Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

12 mars 2016 6 12 /03 /mars /2016 10:06

Ban Ki Moon

https://firstonethrough.wordpress.com/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Cinq ans auparavant, en mars 2011, le monde était un endroit très violent. Le Secrétaire général de l'ONU a souvent parlé longuement sur la responsabilité de protéger les civils contre la violence. Dans certains endroits.

 

Quand il est venu en Israël, après que deux hommes Arabes palestiniens aient assassiné cinq personnes dans leur lit pendant leur sommeil, Ban Ki Moon a prononcé quelques mots, et plutôt que de demander la meilleure protection pour les civils, il a fait valoir que le gouvernement devrait "agir avec retenue".

 

Seulement quatre jours avant le massacre d'Itamar, le Secrétaire général, Ban Ki Moon a déclaré ce qui suit: " l'autorité palestinienne continue à faire des progrès dans le renforcement des institutions et la prestation des services publics, qui se positionne bien pour la création d'un État dans un avenir proche. Les Israéliens devraient être conforté par l'émergence d'un partenaire fiable et un voisin qui s'est engagé au droit d'Israël à vivre en paix et en sécurité, qui s'oppose à la violence et au terrorisme..... »

 

Des mots plus idiots n'ont jamais été prononcés

 

Si le Secrétaire général de l'ONU a été tellement impressionné par l'autorité palestinienne en tant que partenaire, pourquoi il n'a jamais rappelé à l'autorité palestinienne d'arrêter l'incitation à la violence et protéger la population? Comme on le voit ci-dessous, il est confortable d'appeler les autres autorités au pouvoir de protéger les civils. Sauf Israël.

 

Citations de m. Ban Ki Moon en mars 2011

 

Sur Israël, 12 mars 2011 (38 mots): " le Secrétaire général condamne le meurtre choquant de la nuit dernière d'une famille israélienne de cinq personnes, dont trois enfants, dans une colonie en Cisjordanie. Il demande que les auteurs soient traduits en justice et pour tous d'agir avec retenue".

Il n'y avait aucun appel pour assurer la protection des civils innocents.

Il n'y avait aucun appel criant à l'autorité palestinienne d'arrêter l'incitation.

Il n'y avait aucun appel à contenir les extrémistes palestiniens pour empêcher la perte de la vie.

 

Ce qui se produirait seulement pour les autres pays, où il y aurait un sceau sur l'obligation de protéger les civils :

 

Sur le Soudan, 14 mars 2011 (161 mots): « Il demande à la direction du parti du Congrès National (NCP) et mouvement de libération du peuple soudanais (SPLM) visant à empêcher les communautés locales à Abyei et à mettre en œuvre les mesures de confinement à court terme... »

 

Sur la Libye, le 17 mars 2011 (208 mots): « résolution 1973 affirme, clairement et sans équivoque, la détermination de la communauté internationale à assumer sa responsabilité pour protéger les civils contre les violences exercées sur eux par leur propre gouvernement. La résolution autorise l'utilisation de toutes les mesures nécessaires, y compris une zone d'exclusion aérienne pour empêcher de nouvelles pertes et la perte de vies innocentes.»

 

Syrie, 18 mars 2011 (104 mots): « l'utilisation de la force meurtrière contre des manifestants pacifiques et leurs arrestations arbitraires sont inacceptables »

 

L'Yémen, 18 mars 2011 (111 mots): « il réitère son appel à la plus grande retenue et rappelle au gouvernement du Yémen qu'il a l'obligation de protéger les civils. Il demande à tous de s'abstenir de tout acte provocateur qui pourrait conduire à nouvelles violences..»

 

Sur la Libye, 23 mars 2011 (64 mots): «.. .Il réitère son appel qu'il soit immédiatement mis fin à la violence par toutes les parties, conformément aux résolutions 1970 et 1973 et pour la responsabilité de protéger les civils. »

 

Syrie, 23 mars 2011 (101 mots): « Il rappelle au gouvernement syrien de son obligation de protéger les civils »

 

Sur la Côte d'Ivoire, 31 mars 2011 (175 mots): "il exhorte toutes les parties de respecter leurs responsabilités pour éviter un préjudice à la population civile. Il est essentiel que toutes les parties coopèrent avec la Mission des Nations Unies en Côte d'Ivoire dans l'accomplissement de son mandat de protéger les civils. Le Secrétaire général réaffirme que les responsables de l'incitation, orchestrer ou ayant commis des violations de droits de l'homme seront tenus responsables en vertu du droit international. »

 

Le Secrétaire général de l'ONU estime que les gouvernements de la région doivent protéger les civils, mais Israël devrait s'appuyer sur l'autorité palestinienne pour sa sécurité. Qui n'a pas bien fonctionné en mars 2011 pour trois enfants juifs et leurs parents qui ont été massacré dans leur sommeil.

 

Cinq ans plus tard, Ban Ki Moon continue le même modèle de ne pas crier sur l'autorité palestinienne – pour incitation à l'assassinat – qui, affirme-t-il, est « un partenaire fiable et un voisin » pour la sécurité d'Israël. Il excuse les mots que les Palestiniens qui sont « frustrés ». Il absout leurs péchés avec silence.

 

Cinq ans plus tard, des civils innocents continuent d'être tués dans les rues d'Israël, et Ban Ki Moon continue à nier qu'Israël a le droit et la responsabilité de protéger ses citoyens.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai