Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 20:28
Par Elder of Ziyon 
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/03/abbas-if-israel-would-just-give-us-what.html

 Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 
 



 

Mahmoud Abbas a rencontré des dirigeants juifs marocains à Ramallah lundi et il s'est affublé pour la circonstance de son costume de modéré pour ses invités. 

 

Il a dit que les Palestiniens cherchent à parvenir à un accord avec Israël et aspirent de vivre à ses côtés dans la paix. Il a dit qu'il veut une conférence internationale avec tous les pays du monde, y compris les pays arabes comme l'Arabie Saoudite, afin de décider quelle serait la meilleure façon de parvenir à la paix. il a dit qu'il est prêt à rencontrer un groupe comme celui - ci qui pourraient contribuer à la paix. Il a affirmé que si seulement Israël faisait la paix, alors 57 nations arabes normaliseraient leurs relations avec Israël. 

 

Il n'a pas dit que l'un des ensembles de personnes qu'il ne veut pas rencontrer sont des responsables israéliens qui seraient en fait des partenaires pour la paix de tout plan réaliste. Il n'a pas dit un mot au sujet du soi-disant «droit de retour» sur lequel il insiste dans tous les discours donnés à ses électeurs leur expliquant qu'il ne peut y avoir aucun accord de paix sans qu'Israël ne soit détruit démographiquement. Il n'a pas abordé son incitation aux Palestiniens à poignarder les Juifs sous prétexte de " défendre al -Aqsa." Il n'a pas dit qu'il refusait de normaliser les relations avec Israël aujourd'hui, et ni qu'aucune nation arabe a signé un traité de paix avec Israël. Non, il a joué pour son audience dans la salle pour essayer de l'amener à faire pression sur Israël à faire des concessions pour une «paix» qui finirait par le partage de Jérusalem et d'aller à la prochaine étape qui serait - la destruction d' Israël. 

 

Mais une chose qu'il a dit se démarque. Ce ne fut pas la première fois qu'un haut responsable de l' OLP dit cela, mais c'est important de le signaler à chaque fois. 

 

Abbas a affirmé que la résolution de la question palestinienne avec ce qu'il   considère comme une solution équitable saurait «garantir la fin de toutes les formes de terrorisme, enlever le prétexte aux extrémistes qui ont pris la question palestinienne comme excuse pour répandre la terreur et assassiner, comme ISIS et al-Qaïda et d'autres, nous devons parvenir à la paix et mettre fin à l'occupation.

 

Sauf que ISIS et al - Qaïda n'ont jamais prétendu que leurs attaques terroristes avaient à voir avec Israël et le problème palestinien ". 

 

La vieille théorie discréditée du «lien» est un outil important dans l'arsenal d'Abbas. Il sait que l'Europe a peur des terroristes islamiques et il lui offre, contre toute logique et faits, une idée à retenir - l'idée que la solution au terrorisme est la capitulation israélienne au chantage palestinien. L'argument est absurde , mais très attrayant, parce que les gens qui se sentent impuissants contre un ennemi qui  les terrorise auraient naturellement une forte attraction à toute solution simpliste qui ne les implique pas en quoi que ce soit. 

 

Abbas dit que ISIS n'a rien contre Bruxelles ou Paris ou Ankara - ils ne sont attaquer aux Européens parce qu'Israël refuse de démanteler certaines communautés juives et que l' Europe est contre ces implantations toute façon! 

 

Cet argument séduisant l'emporte sur la logique - il n'y a aucun inconvénient à faire pression sur Israël et s'il y a une chance que cela diminue le vent dans les voiles des djihadistes, est-ce que cela ne vaut pas la peine d'essayer? 

 

En fait, céder aux demandes des djihadistes enhardit les djihadistes à redoubler d'efforts. Cela les aide à recruter de nombreux futurs martyrs. Il se nourrit de la vision du monde, de la fantaisie que le monde est en guerre, et du côté musulman gagne son chemin vers ce que l'inévitable, Koranically prophétisait -- la victoire. 

 

Abbas ne peut pas être un djihadiste, mais il utilise la langue djihadiste dans les médias officiels de l'Autorité palestinienne pour justifier la terreur contre les Juifs, et il souscrit à l'idée djihadiste que les concessions sont des signes de faiblesse. Il sait comment jouer le jeu, et son plan est de convaincre le monde de lui donner gratuitement ce qu'il refuse de négocier. 

 

Israël veut la paix et la sécurité. Abbas prétend offrir la «paix» sans promesses, sans concessions,avec chaque intention d'utiliser ses gains acquis pour commencer la prochaine étape de la destruction d'Israël. 

 

Son utilisation cynique du lien c'est une épée à double tranchant, si les pays occidentaux se sont réveillés . 

 

Voici ce que l'Occident devrait répondre à Abbas: 

 

Si ISIS est menaçant et tue les Occidentaux au nom de la «Palestine», alors les dirigeants palestiniens devraient clairement dire que les djihadistes ne les aident pas du toutIls devraient dénoncer les attaques terroristes en leur nom et dire que toute personne qui se joindrait à ISIS pour cette cause se trompe et c'est contre - productif. Il devrait dire que, dans la guerre entre le monde libre et les terroristes islamiques, lui et ses gens choisissent le monde libre. En d'autres termes, si les terroristes prétendent être le lien, Abbas et l'OLP peuvent explicitement rompre ce lien en se dissociant de toutes les attaques terroristes effectuées en leur nom.

 

Cela aurait exactement le même effet que les concessions israéliennes. En fait, ce serait plus efficace parce que lesPalestiniens demanderaient de ne pas être utilisés comme une excuse pour le terrorisme avant même qu'ils n'atteignent leurs objectifs politiques.

 

Abbas ne fera jamais cela. Si la France ou la Belgique exige que Abbas brise le lien et qu'il insiste sur le fait c'est là, qu'elles s'apercevront de quel côté Abbas se trouve vraiment. 

 

Parce que Abbas veut que sa cause soit liée à ISIS. Il veut que les djihadistes continuent à attaquer des cibles occidentales. Cela lui permet d'utiliser le «lien» à son avantage. 

 

Alors de quel côté est Abbas vraiment - du côté de la paix ou du côté des terroristes dont les actes, croit - il, vont l'aider à faire chanter l'Occident pour atteindre ses objectifs?

 

 

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai