Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

11 mars 2016 5 11 /03 /mars /2016 13:11

La dernière campagne d'Obama contre l'Etat juif est en cours.

 

http://www.frontpagemag.com/fpm/262097/why-netanyahu-stood-obama-daniel-greenfield 

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Le 9 Mars 2010, les titres des unes de la presse rapportaient  "l'affront" à Obama de Netanyahu Six ans plus tard, presque jour pour jour, les mêmes reprises se jouent sur les réseaux d'information à travers l'Amérique.

La Maison Blanche est outrée, choquée et furieuse par la " rébuffade " de Netanyahu. Obama est déprimé par cet affont et avale une pinte de Ben et mange un Brownie Batter de Jerry pour surmonter la douleur d'une réunion sautée avec le Premier ministre israélien. Les rencontres Obama-Netanyahu transmettent toute la joie d'un traitement d'un canal radiculaire et pourtant nous sommes censés croire que Obama avait hâte de cette session avec Netanyahu. 

Obama et ses alliés-les médias font comme si tout le monde a oublié la dernière fois qu'ils ont mis en scène la même production théatrale " le faux Outrage" à cette même date pour les mêmes raisons exactes. Comme l'OLP, Obama continue à choisir ses combats avec Israël tout en essayant de faire semblant qu'il est la vraie victime.

Si vous vous souvenez Obama et Hillary Clinton ont mis leur meilleur fausse indignation sur un faux camouflet il y a six ans, les derniers faux titres ont un air camus ridiculement faux. Tout à coup, vous pouvez voir que les acteurs sur scène ne sont qu'imitateurs, ce sont des marionnettes. Ce n'est pas Pallywood. C'est de l'Obamawood.

Le mois dernier, j'avais prédit que Obama mettrait en scène un autre faux incident avec Israël et ensuite jouerait la victime. Des Sources de l'administration ont fait diffuser des avertissements à Israël par médias interposés de ne pas "offenser" Biden lors de sa visite. Ce qui équivaut à un ivrogne qui entrerait dans un bar cherchant la bagarre et en criant: " Rien ne peut me rendre plus fou." Mais avec Biden en l'air sur le chemin d'Israël et aucun comité en vue approuvant la construction de maisons juives, pas de prétexte pour le dernier grand faux "camouflet". Obama a été contraint de se replier sur le plan B et d'inventer un drame Politique.

La dernière fois, Netanyahu a été accusé de "snober" Biden en Israël, même si Téhéran-Joe était celui qui était assis dans sa chambre et a refusé pendant une heure de venir à la fête organisée en son honneur, puis a fini par faire une scène quand il est descendu. Ensuite Hillary a eu Netanyahu au téléphone et pendant deux heures lui a crié dessus.

Ce drame fabriqué de toutes pièces, à peine digne d'un 'soap' à la Kardashian, avait occupé les médias pendant quelques jours. Les politiciens avaient craché leur indignation sur la présomption d'un obscur comité de construction israélienne et de la signature d'une étape parmi de nombreuses étapes bureaucratiques d'un projet qui, six ans plus tard, n'a pas toujours pas vu le jour.

Biden a capté la fausse indignation d'une taupinière en montagne. "Je condamne la décision prise par le gouvernement d'Israël pour faire avancer la planification de nouvelles unités de logement." Une décision prise par un comité de construction de «faire avancer la planification», tandis que Biden était dans le pays, selon Hillary Clinton, c'était une "insulte non seulement pour le vice-président qui ne méritait pas ça ... mais c'était une insulte aux États-Unis." A-contrario elle 'a aimé' l'enlèvement et l'humiliation des marins américains au bout du canon d'un pistolet Iranien comme vu sur la vidéo qui a été un succès diplomatique. 

Mais si vous comprenez pourquoi l'épisode de la pièce de theatre du "Faux Outrage" est arrivé à l'époque, vous savez pourquoi C'est maintenant dans les rediffusions sur tous les réseaux de médias des nouvelles.  

La visite du mois de Mars était destinée à préparer le terrain pour faire pression sur Israël à faire des concessions aux terroristes plus tard en automne. Avant la visite, les sénateurs des deux partis avaient averti Obama de reculer la campagne contre Israël. Le faux camouflet a été inventé pour mettre Obama comme victime et augmenter la pression sur Israël. En Avril, même le sénateur Schumer a été dégoûté par l'escalade de la campagne de la Maison Blanche.  

C'est la même histoire qui recommence maintenant. Biden n'est pas en visite en Israël pour sa santé. Ou pour la santé d'Israël. 

Obama envisage de porter un coup final à Israël. Le Wall Street Journal rapporte que plusieurs options sont envisagées par la Maison Blanche, y compris une résolution de l'ONU qui imposerait le cadre d'un accord sur Israël. Le gouvernement de gauche de la France a poussé une telle résolution. Kerry, toujours Francophile docile, avait rédigé sa propre version de la résolution pro-terroristes.

Une telle résolution imposerait les frontières d'un Etat terroriste de l'OLP à Israël, tout en faisant passer toutes les autres préoccupations, y compris la sécurité d'Israël contre le terrorisme, comme des thèmes qui devront éventuellement être négociés. Cela reviendrait à un pouce de 800 livres sur l'échelle du processus de paix en donnant tout ce qu'il veut à l'OLP, et ne rien donner à Israël, et essentiellement appelant au nettoyage ethnique des centaines de milliers de Juifs.

Ce serait le plus grand cadeau au "BDS" et commencer une campagne de pression sans précédent contre Israël.

L'an dernier, Samantha Power, qui avait déjà suggéré d'utiliser la force pour occuper Israël, a déclaré à la commission des affaires étrangères de la Chambre que M. Obama n'opposerait pas nécessairement son veto à une résolution d'un État. Cela signifie que le bâton et le plus gros bâton est en place. Cet automne, le point culminant de l'intrigue contre Israël aura lieu.

Le voyage de Biden en Israël et la réunion de Netanyahu avec Obama, l'histoire du Journal et du faux scandale provoqué par la non-visite de Netanyahu font tous partie de l'ouverture d'une campagne de pression contre l'Etat juif.

Netanyahu a essayé d'éviter de donner à Obama des excuses pour fabriquer un autre incident en évitant le voyage, seulement pour Obama c'est d'établir son propre drame.

Selon les rapports, Obama veut imposer une solution à Israël avant qu'il ne quitte le bureau pour préparer le terrain pour son successeur. Prendre une position anti-israélienne et d'en faire une politique officielle, ratifiée par l'ONU, ce sera plus difficile pour un futur président pro-israélien. Bien qu'il soit maintenant très peu probable que le prochain président sera pro-israélien, il est douteux que Obama recule son intrigue finale contre l'Etat juif.

Dans ces conditions, il est logique que Netanyahu évite Obama. Obama a signé pour un Iran nucléaire. Il a même viré pour une alliance régionale avec l'état de la terreur islamique. Le seul but d'une telle réunion aurait été pour Obama de faire pression sur Netanyahu en découpant Israël en petits morceaux pour les terroristes tout en interdisant aux Juifs de vivre dans leurs propres villes dans un apartheid politiquement correct .

Netanyahu ne peut échapper à ces demandes en restant à Jérusalem, mais il n'a pas intérêt à laisser Obama le réprimander en public. Cherchant à échapper à la machine dramaturgique d'Obama, Netanyahu y errera de toute façon. Le dernier faux camouflet a été fabriqué et sera ressassé par les médias le reste de la semaine. Mais il est encore probablement mieux que ce qui attendait Netanyahu à Washington DC.

Si Netanyahu avait rencontré Obama sans accepter ses termes, la Maison Blanche aurait dit qu'il y avait eu un affront et une insulte. S'il avait rencontré les candidats Républicains par-dessus cela, il aurait été accusé d'ingérence dans l'élection. Tout ce que Netanyahu aurait pu faire aurait été caractérisé comme une attaque contre Obama. Donc Netanyahu a choisi de rester à l'écart et a été accusé de snober Obama.

Vous ne pouvez pas gagner avec un narcissique. C'est le piège de la quadrature du cercle. Tout ce que vous pouvez faire c'est de minimiser votre contact avec lui.

Ce dernier drame fabriqué est une distraction. Obama déguisant son attaque contre Israël en essayant de la faire paraître comme si Netanyahu a choisi un combat avec lui. Derrière ces envolées lyriques de télé-réalité c'est un véritable complot d'Obama contre l'Etat juif et l'endommager autant qu'il peut avant qu'il ne perde toute sa puissance de président des USA.

Comme Haman, Obama a jeté son dévolu et cherche la bonne date pour annoncer son nouveau décret contre l'Etat juif. Et comme cet ancien Amalécites, frustré que le fier Binyaminute, le "Ish Yemini", l'homme de droite, ne céde pas devant lui, il se plaint d'avoir été snobé et qu'il lui a manqué de respect. 

Le samedi 21 Janvier2017, Netanyahu sera probablement  Premier ministre, alors qu'Obama ne sera plus personne. C'est certain c'est ce qui  le ronge. Le dernier plan d'Obama pour écarter Netanyahu a échoué.L'opposition de l'aile gauche d'Israël est désorganisé et aucune personne parmi les gens d'Obama ne semble être en mesure de changer cela.

Nous assistons au début de la dernière campagne d'Obama contre Israël.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai