Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 08:22

Par Paul Gherkin

https://firstonethrough.wordpress.com/2015/12/15/peace-according-to-palestinian-moderates/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Palestinian Authority leader Mahmoud Abbas

Crédit photo: PMW

Les libéraux, ainsi que le journal de Gauche The New York Times, suggérent souvent qu'il y a beaucoup de leaders modérés arabes-palestiniens et arabes-israeliens qui veulent véritablement la paix avec Israël. Le Secrétaire d'Etat américain John Kerry a averti les Juifs et les Israéliens à ce propos de ne pas s'engager pleinement avec «les modérés dirigeants palestiniens» ce qui pourrait conduire à «l'extrémisme»      

 

Au cours des six dernières semaines, on doit se demander quel genre de «paix» ces «modérés» ont à l'esprit.

 

Mahmoud Abbas

Dans ses remarques préparées devant le Conseil de droits de l'homme des Nations Unies à Genève, en Suisse du 28 Octobre 2015, l'acteur-président de l'Autorité palestinienne . , dit que l'occupation israélienne de la Palestine a été mise en place depuis la création d'Israël en 1948. Il a vu tout d'Israël comme une terre illégitime et palestinienne.

 

Abbas est un fier négationniste autant que les deniers de l'histoire juive en terre sainte. Son appel antisémite pour un pays libre de tous Juifs - a été approuvé par l'administration Obama, et son refus de base de reconnaître Israël comme l'Etat juif, avec ces objectifs peut-on parvenir à la paix avec cet homme de paille-un rêve ridicule.

 

Ayman Odeh

Le New York Times a été très rapide à promouvoir les perspectives de paix israélo-arabe de l'un des dirigeants de la Liste arabe commune, Ayman Odeh, qui était venu à New York pour s'adresser à des groupes de Juifs. Le 10 Décembre, le Times a publié un article " un membre  israélo-arabe du Parlement voit une Perspective pour la paix," qui décrit les pensées d'un  Ayman Odeh à propos d'un espoir de paix parce que «de nombreuses parties de la population juive ont pu pour la première fois nous entendre.» D'une certaine manière , la surdité de la part des Arabes à reconnaître l'Etat juif ne semble pas le déranger.

 

Le 10 Décembre, la vision de Ayman d'Israël a été porté à la connaissance du public (sauf pour les lecteurs du New York Times, car il a choisi de ne pas imprimer l'histoire qui suit).

 

Ayman devait prendre la parole à la Conférence des présidents des principales organisations juives américaines. Toutefois, lorsque Ayman a remarqué que la réunion se déroulait au même étage dans le bâtiment que l'Agence juive (un groupe qui facilite la Alya des Juifs en Israël) ainxi que d'autres organisations sionistes, il a refusé d'aller jusqu'à l'ascenseur. Il a insisté pour que le lieu de la réunion soit déplacé afin de ne pas avoir à être sur le même étage que " les organisations dont le travail est de déplacer les citoyens arabes."  Le chef de l'organisation, Malcolm Hoenlein a refusé de changer le lieu de la réunion et la réunion a été annulé.

 

Saeb Erekat

Le 13 Décembre, 2015, le porte-parole pérenne des Palestiniens, Saeb Erekat est venu parler lors d'une conférence dirigée par l'aile Gauche, le journal israélien Haaretz et le le New Israel Fund. Avant de prendre la parole, il a exigé que le drapeau israélien soit retiré de la salle. Les organisateurs de l'événement s'y sont rapidement executés.

 

Les "Modérés" cherchent un nouvel Etat de Palestine, pas la paix avec Israël

 

Beaucoup de progressistes ont ouvert divers lieux pour l'engagement avec les Arabes pour déplacer le processus de paix. Dans le cadre de ces efforts, ils ont choisi d'étiqueter divers dirigeants arabes comme «modérés» et partenaires pour la paix.

 

Cependant, ces «modérés» arabes font clairement à plusieurs reprises - en public, et en face d'eux - qu'ils considèrent l'Etat juif d'Israël comme illégitime. Les seuls droits légitimes dans la terre sainte appartiennent aux Arabes; si les Juifs veulent rester dans le pays, ils seront soumis à examen et approbation arabe.

 

Pensez à ce que ces «modérés» disent en privé à leurs propres électeurs.

 

Pour les Arabes palestiniens, il y a un but dans le «processus de paix» et ce n'est pas la paix avec l'Etat juif, mais la création d'un nouvel Etat de Palestine. La seule différence entre les modérés et les extrémistes arabes, c'est que les extrémistes veulent éliminer Israël dans son intégralité immédiatement, tandis que les modérés veulent commencer avec une Palestine dans la moitié de la terre sainte, avant qu'ils ne prennent le contrôle complet de la terre.

 

John Kerry, Haaretz, le New York Times et d'autres libéraux proclament haut et fort que les dirigeants arabes palestiniens sont modérés qui cherchent la paix avec Israël, mais refusent de décrire et de détailler tous les commentaires et les actions arabes qui énoncent clairement leur hostilité permanente envers la communauté juive et l'Etat.

 

Le fait que ces «modérés» ne représentent pas l'opinion publique palestinienne en général est encore d'autant plus effrayant, que 67% des palestiniens soutiennent "l'Intifada des couteaux" selon le dernier sondage palestinien.

 

Le New York Times peut mettre en évidence l'appel de Ayman Odeh que la paix est possible, car la " population juive peut nous entendre." Mais le monde a des sources et des blogs qui sont lus dans le monde entier, qui écoutent plus que juste les phrases toutes faites que les rêveurs libéraux favorisent .

 

Les Partenaires de la paix ne sont pas d'actualité.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai