Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Les dirigeants palestiniens promettent une nouvelle année de violence et de mort

4 Janvier 2016 , Rédigé par mordeh'ai

Par Khaled Abu Toameh
http://www.gatestoneinstitute.org/7166/palestinians-new-years

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

  • Au lieu de vouloir une nouvelle année heureuse et prospère, les Palestiniens tant du Fatah que du Hamas demandent à leurs personnels de se préparer à l'augmentation de la violence et de la"résistance", y compris des attentats suicides, contre les Israéliens.

 

Après avoir échoué à offrir à leurs gens de l'espoir pour l'avenir, le Fatah et le Hamas disent maintenant aux Palestiniens qu'ils devraient s'attendre à davantage de violence et de sang au cours de 2016.

 

Dans des messages distincts aux Palestiniens à la Saint-Sylvestre, les deux partis rivaux palestiniens se sont engagés à poursuivre, et même à accélérer, les attaques de «résistance» contre Israël. Inutile de dire, les messages ne font aucune référence à la paix, à la coexistence ou à la tolérance.

 

Au lieu de vouloir pour les Palestiniens une nouvelle année heureuse et prospère, tant le Fatah que le Hamas demandent à leur peuple dans la bande de Gaza et en Cisjordanie de se préparer à une violence accrue et à des attaques de «résistance» contre Israël. Les deux parties n'ont rien à offrir aux Palestiniens que plus de carnage et de désespoir.

 

Le Hamas, qui a été au pouvoir dans la bande de Gaza depuis près de 10 ans, est même signalé à se préparer à une nouvelle vague d'attentats-suicides contre les Israéliens. La dernière fois que le Hamas a lancé des attaques suicides en Israël était au cours de la deuxième Intifada, de 2000 à 2005, qui a sévi et la destruction aux Palestiniens.

 

Divers rapports ont suggéré que le Hamas envisage maintenant d'activer ses "cellules dormantes", en Cisjordanie en préparation de la reprise des attentats-suicides contre les Israéliens. Le Hamas, selon les rapports, prévoit également de cibler la sécurité d'Israël et des personnalités politiques.

 

Hussam Badran, un haut responsable du Hamas dans la bande de Gaza, a peint un tableau sombre de ce qui attend les Palestiniens au cours de 2016. Dans un message aux Palestiniens, Badran a annoncé que la vague actuelle de terrorisme, qu'il a appelé le " Intifada Al-Quds " dégénérerait au cours de la prochaine année. Il a également laissé entendre que le Hamas était en effet prêt d'envisager de reprendre les attentats suicides contre les Israéliens: " L'année 2016 verra un développement et l'escalade de l'Intifada et toutes les formes d'exploitation de la résistance."

 

Son message, comme celui de nombreux responsables du Hamas, ne contient aucune référence aux conditions de vie difficiles des Palestiniens sous le règne du Hamas dans la bande de Gaza. Lorsque Badran et d'autres responsables du Hamas parlent de mener "toutes formes de résistance" contre Israël, ils font en fait référence à des plans pour lancer des attentats-suicides et d'autres attaques terroristes contre les Israéliens.

 

Les messages du Nouvel An du Hamas ne proposent pas aux Palestiniens dans la bande de Gaza aucun espoir que leurs dirigeants travaillent pour mettre fin à leur misère et leur état de désespoir.Il n'y a aucune promesse d'aider à résoudre le problème du chômage ou de la pauvreté dans la bande de Gaza. Et il n'y a aucune promesse pour aider à résoudre la crise avec l'Egypte, celle qui a entraîné la fermeture du point de passage de Rafah entre Gaza et l'Egypte depuis 2015.

 

Comme si cela ne suffisait pas, le Hamas la semaine dernière a interdit  aux Palestiniens dans la bande de Gaza de célébrer la Saint-Sylvestre. Les agents de sécurité du Hamas ont averti les propriétaires de restaurants et des hôtels contre la tenue du Réveillon du Nouvel An, en disant que cette pratique est "étrangère à nos traditions et valeurs et en violation des enseignements islamiques." Le Hamas a également justifié l'interdiction en faisant valoir que les Palestiniens de la bande de Gaza doit faire preuve de solidarité avec leurs frères en Cisjordanie, qui mènent une campagne d'attaques au poignard et aux véhicules-béliers contre des Israéliens depuis le début Octobre 2015.

 

En interdisant les célébrations de la veille du Nouvel An, le Hamas suit l'exemple d'autres groupes terroristes islamistes comme l'État islamique, qui ont dénoncé ces fêtes comme étant "anti-islamiques". Ces groupes considèrent les célébrations du Nouvel An comme faisant partie de la même culture occidentale qu'ils cherchent à remplacer par l'islam extrémiste et la charia.

 

Le Hamas ne peut pas tolérer des scènes ou des Palestiniens se réjouissent et célébrent l'arrivée de la nouvelle année. Il ne veut pas voir de jeunes Palestiniens profitant de leur temps dans les restaurants, cafés et hôtels. Au lieu de cela, le Hamas veut que les jeunes Palestiniens à rejoindre ses forces et se préparent pour le djihad contre Israël. Le Hamas préfère voir des jeunes Palestiniens habillés en tenue militaire et porter des armes. Il veut que les jeunes hommes, au lieu de célébrer et se réjouir, participer à creuser plus de tunnels sous les frontières de Gaza avec Israël et l'Egypte.

 

De même, la faction du Fatah du président Mahmoud Abbas en Cisjordanie, qui a célébré cette semaine le 51e anniversaire de sa première attaque armée contre Israël, espère que 2016 sera témoin de plus de violence. Plusieurs responsables du Fatah et des groupes ont marqué l'anniversaire en promettant d'intensifier la «résistance» contre les Israéliens et exhortant les Palestiniens à se joindre à la «lutte» contre Israël.

 

La branche armée du Fatah, les Brigades des Martyrs al-Aqsa, a eu l'occasion de lancer une autre menace d'attaques terroristes contre les Israéliens. " Nous demeurons engagé à l'option de la lutte armée," le groupe l'écrit dans un tract distribué en Cisjordanie." "Nous allons continuer dans la voie des martyrs jusqu'à la libération de toute la Palestine."

 

Le président Mahmoud Abbas, qui est également le chef du Fatah, a également rien eu à offrir à son peuple pour la Saint-Sylvestre, si ce n'est plus de messages de haine et de mépris envers Israël. Dans un message à son peuple, Abbas une fois encore a justifié la vague de violence actuelle en disant qu'elle était le "résultat de la poursuite de l'occupation et des colonies, et de la profanation de nos lieux saints." Il a ajouté: " Nos gens ne vont pas capituler, ou accepter l'humiliation."

 

Comme Abbas s'adressait à son peuple, des Palestiniens masqués de Bethléem ont attaqué plusieurs restaurants et salles où des Réveillons de la Saint Sylvestre étaient censés avoir lieu. Des témoins oculaires ont déclaré que les hommes masqués ont ouvert le feu dans les restaurants, les halls et les véhicules, pour empêcher les Palestiniens de faire la fête. Les assaillants, selon des témoins, étaient affiliés à la faction du Fatah d'Abbas, pas du Hamas.

 

Les dirigeants du Fatah et du Hamas ont encore une fois montré qu'ils n'ont rien à offrir aux Palestiniens autre que la violence, la destruction et la mort. Ces dirigeants veulent que leurs gens restent dans un état d'esprit de combattant afin de poursuivre la lutte contre Israël. En tant que tel, l'année 2016, ne semble pas très prometteuse pour les Palestiniens sous la direction actuelle du Fatah et du Hamas.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :