Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 06:19

Par Vic Rosenthal

http://abuyehuda.com/2015/12/shabak-hints-that-duma-arson-suspects-did-not-set-the-fire/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

J'ai suivi l'enquête sur l'incendie criminel - meurtres brutaux dans le village arabe de Douma depuis que le crime a été commis dans les premières heures du 31 Juillet, 2015.

 

En un mot, quelqu'un a mis le feu à leur maison alors que la famille Dawabshe dormait, un jeune enfant est mort dans l'incendie, et ses parents ont succombé à leurs brûlures quelque temps plus tard. Des graffitis en hébreu a été trouvé sur la maison.

 

Bien qu'il y ait une forte possibilité que le feu ait été mis par des Arabes du village qui ont été impliqués dans une querelle avec les Dawabshes, les responsables de la sécurité et même le Président Rivlin a annoncé dans la matinée après l'incendie, alors que l'enquête avait à peine commencé, que des terroristes juifs avaient mis le feu.

 

Les forces de sécurité israéliennes n'ont pas enquêté sur la possibilité que des Arabes auraient mis le feu, laissant l'enquête à l'intérieur du village à la police de l'Autorité palestinienne. Pas si étonnant, qu'elle ne trouva rien. Mais dès le début, il y a eu accumulation de beaucoup de choses.

 

Le service de sécurité intérieure (Shabak) a demandé et obtenu la permission d'utiliser des méthodes exceptionnelles pour obtenir des condamnations. Plusieurs suspects ont été pris et maintenus en détention administrative sans inculpation, n'ont pas été autorisé à voir leurs avocats pendant une période prolongée, et ont été soumis à ce qu'on appelle les «techniques d'interrogatoire agressives», que leurs avocats ont décrites comme de la torture.

 

En Août, le ministre de la Défense Moshe Ya'alon a exprimé sa certitude qu'il savait qui avait mis le feu criminel:

 

"Je ne doute pas que nous détenons les bonnes personnes en détention administrative," a-t-il dit - des détenus juifs tels que Meir Ettinger, lagé de 23 ans fils du  rabbin extrémiste Meir Kahane, assassiné, fondateur de l'organisation interdite Kach anti-arabe .

 

Lorsqu'on lui a demandé si il croyait Ettinger a été lié à l'incendie criminel mortel, Ya'alon a déclaré: " En fin de compte, en principe, oui."

 

En fin de compte, en principe? Comment quelqu'un peut-il être arrêté pour un crime commis en principe? Qu'est-ce que ça veut dire?

 

Les suspects sont des jeunes vivant dans les territoires, certains d'entre eux des mineurs, dont certains ont été impliqué dans ce qu'on appelle "étiquette de prix"  du vandalisme et peut-être des assauts destinés à se venger des Arabes ou d'autres cibles (une église chrétienne, des véhicules de l'armée, de l'agriculture du capital arabe). Ils souscrivent également à une idéologie subversive politique / religieuse qui ne reconnaît pas le gouvernement d'Israël et appelle à son renversement et l'établissement d'un royaume régi par la loi juive.

 

Leurs activités ont été utilisées par les Arabes et leurs partisans afin de délégitimer tous les Juifs vivant dans les territoires, et de les considérées comme du «terrorisme», bien que leurs crimes n'étaient presque entièrement que contre des biens matériels, pas contre lesindividus. Les forces de sécurité étaient apparemment incapables de les arrêter, et ont été accusé de les protéger délibérément (ce qui était faux). Elles étaient dans un grand embarras et étaient frustrées pour le  gouvernement et la sécurité.

 

Mais en dépit de la pression qui a été appliqué, les suspects ne confessent rien. Certains ont été libérés quand il est devenu clair qu'ils ne pouvaient pas être liés à l'incendie criminel de la Douma. Ettinger et deux autres personnes sont toujours détenus.

 

Le Shabak a répondu aux allégations de torture et autres irrégularités avec une déclaration qui semble confirmer mes soupçons qu'il ne disposait pas de preuves réelles pour rattacher les suspects au crime. Voici la partie pertinente [liens en anglais, en hébreu]:

 

Récemment, une organisation terroriste juive a été investiguée. Ses agents sont soupçonnés de graves attaques terroristes, qui sont en voie de disparition, des lieux saints, et des biens.

 

Cette organisation se caractérise par une idéologie extrême, anti-sioniste, qui vise à utiliser des moyens violents pour renverser l'Etat d'Israël, y compris par des actes terroristes, afin de promouvoir ses objectifs.

 

Les attaques terroristes menées par l'organisation ont conduit à [הובילו], entre autres, à l'assassinat de trois Palestiniens innocents, et, par conséquent, contribué à l'instabilité dans la région, et ont aggravé la situation de sécurité.[souligné par moi]

 

Comment ont-ils conduits à des meurtres? Qui les a commis? Est-ce que le Shabak le sait?Pourquoi ce ne sont pas les véritables meurtriers sont en garde à vue?

 

Peu importe combien la situation est embarrassante pour les forces de sécurité et peu importe comment le comportement de ces jeunes est répugnant et dangereux que leur idéologie est répréhensible;peu importe à quel point il semble aux fonctionnaires de les sortir de la rue, il est élémentaire qu'un Etat démocratique qui protège les droits de ses citoyens les torture pour avouer des meurtres horribles qu'ils n'ont pas commis.

 

Il est concevable que les forces de sécurité sachent que les suspects n'ont pas commis les meurtres, et ont l'occasion pour justifier les mesures extraordinaires qu'ils jugeaient nécessaires de les amener à avouer leurs activités "étiquette de prix". Cela est tout aussi inacceptable.

 

Celui qui a décidé de se concentrer uniquement sous l'angle du terrorisme juif est coupable de malversation grave. Si les Arabes étaient responsables de l'incendie, quatre mois après la preuve de faits auront été détruites et les auteurs disparus depuis longtemps. Les suspects peuvent être reconnus coupables de divers crimes moins graves, mais au moins que les véritables auteurs soient retrouvés, le monde continuera de croire que des «terroristes» des colons juifs ont brûlé à mort trois personnes innocentes . Une diffamation de sang aura été rendue contre les «colons» et le peuple juif dans son ensemble.

 

Cela ne doit pas être autorisé de passer à côté. L'État doit donner aux suspects leurs droits fondamentaux et doit faire un effort sérieux pour résoudre correctement le dossier et d'arrêter les meurtriers, qu'ils soient Juifs ou Arabes. Et quiconque est responsable de la gestion désastreuse de cet incident doit aller, même si il se révèle être le Ministre de la Défense, par ailleurs compétent et dévoué.

 

Il serait douloureux de confirmer que des terroristes juifs ont commis ce crime horrible. Ce serait pire de savoir que nos services de sécurité et notre gouvernement ont fabriqué une fausse accusation d'assassinat à des fins politiques.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai