec leurs réserves financières énormes peut ainsi changer le monde.

 

Qui a dit ça? Shimon Peres, premier homme de «paix» d'Israël au cours du dernier quart de siècle? Isaac Herzog, leader actuel de l'opposition de gauche d'Israël?

 

Non, l'homme qui l'a dit il y a un an et demi est le tant honni Avigdor Lieberman le ministre de la Défense d'Israël nouvellement assermenté .

 

Le New York Times a reculé d'horreur devant cette nomination. Il déplore «les positions ultranationalistes» de Lieberman et dit que sa «nomination se moque de toutes les ouvertures possibles israéliennes aux Palestiniens.»

 

Le Département d'Etat, aussi, est malheureux. Dans ce que The Times of Israel appelle un "commentaire rare sur la politique intérieure de l'allié américain" - rare, en somme, sauf dans le cas d'Israël, que le Département d'Etat tappe publiquement jusqu'à l'abrutissement par la fréquence du porte-parole Mark Toner qui dit que Washington avait " vu des rapports décrivant le gouvernement d'Israël comme la coalition la plus à Droite dans l'histoire d'Israël .... Cela soulève des questions légitimes sur la direction vers laquelle ce gouvernement peut être dirigé ".

 

Quant au Herzog précité, il a illustré les lamentations de la gauche israélienne : « Je suis désolé Netanyahu a choisi de constater et de déplacer la barre de direction vers l'extrémisme. Les citoyens d'Israël devraient être préoccupés par une coalition de Droite qui conduira Israël vers des lieux dangereux ».

 

Cela rappelle quand, en 2001, Ariel Sharon a pris la barre en tant que Premier ministre. Sharon, bien sûr, était alors une figure démoniaque pour la Gauche israélienne, et il a été considéré avec beaucoup d'appréhension à l'étranger.

 

Pourtant, c'est Sharon qui, quatre ans plus tard, a fini par prendre le pas pacifiste qui ces jours-ci semble être la preuve elle-même de tirer Israël du statu quo de Gaza. Comment cela a-t-il eu lieu?

 

Ce pourrait être parce que, comme tous ceux qui gênaient en regardant les faits, et considéré Sharon comme un être humain complexe plutôt qu'un démon, pouvait voir-son dossier était en fait loin d' être monolithique et belliciste. Il était sorti en faveur de son prédécesseur, le retrait du Premier ministre Ehud Barak du Liban (2000).Avant cela, comme ministre des Affaires étrangères dans le premier gouvernement de Netanyahu (1996-1999), Sharon avait obtenu le long bien avec le roi Hussein de Jordanie et a réussi à aplanir une crise israélo-jordanienne.

 

Comme avec Sharon alors, puis avec Lieberman maintenant. D'une part, ils sont les caricatures de ceux qui semblent avoir besoin, de prospérer d'avoir, des figures israéliennes du centre- droite à diaboliser. D'un autre côté c'est la réalité, comme dans le cas de la longue carrière de Lieberman comme celle de Sharon chef en trois dimensions et être humain avec des défauts et des points forts, avec un mélange de déclarations et d'actions bellicistes et pacifistes qui défient les catégorisations soignées bien-aimés des éditorialistes New York Times  et d'autres critiques incessants d'Israël.

 

En fait qu'est-ce que cela signifie, La nomination de Lieberman comme ministre de la Défense? C'est l'ajout de son parti Yisrael Beiteinu à la coalition gouvernementale.

 

Cela signifie, d'une part, le renforcement de la démocratie israélienne que les augmentations de la coalition au pouvoir n'est plus sur le fil du rasoir-mince de 61 membres de la Knesset (sur 120) elle passe à 66. Cette coalition est bien meilleure avec 66 membres et reflète les résultats  des élections de 2015 en Israël, dans lesquelles, dans le secteur juif, l'aile droite / bloc religieux ont remporté une victoire écrasante avec 67 mandats contre 40 au bloc de la gauche. une coalition de 66 Députés se distingue également une bien meilleure chance d'aborder les problèmes-d'Israël notamment dans les domaines économiques sphère de succès que la faiblesse de la coalition 61-MK avec sa sensibilité aux caprices et ultimatums des parlementaires individuels.

 

L'adhésion de Lieberman et d'Yisrael Beiteinu offre aussi l'espoir d'une plus grande modération sur les questions d'état de la religion. Lieberman lui-même et la plupart des membres de son parti sont des immigrants russes laïques. La coalition comprend déjà deux partis ultrareligieux qui cherchent à imposer une législation religieuse stricte. Le libéralisme de Lieberman sur les questions d'état de la religion, qui tend à se perdre parmi les calomnies des médias, pourrait fournir un équilibre de correction ou au moins avoir un effet modérateur.

 

Lieberman ministre de la défense pourrait aussi rétablir l'harmonie dans les relations entre les élites politiques et militaires d'Israël. Le prédécesseur de Lieberman comme ministre de la Défense, Moshe Yaalon, encourageait des officiers de l'armée à revêtir le manteau de la critique sociale qui semble avoir conduit au licenciement (effectif) de Yaalon. Lieberman pourrait aider les hauts gradés dégriser et leur rappeler que leur mission est de regarder dehors pour la sécurité des Israéliens, et non pas l'état de leurs âmes.

Sur la question palestinienne, cela ne servira à rien si c'est Lieberman, Yaalon, ou quelqu'un d'autre comme ministre de la Défense, tant que les Palestiniens continuent à nier la légitimité d'Israël en tant qu'Etat-une position qui ne montre aucun signe d'hésitation. Sur les autres questions liées à la défense face à Israël le Hamas, le Hezbollah, ISIS, le Front Nusra, et l'Iran; les véritables-amis d'Israël voudront le succès Lieberman au lieu de le condamner avant même qu'il ne commence.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai