Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 23:01

Le maire adjoint révèle «nous avons perdu la souveraineté» dans la capitale; 50.000 Arabes se pressent avec le Hamas pour combler le vide, alors que le gouvernement ferme les yeux

Par Shimon Cohen

http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/211600#.VyZhyvmLTDe

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Arab rioter with Hamas headband in Shuafat         

                        émeutier arabe avec le Hamas bandeau à Shuafat      Hadas Parush/flash 90

 

Les médias israéliens ont largement ignoré couvrant assaillants comment arabes juste avant la Pâque le 20 Avril ont jeté des bombes incendiaires au nord-est dans le quartier de Pisgat Ze'ev à Jérusalem, provoquant un important feu de broussailles qui a léché les maisons des résidents.

 

Un certain nombre de nouveaux bâtiments ont été évacué et les pompiers ont été forcé de combattre l'incendie, et par la suite en gérer le contrôle. Mais malgré le danger pour la vie et la propriété, l'incident n'a pas reçu de couverture médiatique proportionnelle à son importance. 

 

Arutz Sheva , dimanche a parlé avec le Maire-adjoint de J'lem. Selon la journaliste et historienne E.Antébi, l'incident n'est que le dernier résultat d'une politique par laquelle le gouvernement israélien met en pratique la division de la capitale en deux .

 

Elle a indiqué que le phénomène horrible des attaques à la bombe incendiaire ont été transformées en affaire de routine à Pisgat Ze'ev, une routine qui ne reçoit pas une réponse appropriée afin de la prévenir.

 

" Récemment , c'est devenu une routine. Les Arabes jettent des bombes incendiaires. Ils montent sur ​​la barrière de séparation, une barrière qui n'est pas efficace,la traversent librement et lancent leurs bombes incendiaires, provoquant des incendies dans la région entre Pisgat Ze'ev et Shuafat, ce qui présente un grave danger ", a déclaré Antebi.

 

Elle a parlé de précédents incidents avant la récente fête de la Pâque qui a pris fin vendredi dernier, où les résidents ont presque été évacués de leur domicile, mais les médias n'ont pas jugé bon de faire un reportage sur les lanceurs de bombes incendiaires en fonction de ces événements graves.

 

"Ces documents et rapports passent à l'as. Ils ne sont pas pris au sérieux. C'est sans équivoque qu'on abandonne les habitants de Jérusalem," a-t-elle souligné.

 

"Nous avons perdu la souveraineté"

 

Antébi a averti qu'en ignorant ces incidents, les médias ont conduit à une aggravation des attaques lancées par les assaillants arabes.

 

Décrivant comment le silence et l'absence de réponse encouragent les incidents de plus en plus graves, elle a noté une progression de la provocation qui est passée  de la combustion de déchets, aux appels des Muezzin des mosquées à très hauts décibels plus de cinq fois par jour, par des mosquées à la construction des plus illégale.

 

« Nous avons perdu notre souveraineté sur ces territoires », a déclaré Antebi. 

 

Lorsqu'on lui a demandé si son récent appel à limiter l'appel des muezzins pourraient être attaqué comme un comportement «raciste», elle a répondu que ceux qui prétendent qu'il l'est le font par muflerie et par manque de familiarité avec la loi.

 

Le maire adjoint a expliqué qu'il n'y a pas besoin d'une nouvelle loi, parce que la loi actuelle donne une réponse au phénomène.

 

" Il est interdit de faire des proclamations," dit-elle, se référant aux rauques appels à la prière musulmane diffusés au milieu de la nuit, comme un certain nombre de pays musulmans interdisent la pratique et prévoient des messages SMS à la place.

 

" Le problème est qu'ils ne font pas respecter la loi à Jérusalem-Est comme ils le font à Jérusalem ouest, à la fois en termes de pollution sonore et qualité de l'environnement. Ils testent les limites et ils voient que nous ne faisons rien, et à partir de là..... "

 

50.000 Arabes occupent la capitale

 

Selon Antébi, l'absence d'application ces dernières années a fait que 50.000 nouveaux résidents arabes ont afflués à Jérusalem, de Ramallah en Samarie et d'autres endroits.

 

" De cette façon, (le Premier ministre Binyamin) Netanyahu amène plus d'Arabes à Jérusalem," dit-elle, accusant le premier ministre et les membres de son gouvernement de coalition pour ne pas donner de soutien aux efforts d'application que la municipalité de Jérusalem demande.

 

En conséquence, elle explique que les habitants de Shuafat à Jérusalem au nord-est qui ont les moyens financiers de le faire se déplacent à Jérusalem ouest, tandis que leurs maisons à Shuafat sont utilisées pour héberger des Arabes qui entrent illégalement sur le territoire israélien souverain de Sichem (Naplouse) et d'autres régions de Samarie.

 

« Le passage entre Ramallah et Sichem dans le quartier de Shuafat est un passage libre sans aucun point de contrôle, et les immigrants illégaux peuvent facilement se déplacer dans Shuafat », a expliqué Antebi.

 

« Les résidents plus productifs préfèrent laisser Shuafat, où existe le crime et il est agréable d'y vivre parce qu'il n'y a pas d'éducation et aucune collecte d'ordures, de sorte qu'ils se déplacent à Jérusalem », a-t-elle ajouté, soulignant l'exode arabe vers le coeur de la capitale.

 

Le Hamas comble le vide, le gouvernement ferme les yeux

 

Le maire adjoint a déclaré que « les appartements qui se vident sont immédiatement repeuplés pour un prix ridicule par des illégaux (sur le territoire souverain d'Israël). Nous sommes à l'origine de cette activité ainsi ils seront de plus en plus nombreux.»

 

" Il n'y a pas de vide. Les membres du Hamas entrent pour fournir des services. Vous voyez des drapeaux du Hamas flotterr librement."

 

Antébi a accusé le gouvernement d'ignorer la région, apparemment un espoir sans fondement que le phénomène s'arrêtera de lui-même, bien que dans la pratique, le silence du gouvernement est à l'origine de l'effet inverse et encourage le phénomène à s'accélérer.

 

Interrogé pour donner un exemple de la négligence du gouvernement de la région, elle a dit," il y a environ un an, j'ai vu de mes propres yeux le début d'une construction (illégale). J'ai contacté le ministre de la sécurité intérieure et le premier ministre. Je leur ai dit qu'il y avait le début d'une construction ici, qu'ils viennent pour mettre un terme à cet ouvrage ".

 

« On me répondit d'un air désinvolte. Certains ne répondirent pas du tout, et certains ont laissé leurs aides donner des réponses déconnectées de la réalité. En Mars dernier, j'ai contacté le Premier ministre et lui ai dit que toutes mes tentatives pour communiquer avec lui n'ont pas portées leur fruit et qu'il a causé une augmentation importante de la population arabe à Jérusalem ».

 

« Ce sont des zones qui sont appelées Jérusalem, mais dans la pratique, c'est de la division de Jérusalem,qu'il est question » a-t-elle averti.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai