Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 09:06

Par Vic Rosenthal

http://abuyehuda.com/2016/02/a-world-without-jews-2012/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Merci à la fonction 'souvenirs' de Facebook, grâce à elle je me suis souvenu de ce post d'il y a quatre ans. Je l'ai tellement aimé que je le reédite. Pas besoin de changer un seul mot.

 

Expérience de la réflexion

Peut-être un jour, les Juifs du monde en auront finalement marre. Peut-être qu'ils construiront un énorme vaisseau spatial et prendront leurs arguments sur une autre planète (on sait les Juifs sont intelligents, donc ils pourraient le faire).

Que se passerait-il sur cette planète cela pourrait être intéressant, mais je ne vais pas spéculer, bien qu'il est tentant de se demander à quoi ressemblerait une planète juive. Comme Israël sans le devoir des travailleurs étrangers, le terrorisme et le service de réserve?

 

Je suis plus intéressé par ce à quoi ressemblerait la Terre. Imaginez un Moyen-Orient sans Juifs (le régime iranien fait cela tout le temps). Pitié pour les «Palestiniens», dont la culture perdrait soudainement sa raison d'être. Après quelques jours à profiter des belles voitures et des bâtiments que les juifs ont abandonné, ils devront créer une véritable identité pour eux-mêmes.

 

Soudain, il y aurait très peu d'intérêt à soutenir les «réfugiés». Qui se soucierait d'eux? Pas les pays arabes, qui les traitent comme desdétritus maintenant. Je pense il y aura des combats entre les différentes factions, dont certaines islamistes et certaines laïques. Le Hezbollah prendrait le contrôle du Nord, le Hamas du Sud, et le Fatah de l'Est. Ce sera à l'ONU de les nourrir, au moins pendant un certain temps. LaTurquie, l'Egypte, l'Iran, l'Arabie Saoudite, etc. chacun fournira sa faction favorite en armes, et elles se battraient jusqu'à ce que ses voisins engloutissent la plupart des terres ou qu'elles tombent sous le contrôle de diverses milices.

 

Les anciens Arabes israéliens, habitués à un degré de civilisation et n'ayant pas connu la brutalité refoulée des milices, seraient les plus malchanceux. Leur propriété serait bientôt volée ou réquisitionnée par les milices. Le président américain ferait un discours sur la promotion de la Démocratie dans la région, et choisirait une faction minoritaire, qui pourrait parler sans agir, mais le pouvoir réel viendrait aux armes.  Bientôt ça ressemblerait beaucoup à la Libye, mais en pire.

 

On attribuerait la responsabilité du désastre aux Juifs, mais il y aurait peu de satisfaction à cela, car il n'y aurait aucun moyen de les punir. Mearsheimer et Walt (auteurs du livre: le lobby israelien et la politique étrangère américaine) obtiendraient de vrais emplois. De nombreux universitaires devraient trouver de nouvelles causes, mais aucune ne serait émotionnellement satisfaisante. Certaines industries et les villes aux États-Unis seraient décimées; ce serait une catastrophe immédiate pour l'économie américaine, bien qu'elle se rétablirait. L'Europe, où il y avait moins de Juifs, continuerait à se suicider culturellement comme avant.

 

Sans Israël

Les Etats musulmans, les sectes et les milices se concentreraient sur ​​l'expansion de leur pouvoir au détriment de chacun. En fin de compte quelques groupes pourraient atteindre la domination et réprimeraient violemment les autres.

En 50 ans, le Moyen-Orient, certaines parties de ce qui est maintenant la Russie, et la plupart de l'Europe serait divisés en sphères sous influences, turques, pakistanaises et iraniennes  peut-être même des empires. Tout serait islamiste.

 

Les Etats-Unis, encore indépendants, développeraient peu à peu une culture différente sans l'influence juive (et sous la pression du terrorisme endémique). Beaucoup d'Américains trouveraient l'ordre plus important que la préservation des droits individuels. Les souches particulièrement juives du libéralisme non coercitif d'une part et de l'autre la doctrine libertaire disparaîtraient, et seraient remplacés à gauche, par un communisme de type soviétique oppressif et sur à droite par le fascisme.

 

Il y aurait encore des prix Nobel, mais ils seraient tous attribués à des musulmans. La critique de l'islam serait interdite en Europe, bien sûr, et la charia serait la loi qui serait appliquée dans de nombreux pays. Le nombre de chrétiens diminuerait fortement partout. En Europe, les chrétiens vivraient comme des dhimmis. Aux États-Unis, nombreux sont ceux qui se convertiraient à l'Islam, mais il resterait une forte présence chrétienne, y compris des groupes armés hostiles aux musulmans.

 

Les progrès scientifiques dans de nombreux domaines seraient interrompus par la perte de beaucoup de scientifiques. La science médicale, en particulier, subirait un coup sévère. Les épidémies de nouvelles maladies causées par des pathogènes résistants aux médicaments et les agents biologiques libérés dans les guerres du Moyen-Orient ravageraient le monde; les médecins et les scientifiques juifs qui auraient pu développer des réponses seraient occupés ailleurs.

 

La Littérature, l'art et la science qui avaient été perçu comme un défi à l'islam seraient supprimées dans une grande partie du monde. Aux États-Unis, ils seraient «controversés». Les Livres et œuvres d'art créés par les juifs seraient détruits où l'islam radical est prépondérant.

 

Suivant les mots immortels de Thomas Hobbes, (penseur et fondateur de la philosophie civile, auteur de Leviathan), la vie sur terre serait encore «désagréable, brutale et courte».

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai