Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

SORTIR DE TOUTES LES EGYPTES…

24 Avril 2016 , Rédigé par mordeh'ai

Par Jacques Kupfer
https://www.facebook.com/Jacques-Kupfer-Officiel-1451298125132673/?fref=nf

 malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Depuis des millénaires nos ancêtres nous ont narré les péripéties de notre exode d’Egypte et en cette nuit pascale nous allons également transmettre aux générations futures l’appel de la liberté et du retour sur notre terre. Les enseignements que nous en tirons sont d’une brulante actualité.
Nous raconterons donc l’histoire de Joseph qui évita à l’Egypte les conséquences dramatiques de la famine et celle de ses frères et descendants qui s’établirent en terre de Goshen et apportèrent la prospérité et la bénédiction sur leur pays d’accueil.
Puis vint un pharaon qui « ne connut pas Yossef » ou qui était devenu amnésique des bienfaits du peuple hébreu. Alors retentirent en Egypte les récriminations quant à la puissance économique et sociale de ces « hébreux », les rumeurs et les calomnies. Et ce fut l’esclavage.
Une situation souvent répétée au cours des siècles !
Seuls vingt pour cent des hébreux quittèrent l’Egypte et eurent le mérite de voir les miracles qui ont jalonné notre retour sur notre patrie ancestrale et parmi eux le peu recommandable « erev rav », ces gens de peu de foi qui se sont trouvés malgré eux poussés dans cette grande migration. .
Ceux qui se sont dérobés à l’appel de Moise et à l’ordre divin, ceux qui ne furent pas expulsés par la population locale, ceux qui se sont assimilés au point de ne plus reconnaitre leurs frères ont disparu dans les oubliettes de l’histoire.

Les dix plaies frappèrent le pays du pharaon pour finalement « laisser partir mon peuple ».

L’Europe où continuent de retentir les cris de « mort aux juifs », où la terre est recouverte des cendres du peuple juif, où la haine du Juif est doublée par la volonté d’affaiblir et détruire son seul état, et où le boycott des produits israéliens vient remplacer la Nuit de Cristal. Cette Europe est désormais dirigée par ceux qui n’ont « pas connu » Joseph, perd sa prospérité et connait ses plaies.
L’Europe connait une invasion plus douloureuse que la plaie des grenouilles ou des sauterelles. Elle connait aujourd’hui une plaie multiple de « palestinite aigue » qui ronge les structures traditionnelles de ce qui reste de sa civilisation judéo-chrétienne. Une plaie qui se nomme l’islam.
Ceux qui ne savent pas tirer les leçons de l’histoire sont condamnés à la revivre.
Ils étaient nombreux devant la mer Rouge à hésiter avant de s’engager dans les flots qui s’ouvraient pourtant devant eux. Nombreux à reculer oubliant tous les miracles que l’Eternel leur avait prodigués. Certains voulaient retourner en Égypte et préféraient l’esclavage à la liberté fraichement conquise, certains priaient alors que l’Eternel leur ordonnait d’avancer, certains pensaient à négocier avec l’ennemi, d’autres tentaient de persuader que les armées et les chars de pharaon venaient sceller une amitié et représentaient un partenaire et un interlocuteur valable.
Nadav et Josué sautèrent dans la mer sans palabres, sans doutes et sans craintes pour rejoindre la terre Promise accordée puis libérée.
Vous reconnaitrez aisément dans ces différentes approches les noms de partis politiques israéliens actuels.
La Mer s’est ouverte devant les Juifs d’Europe ! N’écoutez pas les voix du « erev rav » et suivez l’exemple de Josué. Sautez dans l’avion d’El Al pour rejoindre la terre qui vous appartient et vous attend, pour livrer la bataille de sa reconquête totale spirituelle et physique. Israël a autant besoin de vous, mes frères encore en exil dans cette Europe en perdition que vous ne pouvez subsister sans Israël.
Il est vrai que ce chemin est souvent parcouru d’embuches, de difficultés bureaucratiques. Il est vrai que nos roses ne sont pas dépourvues d’épines et que nos sabras dissimilent leur douceur. Mais la fin de l’exil a sonné et le seul moyen d’assurer que votre descendance portera le message du Sinaï, que les sacrifices consentis par vos pères ne sont pas vains est de réaliser l’Alya, la montée.
La seule solution et l’aboutissement de tout exil est le retour sur la terre de Sion.
Il est vrai que certains sont en exil même libérés. Il semble pour eux plus simple de quitter le ghetto géographique plutôt que la maladie mentale d’esclave et de soumission accumulée pendant deux millénaires.
C’était déjà le cas de tous ceux que Moise avait accepté de prendre avec lui, ce Erev Rav qui ne chantait pas de joie en allant au Sinai, qui amena le peuple à se prosterner devant un veau d’or, qui nous a entrainé dans une marche de quarante ans dans le désert, et qui a signé les accords d’Oslo, reçoit l’argent de la trahison dans « la Paix maintenant », « briser le silence » ou « Jcall ».
Yossef avait demandé à ce que ses ossements soient ramenés sur sa terre ancestrale et il fut enterré à Sichem. Sa tombe était un lieu de pèlerinage. Il a fallu que les signataires d’Oslo abandonnent de facto sa tombe entre les mains des incendiaires arabes. Les gouvernements successifs n’ont pas repris ce haut lieu de notre histoire et failli à la fidélité.
Ces dirigeants politiques ou spirituels qui acceptent que la tombe de Joseph reste entre les mains des squatters arabes de notre terre, qui acceptent que le pèlerinage ne puisse s’effectuer qu’une fois par mois et comme des voleurs dans la nuit sous autorisation des arabes et protection de notre armée ne sont pas encore sortis d’Egypte et nous ont réduits sur notre terre à l’état de dhimmis.
Puisse la tornade de la liberté pascale souffler sur notre Terre. Puissent ces fêtes de Pessah’ être une véritable fête de la dignité et de la souveraineté juive pour notre peuple et notre Patrie. Puissent- elles voir le rassemblement des exiles sur l’intégralité de notre terre libérée.

Nous laissions toujours à la table du Seder une chaise vide pour souligner notre soutien. Hier, elle marquait notre solidarité active aux Juifs opprimés des pays arabes, aux juifs d’URSS, à Jonathan Polard. Cette année nous placerons une chaise vide pour nos frères en route et pour notre soldat de Hébron qui a débarrassé la terre d’Israël d’une vermine malfaisante.
A vous et vos familles, à nos amis sincères dans le monde tous nos vœux de bonheur et de santé.
Cette année à Jérusalem éternelle et reconstruite. Cette année dans Jérusalem capitale de notre peuple et notre Etat. Cette année sur le Mont du Temple rendu à son seul et unique propriétaire légitime : le peuple d’Israël.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :