Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 13:14

Par Vic Rosenthal

http://abuyehuda.com/2016/03/the-most-effective-message-dont-mess-with-us/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Nous nous plaignons de beaucoup de choses comme les défaites continues d'Israël dans le domaine de l'information. Pourquoi est-ce qu'un pays qui est si bon en technologie et en commerce, un peuple qui a donné naissance à deux grandes religions, une culture qui bénéficie peut-être du meilleur rapport au monde du bonheur et à l'adversité, peut perdre maintes fois la bataille des cœurs et des esprits, en particulier ceux des jeunes?

 

Pourquoi presque tout le monde est d'accord que « les implantations sont illégales» et s'attendent à ce que nous ramassions nos affaires et partions? Comment peut-il exister une organisation qui s'appelle "Queers abattre le terrorisme israélien?" Pourquoi les professeurs qui détestent Israël endoctrinent-ils les étudiants en leur faisant croire que nous sommes des monstres? Pourquoi croit-on toujours à la diffamation d'al-Dura? Pourquoi le faux récit «palestinien» est en train de devenir la sagesse conventionnelle de l'établissement de notre état? Pourquoi Israël vient en second lieu, après la Corée du Nord, comme pays où la plupart des résidents du Royaume-Uni "se sentent particulièrement mal"?

 

Pourquoi, quand Israël se bat dans une guerre défensive, nous sommes toujours accusés de crimes de guerre, malgré le fait que les experts militaires disent toujours que l'armée israélienne fait plus que toute autre armée dans l'histoire pour protéger la population civile? Pourquoi le terrorisme arabe, contre nous est-il minimisé dans les médias, alors que des histoires négatives sont amplifiées? Pourquoi les médias sociaux sont-ilsremplis de textes anti-Israël?

 

"Deux Minutes de Haine d'Orwell" a été reproduit avec "la semaine de l'apartheid israélien" dans les status des universités à travers le monde, avec le Juif des Nations remplaçant de l'Emmanuel Goldstein, d'Orwell, et dans diverses Haines parrainées par l'ONU tout au long de l'année.

 

Oui, il y a beaucoup de raisons à ce qui précède – la haine du Juif et l'argent du pétrole sont deux d'entre elles – et il y a aussi quelques points positifs, mais le volume des sentiments négatifs envers nous est exceptionnel, et nous faisons très peu de progrès pour nous opposer à cela. Et la raison est simple: nous n'avons pas la moindre idée de comment influencer l'opinion. .

 

Nous ne le comprenons pas, c'est la raison pour laquelle nous faisons souvent exactement le contraire de ce que nous devrions.

 

Si nous voulons que les gens soient de notre côté, et s'identifient à nous émotionnellement - et ce que nous voulons, ce n'est pas la «justice» abstraite ou tout autre concept rationnel - alors nous devons tirer les bonnes ficelles. Les Arabes et leurs amis l'ont fait pendant des années, ce qui explique pourquoi ils sont si loin en tête aujourd'hui.

 

Un des conducteurs les plus importants est - comme Vladimir Poutine et Donald Trump l'ont compris - que les gens veulent aller avec le gagnant. L'esprit rationnel pense de quelle ' façon vous jouez le jeu ' des questions, mais le conducteur subconscient est d'accord avec Vince Lombardi: gagner est la seule chose.

 

Qu'avons-nous fait? Nous nous sommes engagés dans l'enseignement de l'Holocauste, qui consiste souvent à parler de la manière dont nous avons laissé les Allemands nous entasser dans des chambres à gaz. Le but semble être que les gens nous plaignent, nous les grands perdants. Mais cela ne met pas plus les gens de notre côté; cela leur donne plus envie de s'éloigner aussi loin que possible de nous. Pour nos ennemis, ça leur donne des idées et cela sent le sordide.

 

Ce que nous devrions faire concernant l'Holocauste c'est mettre l'accent sur des choses telles que, le soulèvement du ghetto de Varsovie, la pendaison d'Eichmann et même des comportements «moralement répréhensibles» comme le terrorisme juif contre les Allemands après la guerre. Nous ne devrions pas insister sur notre douleur, mais plutôt souligner que toute personne qui blesse notre peuple payera un prix; notre réponse sera disproportionnée, voir brutale.

 

Golda Meir a fait la bonne chose quand elle a ordonné au Mossad de tuer tout le monde connecté au massacre de Munich. Afficher de la faiblesse réclame plus d'abus; la force est à la fois un moyen de dissuasion et que d'attraction. Nous voulons être admiré pour notre force, notre ténacité et notre succès, sans aucune pitié.

 

Ce qui nous amène à Gaza. Nous nous sommes battus au cours des dernières guerres (ce qui en soi est un problème) essayant de notre mieux d'éviter de blesser les civils. Certains disent que la prochaine guerre verra chaque soldat combattant accompagné d'un avocat pour nous assurer que nous ne sommes pas responsables de crimes de guerre. Il y a eu des critiques que notre préoccupation porte atteinte à l'efficacité du combat de l'armée israélienne. En effet, c'est vrai, mais ce n'est pas le seul problème: ça projette de la faiblesse. Et ils nous accuseront de crimes de guerre de toute façon. Alors la prochaine fois, nous nous concentrerons uniquement sur l'écrasement du Hamas.

 

Cela vaut également pour la lutte contre le terrorisme. Il me semble que quelqu'un comme Saadi Ali Abu Hammad, qui a bassement attaqué un gardien de sécurité au centre commercial Ma'ale Adumim la semaine dernière, aurait dû être tué sur place, et non pas emprisonné. Une telle déclaration peut sembler choquante, car elle va à l' encontre de notre engagement à une règle de droit. Mais même s'il n'y avait pas de considérations pratiques - voulons-nous que le terroriste touche un salaire de l'Autorité palestinienne jusqu'à sa libération comme une rançon pour une victime d'enlèvement? - Il y a les implications psychologiques. Notre message doit être que d' essayer d'assassiner des Juifs est intolérable, ce n'est pas quelque chose à faire après l' école pour les adolescents, comme un vol à l'étalage.

 

Sur le plan politique, le Premier ministre Netanyahu continue à dire " qu'Israël veut la paix." Bien sûr, il le veut, mais en insistant à chaque fois c'est faire preuve de faiblesse. Qui prie pour la paix? Celui qui perd la guerre. Ce que le Premier Ministre devrait dire c'est que nous avons l'intention de protéger la Terre d'Israël et tous ses habitants, et tous ceux qui nous menacent seront détruits. Non seulement défaits, mais écrasés. Rayés de la carte. Effacés de la mémoire comme Amalek.

 

Mais attendez, les Arabes n'essaient-ils pas de se faire passer pour les victimes? Nenous accusent-ils pas de brutalité? Oui ils le font, mais en même temps , ils nous attaquent - ils prétendent riposter en retour - avec une extrême sauvagerie. Cette sauvagerie est le véhicule pour le message qu'ils envoient au monde, qu'ils sont forts, qu'ils sont tellement dévoués à leur cause qu'ils sont prêts à mourir pour elle, et , finalement, ils vont gagner. Et notre réponse est de leur dire que nous allons nous asseoir et négocier avec eux à tout moment, même quand ils nous poignardent!  Non, nous devons répondre au terrorisme par les expulsions et l' expropriation des terres.

 

Nous devons changer notre message et notre comportement. Ce ne sera pas facile pour nous, habitués que nous sommes à essayer de mettre, un masque occidental poli. Notre premier ministre, qui a courageusement fait face à feu en direct en tant que soldat, a néanmoins du mal face à un président hostile américain.

 

On n'a pas besoin de dire au monde que nous avons de belles femmes, de belles plages, beaucoup de sociétés de technologie et des défilés de la gay-pride (il y a eu effectivement une telle campagne). Cela aura un effet nul. Au contraire, avec nos actions et nos mots, nous devons rechercher le respect, la force du projet, même provoquer la peur - mais certainement pas la pitié.

 

Grâce à la nature paradoxale du cerveau humain, il peut nous faire obtenir de l'amitié et de la compréhension à la fin.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai