Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

26 mai 2016 4 26 /05 /mai /2016 09:43

Par Daniel Greenfield 

http://sultanknish.blogspot.fr/2016/05/the-palestine-hoax.html#sthash.c9IQyAe8.dpuf

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Oh, the Irony! Palestinian Museum Opens With No ExhibitsIl y a 150 ans, Mark Twain a visité la terre musulmane occupée par Israël et a écrit des «déserts dépeuplés» et  «des monticules de stérilité», de "tristes" et des villes "inhabitées".

 

Il en a conclu que la Palestine est "désolée", «On peut monter à dix miles par ici et ne pas voir dix êtres humains.» La même chose est vraie du Musée palestinien qui a ouvert en grande pompe et un léger problème. Alors que l'entrée est gratuite, il n'y a rien à voir à l' intérieur pour des visiteurs à l' exception de murs nus.

 

Le Musée palestinien était en construction depuis 1998, mais n'a pas de pièces à conviction. Le musée a coûté 24 millions $. Tout ce qu'il a à montrer ce sont quelques bâtiments un peu de sable en pente indiscernable de la saleté et un «jardin» de buissons et d'arbustes rabougris. Le Musée palestinien est ouvert, mais il n'y a rien à l' intérieur.

 

Il est difficile de penser à une meilleure métaphore pour la Palestine qu'un tas de bâtiments vides conçus par des architectes irlandais et chinois dont les expositions inexistantes étaient le fruit de son ancien directeur arméno-américaine....

 

Au dessus du Musée palestinien flotte le drapeau fier de la Palestine, qui était à l'origine le drapeau de la Fédération irako-jordanienne avant que l'OLP «l'emprunte», et les visiteurs peuvent être accueillis par l'hymne palestinien composé par le grec communiste Mikis Theodorakis. Cela sonne comme la bande-son de Zorba le Grec, c'est à la fois parce qu'ils partagent le même compositeur.

 

Tout de la Palestine est si authentiquement palestinien qu'il pourrait aussi bien être fabriqué en Chine. Au moins c'est là où sont faites les Keffiyahs colorées portées par les lanceurs de pierres lançant des pierres au passage de familles juives tout en posant héroïquement pour les photo des journalistes norvégiens, canadiens et chiliens.

 

La Palestine est un bâtiment vide avec rien dedans. C'est un village Potemkine politique. Il y a un drapeau, un hymne, un musée et tous les signes extérieurs d'un pays. Mais si vous regardez de plus près, il n'y a rien à l'intérieur.

 

Le président du Musée palestinien, Omar al-Qattan, qui est né à Beyrouth et vit au Royaume-Uni, a déclaré que les "Palestiniens" ont besoin d'énergie positive comme si l'ouverture d'un musée vide avait un sens. il suffit de penser à quel point l'énergie positive peut venir se réaliser lorsque vous n'avez pas de culture, de patrimoine ou d'histoire à mettre dans votre musée. Mais en réalité, le Musée palestinien a dû ouvrir à temps pour la Nakba. La Nakba est la commémoration annuelle de l'invasion ratée d'Israël par les armées musulmanes étrangères.

 

L'invasion par les forces égyptiennes, irakiennes, syriennes et jordaniennes qui avait commencé le 15 mai par le général Muhammad Haidar d'Egypte qui avait déclaré que les forces musulmanes envahisseurs occuperaient Tel Aviv dans les deux semaines.Les forces égyptiennes ont frappé le village de Kfar Darom qui avait quelques centaines d'habitants et quelques douzaines de membres de la milice. Ils ont frappé avec des chars, des véhicules blindés, des bataillons d'infanterie, l'artillerie et des bombardiers. Les forces musulmanes coloniales envahisseurs ont perdu deux soldats pour un seul défenseur de la milice juive. Au lieu de prendre Tel Aviv en deux semaines, ils ont été coincés assiégeant un petit village pendant deux mois. Voilà la Nakba. Et vous pouvez voir pourquoi les colons musulmans en Israël ont une journée annuelle de deuil pour la défaite misérable de leurs armées d'invasion de la population juive indigène. 

 

Comme son musée, toute la Palestine est une longue fraude sans fin. Le Musée palestinien sera inauguré par le président Mahmoud Abbas de l'Autorité palestinienne. Abbas a été élu pour un mandat de quatre ans en 2005. Il règne depuis sans mandat. L'Autorité palestinienne c'est juste une filiale de l'OLP. Elle revendique l'autorité sur certains territoires qu'elle ne gère pas et dont elle n'a aucun contrôle.

 

Mais le musée palestinien vide n'est pas sur le point de laisser des échecs comme une absence totale de choses à mettre à l'intérieur de ses murs nus qui dépriment. Au contraire, il fait ce qu'a toujours fait l'OLP dans des temps troublés. 

 

Il a envahit Beyrouth.

 

Même si le Musée palestinien n'a rien à présenter, il ouvre un musée satellite à Beyrouth. Si cette invasion "palestinienne" va en quelque chose comme la dernière, le Musée palestinien satellite assassinera également des chrétiens en une semaine. Au-delà de Beyrouth, le Musée palestinien prévoit des musées satellites à San Diego, Londres, Dubaï et à Gaza. Dans la mode islamique, le manque d'une âme interne est compensée par l' expansionnisme externe.

 

Pendant ce temps, le Musée palestinien vide a trouvé un nouveau directeur prestigieux, Mahmoud Hawari, un savant qu'il a décrit comme «le conservateur principal au British Museum». Hawari n'est cependant pas un conservateur de quoi que ce soit. C'est un universitaire. La fondation qui est derrière le Musée palestinien a blâmé son nouveau directeur de l'avoir induit en erreur avec un faux curriculum vitae. Mais la Palestine a toujours été basée sur des mensonges. Pourquoi le Musée palestinien doit-il briser cette tradition?

 

Hawari devra décider ce que, le cas échéant, à mettre dans le Musée palestinien. Le président pense toutefois qu'il devrait célébrer le terrorisme islamique et de discuter qui vivait en Israël en premier. Ces deux sujets sont le début et la fin de toute identité palestinienne. Et tous les deux impliquent la haine des Juifs.

 

Éliminez les juifs, comme les champions de la mystification palestinienne musulmans et non-musulmans ont tenté de le faire, et il n'y a pas de Palestine à Gauche. La Palestine est une entité politique parasitaire qui tire sa richesse, son eau et son électricité depuis Israël. Elle obtient également son histoire, sa culture et toute sa raison d'être d'Israël.

 

Les colons musulmans affirment que le roi David était un musulman, que Jésus était un Palestinien et que l'étoile de David, qui a longtemps précédé l' Islam, est un symbole islamique. La seule culture palestinienne c'est l'appropriation.

 

Palestine ne peut pas plus exister sans Israël qu'un Plasmodium malariae ou un virus VIH peut exister en dehors d'un corps chaud. Malgré toutes les pleurnicheries sur un état ​​indépendant, le seul but d'un Etat palestinien que l'OLP, le Hamas ou toute autre personne a été en mesure de concevoir c'est attaquer Israël.

 

L'Identité palestinienne n'a pas de sens ou de contexte sans la haine des Juifs.

 

Le Musée palestinien est aussi vide que les âmes d'un peuple qui s'est entièrement consacrée au culte de la mort. Rien ne peut être mis là, sauf la haine des Juifs.

 

L'écho du vide du Musée palestinien a blâmé, en toute la probabilité, les Juifs. Le Musée palestinien n'a pas voulu souiller ses murs avec les œuvres de Juifs sales. Et donc ses responsables ont dû importer en dehors d'Israël la seule chose que la "Palestine" fabrique - la mort.

 

Les Juifs avaient rendu difficile d'importer, les appareils d'éclairage allemands authentiquement palestiniens et australiens marques de sortie de secours. Mais lorsque les appareils d'éclairage et des signes de sortie de secours ont finalement été mis en place, il n'y avait toujours rien à mettre dans le musée. Et cela aussi était la faute des Juifs.

 

Omar Al Qattan se plaint d'Israël, il est difficile d'importer des objets d'exposition. Mais on pourrait penser qu'un musée à quelques miles en dehors de la capitale de l'Autorité palestinienne pourraient trouver quelque chose de "palestinien" à exposer dans ce qu'il prétend être sa terre historique. Et pourtant, les murs nus en témoignent qu'il ne pouvait pas.

 

Il n'y a pas de culture palestinienne. Il n'y a pas d'histoire palestinienne. Au lieu de cela , il y a un musée vide construit par un cabinet d'architecte irlandais. Même le jardin «palestinien» est le travail d'un paysagiste jordanien. La Palestine est un village Potemkine. Il a beaucoup de colons musulmans accroupis sur les sites des villes et villages juifs historiques, mais elle est aussi désolée qu'elle était quand Mark Twain la visita. Sa culture est un bâtiment vide. Il y a beaucoup de corps, mais il n'y a pas d'âme. Palestine n'a pas de passé ni d'avenir.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai