Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 02:54

Par Isi Leibler

http://wordfromjerusalem.com/a-call-for-unity-and-expressing-outrage/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Le monde connaît un choc de civilisations avec des forces sataniques qui cherchent à revenir à l'âge des ténèbres.Dans ce contexte, le comportement des Palestiniens est maintenant descendu à de telles profondeurs barbares que dans un monde rationnel, Israël devrait avoir le soutien sans équivoque de tous les peuples civilisés.

 

Cependant, les dirigeants mondiaux hypocrites, dépourvus de boussole morale, nous ont abandonnés. Ils se tiennent aux coyés de ceux qui cherchent la destruction d'Israël et mettent une équivalence morale et collaborent de façon opportuniste avec les États voyous. Le relativisme moral a ouvert la voie à une realpolitik dans le monde démocratique, qui ne concerne plus les concepts tels que le bien et le mal.

 

George Orwell aurait sans doute pu écrire un autre livre consacré au double langage adopté à l'égard d'Israël. Les dirigeants mondiaux ne sont pas simplement indifférents au fait que les citoyens israéliens innocents sont la cible d'assassinat par des jeunes transformés en fous religieux frénétiques par leurs dirigeants. Ils ont même condamné les Israéliens de se défendre.

 

Les dirigeants occidentaux refusent de reconnaître, que de la même manière les nazis avaient transformés avec succès en Allemagne une société approuvant le génocide, les dirigeants palestiniens ont inculqué à leurs enfants, depuis la maternelle, l'idée que d'être tué dans le processus en assassinant des Juifs est la plus haute forme  religieuse du martyr.

 

Notre "partenaire pour la paix", le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, "bénit le sang"  versé des Juifs tués, glorifie les meurtriers avili, et permet à des millions de dollars de fonds reçus des gouvernements étrangers de les transformer en salaires mensuels à ces meurtriers en prison et des pensions pour leurs familles . La soif de sang frénétique générée par des mensonges à propos des Juifs qui menacent de détruire la mosquée Al-Aqsa et de son remplacement par un Temple juif est promu à travers les mosquées, les écoles, les médias et par l'intermédiaire de Facebook et autres médias sociaux.

 

Pourtant, alors que le chaos règne sur des millions de personnes déplacées de leurs maisons et des centaines de milliers massacrés, l'Union européenne porte une résolution ouvrant la voie aux sanctions contre les produits israéliens produits le long de la Ligne verte. C'est le reflet choquant du cynisme des Européens, dont le sol a été trempé de sang juif durant l'Holocauste, et qu'ils ont si lâchement trahi Israël, le seul Etat démocratique au Moyen-Orient - une oasis de tranquillité dans un océan de barbarie - entouré de voisins qui hurlent ouvertement pour sa destruction.

 

Même le président des États-Unis, notre allié supposé, contribue de distiller ce poison en appelant le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président Mahmoud Abbas, à réduire l'incitation.

 

Israël est sur les lignes de front et doit chercher des moyens plus efficaces de faire connaître le fait que l'Autorité palestinienne actuelle est un régime criminel qui favorise une culture de la mort - une société barbare dont la haine sauvage des Juifs et d'Israël est sur un pied d'égalité avec le Hamas et ISIS .

 

Nous devons répéter encore et encore que le conflit israélo-arabe n'est pas un différend entre deux peuples pour la terre. La réalité est que l'Autorité palestinienne (pas moins que le Hamas) refuse catégoriquement de reconnaître la souveraineté juive, comme en témoigne les deux Yasser Arafat et Abbas ont même refusét l'offre de 97% des territoires précédemment occupés par les Jordaniens offre faite successivement par E.Barak et E.Oùmert anciens premiers ministres.

 

Afin de faire comprendre au monde, qu'Israël doit se concentrer sur deux questions - l'unité nationale et une présentation beaucoup plus agressive de notre récit et l'exposition de la nature criminelle de nos adversaires.

 

L'unité nationale est cruciale et saura nous fortifier. Il est scandaleux que dans les circonstances actuelles, notre gouvernement fonctionne sur la base d'une majorité tirée par la racine des cheveux, qui pratiquement neutralise toute flexibilité du Premier ministre.

 

Le fait est qu'il existe aujourd'hui un véritable consensus parmi les Juifs israéliens, la grande majorité d'entre eux croient que d'annexer les territoires et d'absorber des millions d'Arabes supplémentaires aboutirait à un Etat binational et la fin du rêve sioniste. En outre, avec l'absence d'un traité de paix et de sécurité, il y a aussi une ferme opposition à céder des territoires supplémentaires à l'Autorité palestinienne corrompue dont la haine d'Israël est indiscernable de celle du Hamas, qui en l'absence de l'armée israélienne, selon toute vraisemblance, aurait pris le contrôle des territoires.

 

Même l'éminent idéologue de gauche le professeur Shlomo Avneri et l'un des principaux architectes des accords d'Oslo, M. Yossi Beilin, admettent que ces propositions ne sont plus valables car la présente la direction de l'AP a fait ses preuves d'être tout à fait opposé à l'existence d'un Etat juif souverain. Il y a aussi un large consensus concernant l'accord désastreux consommé par l'administration Obama avec l'Iran.

 

Dans ces circonstances, les partis politiques sionistes doivent s'unir pour relever les défis. Isaac Herzog le président de l'Union Sioniste , Yesh Atid à sa tête Yaïr Lapid et le chef de Yisrael Beytenu Avigdor Lieberman ont tous des ambitions de devenir Premier ministre. Mais maintenant, si ils partagent le souci de l'intérêt national, ils devraient temporairement mettre de côté leurs ambitions personnelles et s'unir. De même, le Premier ministre Netanyahu devrait faire tous les efforts pour leur permettre de rejoindre son gouvernement avec dignité.

 

Inutile de dire, Herzog, Lapid et Lieberman sauraient effectivement améliorer leur statut avec les électeurs si ils démontraient une volonté d'agir dans l'intérêt national au cours de ces moments critiques au lieu de se comporter comme des hommes politiques ennemis.

 

Un gouvernement d'union national serait restreindre les appels continus sur Netanyahou pour être plus accommodant alors qu'il a déjà atteint une impasse totale avec la duplicité d'Abbas. Aucun autre leader de l'opposition n'a une formule réaliste pour aller au-delà des politiques actuelles de Netanyahu jusqu'à ce que les dirigeants palestiniens réalisent qu'ils sont véritablement engagés à la coexistence. Ceci n'est pas actuellement à l'horizon. En effet, Netanyahu a cédé au-delà de ce que le défunt Premier ministre Yitzhak Rabin avait à plusieurs reprises personnellement engagé c'étaient des lignes rouges qu'il n'aurait pas franchi.

 

Un gouvernement d'union serait largement neutraliser la propagande délirante toxique, émanant des gauchistes israéliens et juifs  qui, en dépit des éléments marginaux, infligent des dégâts considérables sur la position d'Israël en rejetant toutes les politiques de Netanyahu comme émanant de l'extrême droite. 

 

Un tel gouvernement serait également unir les Juifs de la diaspora, dont beaucoup sont ébranlés sous les pressions qu'ils subissent et seraient rassurés que leur soutien à Israël n'est pas pour un groupe de gouvernement de droite étroite, mais approuve effectivement la volonté consensuelle de la nation.

 

La deuxième composante est une nécessité pour le gouvernement de révolutionner la politique étrangère et de coopérer avec les Juifs et les amis d'Israël pour promouvoir le récit d'Israël, qui est déformé par des Arabes et par la propagande d'extrême-gauche.

 

Le culte de la mort des Palestiniens et leur détermination continue de détruire Israël doivent être exposés; ce sont les raisons sous-jacentes de négociations vouées à l'échec dans un avenir prévisible, en dépit du fait qu'Israël a entrepris de mener des pourparlers sans conditions préalables.

 

Nous devons également exposer de manière répétée l'hypocrisie et les doubles standards affichés par les pays occidentaux.

 

Beaucoup diront que cela ne vaut pas l'effort parce que la puissance du bloc arabe, l'antisémitisme, et l'approche cynique et immorale en vigueur adoptés par la plupart des pays occidentaux en matière de politique étrangère seront transcender la vérité et  la moralité. Pourtant, en fin de compte la vérité est toujours justifiée et nous devons exercer des efforts importants pour prévenir que notre récit ne soit déformé, et veiller à ce que nos propres générations futures conservent leur fierté nationale et apprécient la moralité de notre cause.

 

Soyons clairs: Israël est confronté à des défis douloureux. Mais ne doit pas être influencé par les prophètes de malheur. La vie continue en Israël. Nous avons affronté des menaces dans le passé et les avons surmonté; avant même que l'Etat ne soit établi et cela n'a jamais cessé.

 

Nous devons également conserver un sens de la perspective. Tandis que chaque accident est une tragédie humaine qui a des répercussions sur l'ensemble de la nation, beaucoup plus d'Israéliens sont tués dans des accidents de la route que par des attaques terroristes.C'est également important d'être assuré qu'Israël n'a jamais été aussi fort qu'il ne l'est aujourd'hui et a la capacité de se défendre et de dissuader les forces combinées de toutes les barbares qui recherchent notre destruction.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai