Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 17:25

Par Vic Rosenthal

http://abuyehuda.com/2015/12/how-not-to-make-political-friends/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Cette semaine, Yitzhak Herzog, le leader du Parti travailliste d'Israël (euphémisme maintenant connu sous le nom "Union sioniste") a annoncé que le moment était venu pour un changement de gouvernement et qu'il préparait son parti pour des élections en 2016.

 

La plupart des Israéliens en ont plus qu'assez des campagnes politiques qui précèdent une élection ainsi que de la paralysie qui caractérise la période de formation d'une coalition qui a suivi les jours après l'élection en Février de cette année.

 

Mais Herzog, ayant perdu les élections de 2015, voudrait une revanche. Peut-être qu'il veut que cela se produise avant qu'Obama ne quitte ses fonctions, de sorte qu'il pourra compter sur l'aide venant de l'autre côté de l'Atlantique. L'organisation V15 principalement financée par des américains, qui avait comme slogan "n'importe qui, mais pas Bibi" dans la campagne précédente a réapparu avec un nouveau nom (darkenu, "Notre Voie"), et sera sans doute prête à solliciter à nouveau les électeurs potentiels en son nom.

 

Herzog et ses collègues travaillistes ont toujours su se vendre comme les champions du ou,des groupes socio-économiques les moins favorisés d'israéliens ordinaires, des gens qui luttent pour finir les fins de mois; et qui critiquent la politique du Likoud pour accroître les inégalités de revenus et favoriser les élites.

 

Mais demain, la Histadrout - la fédération du travail massive qui est le cœur et l'âme du parti de Herzog - a menacé de lancer une grève générale.

 

Cela signifie que les écoles et les écoles maternelles seront fermées, les bus et les trains ne fonctionneront pas, tous les bureaux gouvernementaux seront fermés (y compris l'Institut d'assurance nationale qui est responsable de l'équivalent israélien de la Sécurité sociale, de l'assurance maladie et de la protection sociale), le service postal exécrable ne sera remplacé par aucun service, les hôpitaux publics seront en grève, et l'aéroport Ben Gourion sera peut être fermé.

 

El Al a déjà annulé des vols parce que les pilotes ne se présenteront pas au travail, ainsi que les travailleurs portuaires bien rémunérés et ne travaillant que la moitié des heures normales de travail. En outre, Bezeq (la compagnie de téléphone et Internet) ne travaillera pas.

 

Ironiquement, le point d'achoppement est que le ministère des Finances veut donner aux bas salaire des travailleurs du gouvernement un pourcentage d'augmentation plus important que les mieux payés. Ce qui est inacceptable pour l'Union!

 

Si la grève a lieu, le ministre des Finances avec qui ils négocient ne sera pas particulièrement déconfit. Mais l'israélienne moyenne, se démènera pour trouver une solution de garde d'enfants et un moyen d'apprendre à travailler sans transport en commun, pour ceux qui ne seront pas en mesure d'utiliser l'automobile, les procédures médicales seront retardées, les divers services locaux du gouvernement n'accueilleront pas le public ou d'obtenir un paquet qui attend aux douanes depuis deux semaines déjà - sera difficile.

 

Ceci est une procédure standard pour la Histadrout, dont la réaction à la résistance à ses demandes dans le secteur public est toujours la même: punir le public, qui a peu ou pas de contrôle sur le processus de prise de décision.

 

La Histadrout est l'un des vestiges du passé socialiste d'Israël, comme le sont certaines des entreprises gérées par le gouvernement comme le service postal, la compagnie d'électricité, la société de distribution d'eau, du système de chemin de fer, des industries d'armement, et des ports d'Ashdod et de Haïfa.

 

Certaines d'entre elles font de l'argent (Israël Aerospace Industries) et certaines (Israël Electric Corporation) en perdent. Certaines offrent un bon service (Israel Railways) et d'autres (Israël Post) ne ie font pas. Mais chacun d'eux, ainsi que les systèmes de santé et le système éducatif et de nombreuses entreprises privées sont les otages de la Histadrout.

 

Herzog et l''Union sioniste n'ont pas de meilleures solutions pour les questions de sécurité et de terrorisme que le Likoud, et leur rapprochement de l'administration Obama est effrayant.Mais quand ils demandent votre vote en raison qu'ils se soucient du bien-être de l'Israélien moyen, posez-leur la question au sujet de la Histadrout.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai