Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 16:24

Par Vic Rosenthal

http://abuyehuda.com/2016/02/soothing-words-and-golden-handcuffs/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Je n'ai jamais compris pourquoi Israël accorde une légitimité au soi-disant "Quartet" Etats-Unis, ONU, UE et Russie.

 

Chacune de ces entités est hostile à Israël dans une certaine mesure. Aucune d'entre elles n'a fait preuve de compréhension ou de préoccupation pour les questions de sécurité d'Israël. L'ONU et l'UE ont pris parti pour les Arabes depuis des décennies, alors que l'administration Obama n'a fait que pencher et détourner la politique américaine d'Israël plus que toute autre administration précédente. La Russie travaille en étroite collaboration avec l'Iran, le Hezbollah et Bachar al-Assad, tous les trois nos ennemis mortels d'Israël. Beaucoup a été fait avec la «coordination» russe et Israël pour éviter la confrontation dans le ciel de Syrie, mais ce qui est dans l'intérêt aujourd'hui de Poutine ne le sera peut-être pas demain.

 

Il y a quelques mois, le Premier ministre Netanyahu avait banni l'UE de tout rôle dans les négociations entre Israël et l'OLP en raison de l'anti-Israëlisme de l'UE,tel que le projet antisémite qui exigeait que tous les produits fabriqués dans la Ligne verte par des Juifs doivent être spécialement étiquetés comme autre chose que «produit d'Israël».

 

Oui, il importe si le produit a été fabriqué par des Juifs ou des Arabes! Voici les lignes directrices pertinentes :

 

Pour les Produits [arabe - Ed.] de Palestine qui ne proviennent pas de colonies, une indication qui ne trompe pas sur l'origine géographique, tout en correspondant à la pratique internationale, pourrait être «produit de la Cisjordanie» (produit palestinien) du « produit de Gaza » ou « produit de la Palestine ».

 

Pour les produits de la Cisjordanie ou du plateau du Golan qui proviennent de colonies, une indication limitée à «produit du plateau du Golan» ou «produit à partir de la Cisjordanie» ne serait pas acceptable. Même si elles désignent la zone plus large ou d'un territoire à partir de laquelle le produit est originaire, l'omission de la supplémentaire géographique [ethnique! - Ed.] . Indication que le produit provient de colonies israéliennes d'induire en erreur le consommateur quant à la véritable origine du produit Dans de tels cas, l'expression «de la colonisation israélienne» ou besoins équivalents à ajouter ...

 

Vendredi, Netanyahu a accepté de permettre à l'UE de participer à nouveau aux négociations dont chacun sait qu'elles ne peuvent pas parvenir à un accord, mais qui sont utiles pour faire pression et obtenir des concessions d'Israël. Est-ce que l'UE convient d'annuler l'obligation d'étiquetage? Non, mais Federica Mogherini de l'UE , a déclaré à Netanyahu " que la responsabilité de la mise en œuvre des lignes directrices repose sur les 28 Etats membres de l'UE." Le porte-parole du Premier Ministre a appelé cela une concession , mais ce n'en est clairement pas une. Et elle a ajouté que

 

... L'étiquetage ne visait pas à porter atteinte à des questions du statut final. Les étiquettes de consommation ne constituent pas un boycott et ne doivent pas être interprétées comme tels ...

 

Ne porte pas atteinte? Re-lire les directives que je citais plus haut, qui affirme clairement - contrairement à l'opinion d'Israël et que de nombreuses autorités juridiques indépendantes - qu'Israël n'est pas souverain sur la Ligne verte, et même implique qu'il existe déjà une entité appelée «Palestine».

 

Naturellement, il n'y a pas des exigences similaires en place pour d'autres territoires contestés, comme le Tibet chinois occupé ou pour le nord de Chypre sous occupation turque. Et tandis que l'étiquette n'est en soi pas un boycott, l'effet est de faciliter les boycotts. Pour autant que je sache, la condition ethnique de l'obligation d'étiquetage est quelque chose que le monde n'a jamais vu depuis l'Allemagne nazie.

 

Netanyahu était également préoccupé par le financement de l'UE de la construction arabe illégale dans la zone C, parties de la Judée / Samarie qui sont censées être sous contrôle israélien total selon les accords d'Oslo. Mais Mogherini serait d'accord pour "tenir de nouvelles discussions" à ce sujet.

 

En d'autres termes, l'UE est prête à dire de belles choses, mais de ne pas du tout modifier sa politique. Et Netanyahu a accepté de lui permettre de revenir coller son nez dans nos affaires.

 

Ceci est un cas particulier du problème général d'Israël de reculer sous la pression. On est souvent à blâmer le Premier ministre Netanyahu, qui est désigné comme «un mou». En fait, le contraire est vrai. Netanyahou sait que sa popularité à la maison va diminuer si elle est perçue comme cédant à la pression de l'UE et à l'administration Obama, mais son évaluation est que les conséquences économiques et diplomatiques de se montrer résolu et ferme seront inacceptables. En d'autres termes, il prend les coups pour le bien du pays! Il n'est pas veule, mais je pense que sa politique est erronée.

 

Caroline Glick a appelé la pression conjointe de l'UE / US  - soutenue par le terrorisme arabe - un « assaut coordonné.»  Elle a raison. C'est une politique hypocrite et cynique qui combine des assurances verbales de soutien et de préoccupation, aussi bien que l'aide militaire américaine à chaque sorte de pression sauf l'invasion. L'objectif est de forcer Israël à quitter les territoires et la moitié de sa capitale, ce qui presque chaque analyste israélien ou un politicien comprend que ce serait désastreux.

 

Ce qui le rend cynique c'est que l'administration américaine et les fonctionnaires de l'UE le savent aussi. Ils ne s'en soucient tout simplement pas de notre sécurité et dans de nombreux milieux préféreraient voir l'Etat juif éliminé. Donc ils utilisent l'aide américaine comme levier, essayer de subvertir nos élections, les ONG ont des fonds pour se livrer à la diabolisation et la guerre juridique, empêcher Israël de préempter les attaques ennemies ou d'y répondre, soutenir l'OLP et former son armée, et ainsi de suite.

 

Dans un sens très réel, une grande partie de l'Occident est devenue notre ennemi.

 

Amon avis Netanyahu se perd c'est quand il pense qu'il peut jouer leur jeu et gagner. Il tiendra le coup pour un meilleur président américain, qui verrait Israël comme la ligne de front de la civilisation occidentale et qui agirait en conséquence. Ce serait une erreur.Même George W. Bush, le président le plus pro-israélien dans l'histoire récente, n'a pas changé de manière significative la politique américaine envers Israël et les Arabes, en particulier dans son dernier mandat. Et les promesses qu'il a vraiment fait en échange du retrait de Gaza ont été renié lors de l'administration suivante.

 

Je préférerais que le Premier Ministre prenne la route difficile de faire face aux Etats-Unis et à l'UE au sujet de leur soutien au terrorisme arabe palestinien tout en prenant des mesures pour réduire notre dépendance à l'égard des États-Unis et à l'influence de l'UE dans ce pays.

 

Netanyahu devrait dire «non» au F-35, comme Caroline Glick l'affirme de façon convaincante. Nous devons trouver des alternatives à l'achat de systèmes d'armes de l'aide militaire américaine. La Knesset doit prendre et appliquer des règles strictes pour contrôler les ONG subversives financées par l'UE active dans notre pays. Nous devons mettre un terme à l'armement américain et à la formation de l'OLP, et nous devrions expliquer à nos «alliés» que nous ne devons permettre au ciment et aux matériaux de construction d'entrer dans Gaza que s'ils ne sont pas détournés pour la construction de tunnels. Bien que les relations d'Israël avec la Chine et l'Inde se sont grandement améliorées au cours des dernières années, cela doit devenir notre priorité diplomatique.

 

Israël subira un préjudice économique pour cette politique à court terme. Mais notre sécurité et le respect de soi exigent que nous arrêtions de dépendre pour la continuité de l'existence de notre Etat sur ceux qui n'offrent seulement que des paroles apaisantes et des menottes dorées.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai