Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 10:31

Le contrôleur de l'Etat a été sévèrement critiqué la manière dont les autorités ont traité avec les développements de ces dernières années sur le Mont du Temple, mais le rapport qu'il a rédigé sur le sujet n'a pas été autorisé à la publication.

 

Par Nadav Shragai

http://www.israelhayom.com/site/newsletter_article.php?id=17877

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Le Dôme du Rocher sur le Mont du Temple

 

Que prévoit le Waqf  construire ou préparer le terrain pour une cinquième mosquée dans la partie orientale du complexe Mont du Temple dans l'espace souterrain sous la Porte Dorée? Le Comité public contre la destruction des antiquités sur le Mont du Temple a obtenu des photographies qui ont été mises à jour et postées sur Facebook par des groupes musulmans. Le comité affirme que les images montrent  bien ce qui est prévu.

 

Au cours des dernières années, les musulmans ont approuvé la construction de deux nouvelles mosquées sur le Mont du Temple, tout en causant de graves dommages aux antiquités présentes. Les nouvelles mosquées ont été construites en plus de la mosquée Al-Aqsa et du Dôme du Rocher. Alors que celle-ci est techniquement un sanctuaire, c'est devenu un lieu de facto de culte. Les deux nouvelles maisons de culte islamiques sont la mosquée Marwani, construite dans les écuries de Salomon, et Al-Aqsa Al-Qadim, qui est sous Al-Aqsa.

 

Le Contrôleur de l'État Yossef Shapira a été sévèrement critique de la manière dont les autorités ont traité les développements de ces dernières années sur le Mont du Temple, mais le rapport qu'il a rédigé sur le sujet n'a pas été autorisé à la publication.

 

Dr Eilat Mazar, un archéologue israélien à l'Université hébraïque de Jérusalem, qui est membre du Comité public contre la destruction des antiquités sur le Mont du Temple. Elle a dit que dans le grand espace sous la Porte Dorée il continue d'y avoir " une nouvelle activité qui suscite une grande inquiétude."

 

L'Authorité des Antiquités d'Israel a dit qu'il n'y a rien de nouveau à signaler.L'espace sous la porte n'a pas vu d'activité éducative limitée par les musulmans, et pas de dégâts aux antiquités .

 

La zone en question a déjà été utilisé par le Mouvement islamique et le cheikh Raed Salah, mais elle a été bouclé par ordre de l'armée il y a une décennie. Au cours des dernières années, il y a eu des activités éducatives des musulmans. Ces derniers mois, cependant, Mazar a déclaré que " la zone a été rénové, un nouvel éclairage a été installé, des tapis ont été posé là-bas, et les gardes musulmans ont empêché quiconque d'accéder ou se rapprocher de la zone."

 

Les musulmans progressivement transforment le lieu en mosquée et "ont essentiellement monopolisé la zone pour une utilisation uniquement musulmane," dit-elle. " Ceci est un développement très grave, même si cela se fait avec l'autorisation. Il est encore plus grave si cela se fait sans autorisation."

 

Lorsqu'on lui a demandé de décrire la situation actuelle dans le secteur Est du complexe du Mont du Temple, Mazar a utilisé un seul mot: "honteux."

 

"Ces jours-ci, le Mont du Temple, en particulier sa partie orientale, ressemble à un gros site de décharge à ordures et de construction," dit-elle. "Il ne ressemble pas à un site historique ou à un site archéologique d'une importance suprême pour toute personne qui valorise la culture.

 

"Les musulmans font ce qu'ils veulent sur le Mont du Temple, et il n'y a pas de surveillance archéologique sévère", dit-elle. "La zone autour de la Porte Dorée est rempli de matériaux de construction. Il y a des pierres ciselées, des roches utilisées pour le pavage et du sable grossier. Les tracteurs travaillent sur le site archéologique le plus important dans le pays d'Israël, peut-être même du monde, le tout en contravention de toutes les règles de l'archéologie qui interdisent d'utiliser de la machinerie lourde dans un domaine aussi sensible. "

 

"L'espace sous la Porte Dorée est fermé," dit-elle. "Un garde musulman siur le toit veille. Autour de la zone, il y a un certain nombre de groupes d'étude qui surveillent le site et empêche les étrangers de venir près de tout travail de construction qui s'y déroule."

 

"Nous, en tant que comité, voyons un plan très méthodique en cours d'exécution," dit-elle. "Rien ne se passe ici par hasard. Ceci est un cas dans lequel des dommages infligés à un site historique d'une importance suprême, le Mont du Temple, qui n'a pas d'égal. Il est également la poursuite d'un effort systématique pour transformer le complexe du Mont du Temple dans une grande mosquée. Il n'y a aucune logique qui peut expliquer la conduite de l'Etat dans un domaine aussi sensible ".

 

«Légitime et acceptable '

 

L'Autorité des Antiquités ne partage pas l'avis des membres du comité. Des responsables de l'Autorité voient la situation sous un angle différent. Dr. Yuval Baruch, le directeur de district de Jérusalem de l'Autorité des Antiquités, a déclaré que la zone en question est utilisée pour administrer examens du baccalauréat de l'école secondaire aux étudiants inscrits dans les écoles qui utilisent le complexe du Mont du Temple. Les activités qui se déroulent actuellement est admissible selon l'édit de fermeture qui a été publié il y a quelques années.

 

"Nous visitons la région sur une base régulière", a-t-il dit. "Il n'y a pas de changement. Il n'y a pas de travaux de construction qui se font, et il n'y a pas de nuisances faites aux artefacts."

 

Lorsqu'on l'interroge sur les débris et les matériaux de construction qui ont été accumulé dans la partie orientale du complexe, Baruch déclare que l'Etat a demandé que des monticules de poussière soient nettoyés, mais que chaque fois il a essayé de le faire, le comité a empêché en faisant appel à la Haute Cour de justice. Le tribunal a décidé d'interdire à l'état de passer par le nettoyage.

 

Les ordures en question a été déterré de la grande fosse des Ecuries de Salomon, quand les musulmans ont transformé le bâtiment en mosquée. Le comité estime que les débris doivent être filtrés et étudiés avant qu'il ne soient retirés du complexe.

 

"Naturellement, quand les gens voient des tas de saletés et de débris, ils déversent plus d'ordures là," a-t-il dit. "Nous avons essayé de trouver un arrangement avec le comité, et même la présidente du Comité de l'Intérieur de la Knesset, MK Miri Regev, leur a dit que leur position était folle, mais ils insistent," .

 

"Les pierres de construction dans la région sont utilisées par les musulmans pour reconstruire le mur Est du complexe du Mont du Temple, pas pour un autre but", a déclaré Baruch. Il a également rejeté les allégations que la machinerie lourde, y compris des bulldozers, qui ne devraient pas être autorisés à travailler dans le voisinage. Il a répliqué que ces outils sont utilisés dans les sites archéologiques de Césarée et Hérodion, que c'est "légitime et acceptable."

 

Selon Baruch, tout ce qui se fait aujourd'hui au Mont du Temple a été autorisé par un comité ministériel spécial sous la supervision de l'Autorité des Antiquités. Des rapports fréquents sont préparés pour les autorités compétentes en conformité avec les instructions transmises par le procureur général.

 

«La situation aujourd'hui sur le Mont du Temple est infiniment meilleure qu'elle ne l'était il ya sept, huit ans," a déclaré Baruch.

 

"Il n'y a pas les travaux de construction en cours dans la zone sous la Porte Dorée", a déclaré un porte-parole de la police de Jérusalem. "La zone  ne se se transforme pas en mosquée."

 

Les fonctionnaires de la police ont dit qu'ils ont essayé aussi de se livrer au dialogue avec le comité dans l'espoir qu'il rétracterait sa pétition à la Cour suprême, mais en vain. Depuis la pétition suit son cours, les autorités ne sont pas autorisées à enlever les monticules de débris et de saletés de la partie orientale du complexe Mont du Temple.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai