Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

27 décembre 2015 7 27 /12 /décembre /2015 20:01
Par Tsvi Sada

 http://www.israeltoday.co.il/NewsItem/tabid/178/nid/28037/Default.aspx 

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

PHOTO: Israéliens manifestent avec des pancartes "Un Juif ne torture pas un Juif» et «les juifs aiment les Juifs." (Flash90)

Le " Terrorisme juif " est en passe de devenir un facteur de fièvre sociale menaçant de dresser des barrières entre les communautés en Israël. 

Le meurtre de trois membres de la famille Dawabsha du village palestinien de Douma en Juillet dernier devrait être marqué comme le moment où le gouvernement israélien a autorisé l'Agence israélienne de sécurité (Shabak) de traiter les suspects juifs de meurtres comme de vrais terroristes. Cela signifiait la suspension de l'aide juridique et la torture, réservées jusqu'à présent aux terroristes palestiniens, que le Shabak pourrait les utilisées pour extraire des informations aux Juifs qui jusque-là étaient considérés comme des criminels.

Les rumeurs de tortures qui ont commencé à perler il ya quelques semaines n'étaient d'abord seulement qu'un sujet de préoccupation pour les avocats des suspects.Cependant, il ne fallut pas longtemps, avant qu'un nombre croissant de gens ne commencent à protester contre ce qu'ils percevaient comme inconcevable. Une foule portant des pancartes "un Juif ne torture pas un Juif" faisant la démonstration du contraire.et a bloqué les routes vers les installations du Shabak. 

Le jour du jeûne du 10 Tevet (22 décembre), l'éminent rabbin Daniel Stavsky, qui est un membre de la "Renaissance du Sanhédrin" - une tentative de faire revivre cette ancienne institution - a chargé le Shabak avec rien de moins que d'avoir mis en scène l'assassinat de  Douma.   

" Le Département juif du Shabak," a-t-il déclaré, " opère comme une organisation fasciste mettant en œuvre la politique de l'Union européenne, de l'ONU, du Département d'Etat et du reste des nouvelles organisations de l'ordre mondial avec leurs beni-oui-oui et leurs agents au sein le système politique israélien. "

Les mots incitant de Stavsky ne sont pas passés inaperçus. Dans une tentative pour arrêter cette marée trouble, le Shabak a publié une vidéo de mariage dans laquelle les colons juifs dansent en agitant des couteaux et des fusils. La scène particulière qui a horrifié l'opinion publique israélienne était le déferlement de haine sur une photo du petit Ali Dawabsha agé de 18-mois, décédé dans l'incendie criminel présumé et précité. 

Ce ne fut pas une coïncidence que le rabbin qui mariait le couple dans cette vidéo n'était autre que Stavsky.

Cette vidéo, diffusée d'abord par le canal 10, jeudi dernier, a provoqué chez des politiciens de droite et des rabbins la dénonciation de cette culture de haine en termes non équivoques. 

Le Grand Rabbin d'Israël David Lau a dit ce que la majorité des rabbins israéliens pensent que " cette identification horrible avec le meurtre doit être condamnée par tous les moyens. Un tel comportement n'est pas celui d'un juif." Le Chef du parti Habayt yehudi Naftali Bennett a dit que " le terrorisme c'est du terrorisme et doit être traitée de façon décisive."

Ces dénonciations, cependant, ne semblent pas remettre en cage les démons déchaînés par le "terrorisme juif." 

Comme tant d'autres questions, cela est utilisé pour enflammer davantage la relation déjà tendue entre Gauche et Droite. Après le "mariage de la haine", des extrémistes de Gauche font maintenant de leur mieux pour stigmatiser l'ensemble du camp national religieux et la Droite politique. 

Mossi Raz du parti Meretz-ultra-gauche incite comme Stavsky quand il dit sur sa page de Facebook que " le gouvernement d'Israël arme les colons" et " leur permet de construire des colonies illégales." L'ancien député (Président de la Knesset) Avraham Burg, dont le rêve est de vivre dans un État démocratique d'un Israël non-juif, appelle maintenant ouvertement à la révolte "non-violente" antidémocratique qui mettra un terme à la domination de la Droite politique. 

On ne peut que prier pour que les dirigeants d'Israël trouvent le moyen de mettre un couvercle sur la boîte de Pandore avant que les démons nous dévorent.tous 

 

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai