Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 21:39

Par Khaled Abu Toameh
http://www.gatestoneinstitute.org/7443/palestinian-leaders-rhetoric

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Pour Abbas et la direction palestinienne, la mort de plus de 170 Palestiniens et 26 Israéliens au cours des cinq derniers mois ont eu lieu dans le contexte d'un "soulèvement populaire et pacifique." On peut seulement imaginer ce à quoi aurait ressemblé le soulèvement si il n'avait pas été "pacifique".

 

Le sang des Palestiniens, qui se font tirer dessus et tués en attaquant les Juifs, est sur les mains de Abbas et de ses hauts fonctionnaires.

 

C'est un casse-tête: les dirigeants de l'Autorité palestinienne (AP) sont muets, ou font semblant qu'ils croient à leur propre rhétorique ridicule?

 

Comme la vague actuelle d'assassinats à coups de couteau, de voitures-béliers et d'attaques de tir, qui a débuté en Octobre 2015, se poursuit et semble même s'intensifier, le Président de l'AP Mahmoud Abbas et les hauts responsables palestiniens insistent pour que nous ne soyons rien, de plus que témoins et assistons à un " soulèvement pacifique populaire."

 

Abbas a dit précisément ceci à un groupe de journalistes arabes israéliens qu'il a invité à son bureau la semaine dernière. Abbas a exprimé son plein appui au "soulèvement populaire et pacifique." Il a en outre expliqué que les Palestiniens utilisaient " tous les moyens pacifiques " pour " résister à l'occupation israélienne."

 

Pour Abbas et la direction palestinienne, la mort de plus de 170 Palestiniens et de 26 Israéliens au cours des cinq derniers mois ont eu lieu dans le contexte d'un "soulèvement populaire et pacifique." On peut seulement imaginer ce à quoi le soulèvement aurait ressemblé s'il n'avait pas été "pacifique".

 

Fait intéressant, Abbas semble considérer les couteaux et les armes automatiques comme des outils «pacifiques» que les Palestiniens ont droit d'utiliser pour " résister à l'occupation."

 

Plutôt que de chercher à calmer la situation, Abbas met de l'huile sur le feu en glorifiant les assaillants palestiniens - dont beaucoup sont âgés de moins de 20 ans - et encourage les autres à se joindre au "soulèvement pacifique" contre Israël.

 

Soyons très clairs. La direction palestinienne actuelle est incapable de placer la responsabilité ou quoi que ce soit sur les Palestiniens, en particulier ceux qui ont blessé et tué des Israéliens. À leur avis, la faute incombe à Israël seul, et la communauté internationale doit intervenir et arrêter les «crimes» israéliens contre les Palestiniens.

 

Les dirigeants palestiniens ont une longue histoire de dérobades à leur responsabilité de déboires de leur peuple. Ce faisant, ils ont apporté une catastrophe de génération en génération de Palestiniens.

 

Bien sûr, la victimisation est une vaste catégorie. Les jeunes Palestiniens qui sont poussés par l'Autorité palestinienne à assassiner les Juifs sont eux aussi des victimes. Ils sont victimes de dirigeants ratés qui les poussent à la mort en leur mentant à propos des "conspirations" israéliennes et juives contre les Arabes et les musulmans et contre la mosquée Al-Aqsa.

 

Pas un seul haut responsable palestinien n'a condamné la prise pour cible de civils innocents dans ce soulèvement "pacifique", même lorsque la victime est une mère de 38 ans et infirmière . Ils sont trop occupés à glorifier les assaillants et à nommer des rues et des places des noms des assassins.

 

Les dirigeants palestiniens n'ont pas dénoncer ces cas d'assassinats pour deux raisons.

 

Les dirigeants eux-mêmes sont responsables de la vaste campagne d'incitation anti-israélienne qui a précédé l'actuelle vague d'attaques. Cette campagne s'est intensifiée au cours des deux dernières années quand Abbas et de hauts responsables palestiniens ont commencé à dire aux Palestiniens que les Juifs "profanaient la Mosquée Al-Aqsa de leurs pieds sales." Quelques jours avant le début des attaques, Abbas a assuré son peuple que ceux qui meurent en défendant leurs lieux saints iraient directement au paradis. " Chaque goutte de sang versé à Jérusalem est un sang pur ", a-t-il souligné.

 

Abbas et ses sbires ont réussi: les mineurs palestiniens sortent et "arrêtent" les Juifs de profaner la Mosquée Al-Aqsa et contrecarrent leur "système" pour détruire les lieux saints islamiques.Donc, l'Autorité palestinienne et son président ont fait monter les enchères, affirmant que maintenant Israël est censé procéder à des "exécutions extrajudiciaires" en tirant sur des Palestiniens qui sont en train d'essayer de commettre des assassinats avec des couteaux et des fusils automatiques - les mêmes Palestiniens ont eu droit à un lavage de cerveau par les dirigeants palestiniens et les médias.

 

Et ainsi, nous arrivons à deux vérités désagréables: (1) les dirigeants de l'AP auraient du mal à dénoncer les actes de terrorisme contre Israël alors qu'ils incitaient eux-mêmes à la violence; et (2) que la vague actuelle d'attaques anti-israéliennes fournit à Abbas et d'autres dirigeants palestiniens des munitions pour délégitimer Israël et déshumaniser les Juifs dans l'arène internationale.

 

Les dirigeants palestiniens déforment la réalité pour rallier le monde contre Israël et pour faire avancer leurs propres objectifs politiques. Depuis le début de cette série d'attaques, Abbas et plusieurs hauts fonctionnaires de Ramallah ont appelé à une intervention internationale pour arrêter " l'agression " israélienne contre les Palestiniens. À leur avis, un mineur brandissant un couteau à la main est un acte d ' «agression» et un «crime de guerre», qui nécessite une intervention internationale immédiate.

 

La direction palestinienne cherche maintenant à tirer parti de la violence pour appeler à une conférence internationale de paix, vers la réception de la "protection" internationale pour les Palestiniens. Abbas espère qu'une telle conférence donnerait une solution globale imposée à Israël. Le président de l'Autorité palestinienne est convaincu que grâce à la pression mondiale sur Israël il obtiendra plus d'Israël qu'un règlement négocié. Voilà pourquoi il ne veut pas revenir à la table des négociations avec Israël.

 

Ainsi, il existe une méthode ici: Pendant cinq mois pleins, la position palestinienne officielle a été qu'Israël a lancé cette violence et que les Israéliens prennent «délibérément pour cible des enfants palestiniens.» La direction de l'Autorité palestinienne affirme que seule l'ONU peut sauver ces enfants, en envoyant des troupes dans les territoires palestiniens.

 

Voilà ou nous en sommes arrivés. Merci au poison avec lequel l'Autorité palestinienne a endoctriné son peuple, les Palestiniens sont maintenant incapables de condamner l'assassinat de tout Juif ou même de s'appeler entre eux pour éviter que leurs adolescents ne deviennent des tueurs. Les dirigeants palestiniens ont rendu impossible, même de parler de paix avec Israël. Tel est leur voyage vers une société  saine et prospère et d'un état.

 

Selon l'Autorité palestinienne, ces jeunes agissent par désespoir - à cause des colonies, des postes de contrôle et de l'absence de progrès dans le processus de paix. En quittant le monde de rêve de Abbasland, cependant, nous sommes au courant d'une réalité différente. Les attaquants visent des Juifs parce qu'ils ont été incités par un lavage de cerveau par les mêmes dirigeants qui maintenant dénoncent Israël pour se protéger. Ce sont précisément des chaînes de la télévision  palestinienne et autres stations arabes, des imams et autres chefs qui stimulent les jeunes à assumer leurs funestes missions.

 

En dépit du vieil adage que l'on peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps, Abbas et compagnie le font assez bien tromper beaucoup de gens la plupart du temps. Une fois de plus, les Palestiniens ont été victimes des mensonges de leurs dirigeants, qui les encouragent à jouer les persécutés et se livrer à des actes de violence au lieu de construire une bonne vie pour eux-mêmes et pour leurs communautés. Le sang des Palestiniens qui sont visés et tués en attaquant les Juifs est sur les mains de Abbas et de ses hauts fonctionnaires. On les retrouve à Ramallah, inventant des façons de tromper plus de personnes pendant plus longtemps

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai