Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 09:57

Par Isi Leibler

http://wordfromjerusalem.com/the-fallout-of-the-obama-doctrine-global-chaos-and-its-implications-for-israel-and-the-jewish-people/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Afficher l'image d'origine

 

La détermination du président Barack Obama de baisser à l'international la puissance US a généré l'instabilité mondiale massive et le chaos avec des implications particulièrement inquiétantes pour Israël.

 

Les politiques d'Obama ont miné des alliances de longue date au sein du bloc occidental. En soutenant les Frères musulmans et l'alliance avec les Etats terroristes et voyous comme l'Iran, les Etats-Unis ont aliéné les Etats arabes tels que l'Egypte et l'Arabie Saoudite, qui se considèrent comme abandonnés et trahis.

 

La Courtisanerie et la servilité devant l'Iran lui ont donné le pouvoir de premier plan d'Etat terroriste islamique du monde, et lui ont permis de devenir une puissance au seuil du nucléaire et exacerbé le conflit entre les chiites et les sunnites, ce qui a conduit à l'émergence de nouveaux groupes barbares islamiques comme ISIS. Les fondamentalistes islamiques ont réintroduit l'âge des ténèbres dans la région l'assassinat de masse, les viols et les décapitations de civils sont devenus monnaie courante.

 

Les politiques hésitantes d'Obama ont abouti à l'affaiblissement des Etats arabes comme la Syrie et la Libye avec des pertes effroyables qui en découlent et le déplacement de millions d'individus. Lorsque contrôlé par le despote Mouammar Kadhafi, la Libye avait volontairement abrogé ses ambitions nucléaires et s'était engagée à éviter le terrorisme.L'enthousiasme d'Obama à «démocratiser» le pays a conduit au renversement de la dictature, l'assassinat de l'ambassadeur américain et la transformation de la Libye en un important tremplin terroriste qui peut finalement nécessiter une intervention militaire.

 

Le chaos et la terreur dans la région ont créé une grave crise de réfugiés qui pourrait accélérer la disparition de l'Union européenne et modifier la base démographique de l'Europe, menant à l'érosion de la civilisation européenne.

 

L'influence américaine minorée a permis au président Vladimir Poutine de réaffirmer la Russie en tant que puissance mondiale majeure et d'atteindre une plus grande influence au Moyen-Orient telle que les Soviétiques n'avaient jamais atteint. La plupart des Etats arabes aujourd'hui considèrent la Russie comme un allié plus fiable que les États-Unis.

 

En plus de tout cela, l'héritage politique intérieure d'Obama a conduit à l'aliénation généralisée de l'ensemble de l'establishment politique et l'émergence de candidats populistes, tels que Bernie Sanders et Donald Trump, qui sont soutenus simplement parce qu'ils remettent en cause l'ordre existant. Dans le même temps, il est extraordinaire que selon les sondages, les principaux candidats des deux partis Républicain et Démocrate, Trump et Hillary Clinton, respectivement, sont détestés par la moitié de leurs propres circonscriptions du parti.

 

Les politiques d'Obama ont conduit à des répercussions négatives uniquement juives:

 

L'hostilité envers le gouvernement israélien de son principal allié a fourni une impulsion considérable à ses adversaires. Les doubles normes employées par l'administration et la classification d'Israël comme moralement équivalente aux terroristes et la non-réprimande des dirigeants palestiniens engagés dans l'incitation au meurtre des Juifs et la sanctification des tueurs comme des «martyrs» nationaux - reflète un comportement moralement scandaleux. À une époque où près d'un demi-million de Syriens ont été massacré et 4 millions de personnes déplacées de leurs foyers, le foyer du courroux des Américains était contre la construction par Israël de maisons, même dans les quartiers juifs de Jérusalem-Est. Cette hostilité flagrante de l'administration Obama a fourni un encouragement total aux forces anti-israéliennes et a donné le feu vert aux Européens de faire pression sur Israël pour faire d'autres concessions unilatérales et reconnaître les indéfendables lignes d'armisticede 1949 comme base de frontières permanentes. En Europe, il est largement admis que les Israéliens se comportent comme des nazis avec des intentions génocidaires envers les Arabes et représentent une plus grande menace pour la paix que les Etats voyous comme la Corée du Nord ou l'Iran.

 

Il y a seulement quelques décennies, beaucoup avaient considéré les anti-sémites comme une espèce éteinte. Aujourd'hui, une coalition d'islamistes, une proportion importante de la gauche, de la droite radicale, et des antisémites autochtones dormants ont fusionné dans un brouet de sorcières, ce qui rend l'antisémitisme comme l'une des plus grandes industries mondiales de croissance politique. L'anti-israélisme d'Obama et les attaques diplomatiques au cours des huit dernières années ont été un facteur majeur contribuant à créer un climat propice à cette incroyable recrudescence de l'antisémitisme.

 

L'administration Obama a pratiquement réussi à saper le large soutien bipartisan pour Israël que  les Démocrates et les Républicains avaient jusqu'ici maintenu. Dans le Parti démocrate, il y a maintenant un bloc de gauche important et croissant qui a adopté l'approche anti-israélien répandue dans la plupart des partis politiques de la gauche européenne. La haine d'Obama pour la direction israélienne a renforcé et enhardi ce bloc, dont l'influence se développera si le nouveau président continuera de se plier à eux.

 

Obama a un impact direct sur les attitudes de la communauté juive envers Israël. Au cours de la dernière décennie, l'assimilation et les mariages mixtes ont fait des incursions massives et considérablement affaibli la communauté juive.La plupart des Juifs, autres que les orthodoxes, ne reçoivent aucune éducation juive et la jeune génération de plus en plus se classe comme «laïque», ce qui implique l'appartenance juive nominale. En plus de cela, les souvenirs de l'Holocauste et la lutte héroïque pour la nation juive après un interrègne de 2.000 ans s'étiolent. La centralité d'Israël dans la vie juive a été rétrogradé et un nombre croissant de réformistes et de rabbins conservateurs identifient maintenant leur judaïsme avec des concepts universels au-delà du «nationalisme», tels que le libéralisme et le «tikkun olam»( réparation du monde). Ces tendances ont reçu un énorme coup de pouce d'Obama, qui, avec le soutien des anti-sionistes (par exemple, George Soros et d'autres), a dogmatiquement promu l'extrême-gauche des organisations juives comme J-Street, dont le principal objectif était de saper l'AIPAC et l' establishment juif pro-israélien. En tant que président afro-américain, Obama hypnotisé par les juifs américains pour qui le libéralisme et l'affiliation au Parti Démocrate étaient devenus un élément essentiel de leur ADN, dépassant souvent leurs loyautés juives. Beaucoup, bombardé par une presse de plus en plus anti-israélienne, ont rejoint le chic et anti-sionisme, se distançant d'Israël. Cela a été particulièrement notable sur les campus universitaires.

 

Malheureusement, quand Obama a fait des remarques scandaleuses concernant les politiques israéliennes, la direction juive traditionnelle robuste a été intimidé et a répondu par un silence assourdissant. Au-delà de petits groupes juifs comme l'Organisation sioniste d'Amérique, les principales voix défendant Israël ne sont pas juives, mais des Républicains et des chrétiens évangéliques. Cet impact est négatif sur les Juifs à travers toute la diaspora.

 

Pourtant, sans contester l'impact désastreux de la politique d'Obama sur Israël et le peuple juif, nous ne devrions pas nous plier à la morosité, mais tourner notre attention sur les développements positifs.

 

Malgré les tensions, les liens entre Israël et l'Amérique sur la base des valeurs partagées et le soutien du public populaire n'ont jamais été aussi grands. En dépit de la haine d'Obama pour la direction israélienne actuelle, il s'est senti obligé de renforcer plutôt que de réduire l'aide militaire américaine, bien que ce soit maintenant sous la menace que le dernier paquet de sécurité soit subordonné au renoncement au droit de faire pression sur le Congrès pour une aide supplémentaire de la part d'Israël en cas de besoin . Pourtant, il y a des raisons d'espérer que le président qui sera élu cherchera à réparer la relation avec Israël.

 

Israël a eu un succès extraordinaire dans le développement des relations avec les puissants pays émergents comme l'Inde et la Chine et le réengagement avec les pays africains.

 

Les accords obtenus avec les Russes, en dépit de leur implication en Syrie, n'ont rien d'étonnant. Parallèlement à son intervention tactique pour assurer la survie des Assad en Syrie, Poutine a simultanément développé une relation positive sans précédent avec Israël. Ses antécédents bolcheviques se retournent dans leurs tombes si ils étaient au courant du scénario presque surréaliste dans lequel cet ancien officier du KGB exprime des sentiments philosémites et même fait l'éloge des anciens citoyens soviétiques qui résident maintenant en Israël.

 

Bien qu'il soit encore prématuré, les relations d'Israël avec l'Egypte, l'Arabie Saoudite et les Etats du Golfe, dont une grande partie est actuellement clandestine, a le potentiel de finalement d'obliger les Palestiniens à parvenir à un accord avec nous.

 

Israël n'a jamais été aussi puissant qu'il est aujourd'hui. Sans écarter la menace iranienne, les Forces de défense israéliennes sont aujourd'hui en mesure de vaincre les forces combinées de tous nos adversaires.

 

Malgré le fait que l'antisémitisme, l'assimilation et les mariages mixtes continueront à éroder la vitalité des communautés juives de la diaspora, un nombre croissant de Juifs engagés fera son 'aliya', soit par choix ou pour permettre à leurs enfants de grandir dans une société dans laquelle ils portent leur judéité comme un insigne d'honneur.

 

Malgré les épreuves et les tribulations du peuple juif, nous pouvons nous réjouir de savoir que notre avenir reste assuré avec Israël. Au cours du dernier demi-siècle, l'Etat juif a fait des progrès extraordinaires, il est autonome et il est fier de ses accomplissements en tant que nation de 'start-up'.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai