Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

«Ils ne me feront pas taire, même par la calomnie»

20 Février 2016 , Rédigé par mordeh'ai

Dr. Anat Berko, la nouvelle Députée du Likoud et experte en terrorisme a subi un baptême du feu quand un collègue de la Knesset a tweeté à tort qu'elle avait nié l'existence d'un peuple palestinien • Pour Berko: l'identité palestinienne s'est créée comme une antithèse au sionisme.

 

Par Mati Tuchfeld

http://www.israelhayom.com/site/newsletter_article.php?id=31879

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

MK Dr. Anat Berko

 

Dr. Anat Berko (Likoud) est un membre de la Knesset depuis presque un an, mais seulement cette semaine, elle a subi son premier baptême réel du feu, quand elle est devenue la cible de vieilles critiques de la Gauche pour avoir osé dire qu'il n'y avait pas de "P" en arabe, ce qui prouve que le mot «Palestine» était un nom que les Arabes d'Israël ont seulement ont adopté, parce que - comme elle l'a dit - " les gens se donnent pas un nom, qu'ils ne peuvent pas prononcer."

 

La Députée, Tamar Zandberg (Meretz) a condamné les déclarations de Berko via un tweet en temps réel depuis la Knesset et a ajouté que Berko avait affirmé qu'il n'y avait pas de peuple palestinien. Zandberg également s'est moqué de Berko en disant: «Pas de cerveau - pas de soucis.» Les médias se sont emparés de l'histoire rapidement.

 

Mais Dr Berko n'avait pas dit une telle chose. Dans une interview du supplément de fin de semaine d'Israël Hayom, elle a expliqué: "

 

Ce que j'ai dit c'est que le nom «Palestine» vient de la tentative des Romains pour anéantir le royaume de Judée. Les Arabes n'ont pas de 'P' dans leur langue, mais néanmoins ils ont adopté le nom.C'était bien avant 1967, et il existe des preuves de celui utilisé au début du 20ème siècle. Les Britanniques [dans les documents de la période du Mandat] ont appelé cet endroit comme «Palestine-Eretz Israël». Mes déclarations à la réunion plénière de la Knesset ont été faites en tant que référence, et les gens en ont fait tout un plat. Personne ne dit qu'il n'y avait pas de telles personnes. Mais eux [les Palestiniens] ont adopté certainement le nom ", dit Berko.

 

" De toute évidence, la définition nationaliste des Arabes de la Terre d'Israël qui sont les plus nombreux en Judée, Samarie et Gaza comme des gens à part sont comme une réponse contre le sionisme. Les experts du Meretz pourraient penser que je racontais n'importe quoi, mais les députés Arabes pensent autrement de toute la discussion tenue - furieux de leur origine - ont commencé à justifier d'où ils sont venus. Certains d'entre eux prétendent qu'ils sont des descendants des Jébuséens, et d'autres disent qu'ils appartiennent à l'ancien peuple de Canaan.  Le mot ".. « Palestina » a été pris à partir des personnes habitant la Phenicie biblique".

 

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu tente de prendre des mesures contre certains députés arabes. Quelle est votre opinion à ce sujet?

 

Berko répond « [ les Députés de la Liste Conjointe arabe] dont Ahmad Tibi qui en fait partie a déclaré dans un discours que nous, les Juifs, sommes ici juste comme les croisés l'étaient dans le passé. Autrement dit, nous sont que des temporaires et qu'eux [les Arabes] sont éternels ».

 

" Les députés arabes se réunissent parfois avec des émissaires étrangers non en tant que représentants de l'Etat, mais comme ses adversaires. Les fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères ne sont pas autorisés à assister à leurs réunions lors de leur rencontre avec des dirigeants étrangers. Parfois, ils [les députés arabes] les obligent [les fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères] de quitter les salles de réunion. Ils utilisent des passeports israéliens à l'encontre de l'Etat. Israël ne figure pas sur leurs cartes. Ils ne reconnaissent pas notre existence.

 

" Leur fusion en tant que peuple distinct a été, comme je l'ai dit, une antithèse au sionisme. Les Arabes de Gaza ne sont pas comme les Arabes de Judée-Samarie, et parfois ils n'ont presque aucun terrain d'entente. L'état qui est ici, Israël, est ce qui a créé leur identité, et qui ne peut être ignoré ".

 

Berko note également: « D'ailleurs, j'ai déjà dit ces choses à la Knesset si députés se donnaient la peine de se présenter aux rendez-vous ils les auraient entendus. Tamar Zandberg voulait juste faire toute une histoire politique et médiatique à ce sujet les députés ne viennent la plupart du temps... aux réunions que lorsque les médias sont présents. Sinon ils ne prennent pas la peine de se présenter aux discussions sur les projets de loi, même si ils sont importants, comme ceux qui profitent aux soldats, par exemple. Si le premier ministre doit venir, ils savent à l'avance que le les médias seront là, et ils apparaissent.»

 

On a laissé entendre que vous l'avez fait dans la Knesset seulement parce que votre mari [Dr Reuven Berko] écrit pour ce papier et le journaliste Shimon Shiffer vous a appelé une "vache" à la télévision.

 

.../.." Même quand je suis en colère contre quelqu'un ou pas d'accord avec ce qu'il dit, je surveille mes paroles et ne dit pas de grossièreté. Mais certaines personnes se comportent différemment."

 

Marié et mère de trois enfants, Berko est une universitaire avec un doctorat en criminologie qui a écrit des livres sur les kamikazes tout en essayant de comprendre comment leurs esprits travaillent. Elle a grandi à Ramat Gan et dans l'armée elle a avancé dans les rangs dans la plupart des emplois orientés vers le combat alors ouverts aux femmes, y compris la tête de la formation des officiers femme et commandant de la prison militaire '400' de l'armée israélienne . Alors qu'elle était directrice de la prison, elle a reçu une citation pour services bénévoles exceptionnels quand elle a pris une décision d'établir un précédent de permettre aux détenues d'aller à Rishon Lezion faire du bénévolat auprès d'enfants handicapés. Après avoir été déchargé, Berko est resté dans le domaine de la sécurité en tant que représentant du ministre de la Défense, et a acquis une réputation professionnelle unique quand elle a présenté sa thèse de doctorat sur les gens qui envoient des kamikazes et les différences entre eux et meurtriers criminels.

 

Un an après avoir terminé son doctorat, Berko a publié son livre - Le Chemin du Paradis ("The Path to Paradise"), sur le monde intérieur des kamikazes et de leurs répartiteurs. Après cela, elle a écrit un autre livre intitulé "La plus intelligente Bombe», qui traite des femmes et de la participation des enfants dans le terrorisme. Ils ont tous deux été traduits en anglais et publiés à l'échelle internationale.

 

Berko a également été professeur invité à l'Université George Washington et a enseigné au Centre interdisciplinaire Herzliya. Elle a été invitée à donner des conférences devant des forums américains tels que le Département d'Etat américain, les directeurs du FBI, la police de New York, mais aussi en Europe.Ministère des Affaires étrangères d'Israël a souvent amenée. Elle a parlé devant une délégation de représentants de Tsahal aux États-Unis à la demande de l'attaché-militaire Benny Gantz, et également devant la délégation israélienne de l'ONU sous l'ambassadeur Ron Prosor, où elle a abordé la question de la grève de la faim parmi les prisonniers de sécurité.Jusqu'au jour où elle a été élue à la Knesset, Berko était encore dans les réserves de Tsahal.

.../...

Comme expert sur le terrorisme, comment voyez-vous les attaques au couteau, auxquelles nous avons eu affaire ces derniers mois?

 

"Je me suis assise dans les prisons les plus fortement gardées dans le pays en tant qu'observateur, je me suis assise avec les avocats des meurtriers, et j'ai été témoin de nombreuses heures de discussion en salle d'audience. J'ai fait un travail très sérieux, à la fin duquel j'ai estimé que bientôt plus d'enfants seraient impliqués dans le terrorisme. J'ai aussi dit que les Arabes commencent à commettre des attaques terroristes contre l'autre, et ils ont pensé que j'étais folle. C'est l'incitation très répandue, et aujourd'hui, c'est «comme être un shahid [martyr] ou ne pas être.» L'incitation est énorme, de toutes parts. Bientôt, nous allons voir qu'il est anormal de ne pas être un terroriste. Ils plantent les valeurs du terrorisme très profondément. Les institutions gouvernementales à Ramallah sont en danger parce qu'elles essaient d'arrêter la vague [ du terrorisme], parce qu'elles comprennent qu'il leur fait mal. Mais ce que nous voyons c'est que, eux aussi, dans les écoles et à la télévision, participent à l'incitation parce que la respiration du Hamas est contre leur nuque. Donc, ils paient les chahids et parlent contre le État d'Israël. S'ils arrêtent, le Hamas les jeterait d'une falaise. C'est une lutte à mort. ils ne peuvent pas vivre ensemble ", dit Berko.

 

Berko veut que ce soit clair, la récente controverse ne l'a pas dissuadé.

 

".../.... mais après les attaques contre moi je me dit que je suis forte, que je me suis assise avec les pires meurtriers, et maintenant je vois ce que les politiciens m'ont fait comme une tentative de me faire taire. Mais personne ne me fera taire, je vais continuer même si on me calomnient -. dans le monde ainsi qu'en Israël - parce qu'ils ont essayé de me faire taire, là aussi ".

..../....

 

Un test de la démocratie

 

Berko dit qu'elle n'est pas «un élément des politiques hostiles difficiles que nous voyons ici. Je ne me vois toujours pas comme un politicien. Même aujourd'hui, je suis assise la plupart du temps avec mes amis de l'armée dans la cafétéria des députés.. Je suis l'une des premieres à arriver et l'une des dernieres à quitter la Knesset. Je vais aux discussions tenues par les différents lobbies ". Même à celui de la Liste arabe commune pour l'éducation dans le secteur arabe.

 

Berko dit qu'elle détient " une vision très libérale et démocratique du monde, mais ne veut pas  voir qui nous mèner[Israël] à se suicider. Il y a des gens à l'extrême gauche qui abordent les positions de la faction arabe Parfois , ils votent ensemble. "

.../...

Le Premier ministre est en train de promouvoir un projet de loi qui pourrait conduire certains députés arabes à être évincés, mais vous avez dit dans le passé  que vous n'avez eu aucun problème avec [MK] Hanin Zoabi élue de la Knesset.

 

"Je l'ai dit avant mon élection que la démocratie israélienne était assez forte pour prendre quelqu'un comme Zoabi. Je suis venue à la Knesset avec une approche très positive, mais maintenant je vois Zoabi, qui crie que nous empoisonnons le sol dans les villages [arabes] ; [MK Jamal] Zahalka, qui crie «au feu» sur le Mont du Temple pendant les attaques terroristes, et [MK Basel] Ghattas, qui prend part aux flottilles contre Israël, et maintenant je dis que la démocratie israélienne ne doit pas se détruire Ces députés arabes. font des dégâts au public arabe ».

 

Donc, comme quelqu'un qui a étudié les terroristes, voyez-vous une solution à l'horizon?

 

«Je connais un autre cas d'une jeune femme dont le père l'a forcé à épouser un homme plus âgé divorcé dont elle ne voulait pas, alors elle est allée au meurtre des Juifs. À mon avis, nous devrions regarder ce que les propres enfants d'Abbas sont en train de faire et présenter l'éducation qu'ils ont reçu à la maison. Cette information ne doit pas être gardé secrète ".

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :