Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 19:41

Par David Israel

http://www.jewishpress.com/news/theres-no-p-in-palestine/2016/02/11/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

MK Anat Berko

Membre de la Knesset Dr Anat Berko
Crédit photo: Capture d'écran

 

Dr. Anat Berko Député du Likoud, a lancé mercredi une crise internationale lorsqu'elle a dit à la Knesset en séance plénière que les Arabes vivant en Israël et ailleurs ne peuvent pas prononcer le nom qu'ils ont choisi pour leur futur Etat, "la Palestine."

 

L'alphabet arabe a une variété de beaux sons qui sont créés dans les zones de la bouche et de la gorge humaine que les langues européennes ne visitent jamais. Mais l'arabe n'a pas le son "P", et les Arabes, pour la plupart, ont du mal à prononcer les mots qui comportent la lettre P, en optant généralement pour la lettre B à la place, qui est également créé par les lèvres humaines.

 

Ce qui explique pourquoi, comme le fait remarquer la député Berko, il est assez gênant quand vos dirigeants nationaux choisissent pour votre nouvelle nation et son pays un nom que vous ne pouvez pas prononcer - Palestine.

 

Le nom a été initialement choisi par les Romains, qui cherchaient à éradiquer tous les vestiges de l'histoire juive de la terre, ils étaient mis dans une telle rage, par ces rebelles agaçants entre 132-35 CE. Alors ils sont allés chercher la Palestine, une mauvaise prononciation latine d'Eretz Plishtim, qui était une nation d'envahisseurs qui elle-même avait disparu 600 ans plus tôt.

 

Donc les Arabes ne peuvent pas dire Palestine et en arabe le nom est prononcé Falastine. Il y a beaucoup d'autres fautes de prononciation arabes de mots européens, comme Napoli (Naples), le nom d'une ville romaine construite en Samarie, ils l'appellent Nablus, qui est aussi connue comme Shechem dans la tradition biblique. Le folklore israélien est riche de plaisanteries sur les mots que les Arabes ne peuvent pas prononcer, incluant le groupe pro-arabe Beace (Peace) Now, et les gadgets ménagers faits de Blastic.

 

Apparemment, l'affront de Anat Berko touche un point sensible, et toute l'allée où siège la gauche a commencé à lui crier après, nommant son racisme (racisme grammatical - c'est cela?), Et l'accusant d'incitation (à Brober ce bronunciation??). Plusieurs députés arabes sont partis dans un accès de colère (ils ont généralement un accès de colère qui les attend dans le hall juste à cette seule fin). La Politique étrangère, ce bastion du journalisme de qualité, a porté l'histoire sous le titre: Le législateur israélien: " Il ne peut y avoir de Palestine car en arabe il n'y a pas de ' P.' "

 

La meilleure moquerie de Berko mercredi c'était quand elle a dit, " Pouvez-vous imaginer que le mouvement de libération national juif aurait pu être nommé Zionisme si la lettre Z n'avait pas existé en hébreu?"

 

En fait, le nom en hébreu est "Tziyonut," et la lettre est "Tzadik," mais vous comprenez ce que je veux dire.

 

En fin de compte, Berko fait le point assez bien en ce qui concerne le manque évident d'authenticité de l'ensemble du récit palestinien, fait de toutes pièces par des politiciens arabes dans le but d'ériger une barrière avant le retour en Eretz Israël des Juifs. Le nom de la Palestine à l'époque était dans l'usage populaire (Golda Meir a souligné qu'elle aussi, à un moment donné avait été une Palestinienne, parce que le mandat britannique de 1918-1948 a nommé Palestina-EI, la fin étant l'abréviation d'Eretz Israël ).

 

Enfin, la partie la plus importante et vraiment drôle sur les Arabes d'Eretz Israël en utilisant le nom de la Palestine et des Palestiniens: le nom plishtim, la source de la reprise romaine de la Judée occupée, est un mot hébreu originaire de la racine plsh , comme dans Polshim-Envahisseurs. Les plishtim n'étaient pas Sémites mais des tribus helléniques qui ont navigué sur la mer Égée jusqu'à Canaan et se sont installées le long de la côte entre Gaza et Ashdod.

 

Alors que les Arabes d'Eretz Israël ont choisi le nom de «Envahisseurs» pour décrire leur droit à la terre volée par les Romains aux Juifs

.

Maintenant vous savez vraiment, ce dont vous avez vraiment besoin de savoir sur le Mouvement de libération palestinien.

Beace.(Peace)

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai