Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 15:08

Par Khaled Abu Toameh
http://www.gatestoneinstitute.org/6798/temple-mount-cameras

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

  • L'Autorité palestinienne (AP) continuera à s'insurger contre la présence de caméras dans l'espoir d'empêcher le monde de voir ce qui se passe réellement sur le site et de saper " la garde " de la Jordanie sur les lieux saints islamiques à Jérusalem.

  •  

  • Il reste à voir comment le Secrétaire Kerry, qui a négocié l'accord des caméras entre Israël et la Jordanie, va réagir à la dernière escalade des tensions de l'Autorité palestinienne. Si Kerry ne parvient pas à faire pression sur l'Autorité palestinienne et à mettre fin à son incitation et tente d'exclure les Jordaniens de jouer un rôle positif, la vague actuelle d'attaques aux couteaux contre les Juifs se poursuivra. .

   Pourquoi l'Autorité palestinienne (AP) est opposée à la proposition de la Jordanie d'installer des caméras de surveillance au Haram al-Sharif de Jérusalem (Mont du Temple), sacré pour les chrétiens, les musulmans et les juifs?

 

Telle est la question que beaucoup en Jordanie ont demandé de mettre en lumière le récent accord entre Israël et la Jordanie qui a été conclu sous les auspices du Secrétaire d'Etat américain John Kerry. L'idée a d'abord été soulevée par le roi Abdallah de Jordanie dans le but d'apaiser les tensions sur le lieu saint et dans la vieille ville de Jérusalem.

 

Peu de temps après qu'Israël ait accepté l'idée, l'Autorité palestinienne se précipita pour la  dénoncer comme un " nouveau piège." Riad al-Malki, le Ministre des Affaires étrangères de l'AP et d'autres responsables à Ramallah ont exprimé leur inquiétude qu'Israël utiliserait les caméras afin " d'arrêter les Palestiniens sous prétexte d'incitation."

 

Au cours des deux dernières années, l'Autorité palestinienne et d'autres parties, y compris le Hamas et le Mouvement islamique (branche nord) en Israël, ont mené une campagne d'incitation contre les visites des juifs au Haram al-Sharif. La campagne a affirmé que les Juifs avaient l'intention de détruire la mosquée Al-Aqsa.

 

Dans une tentative pour empêcher les Juifs d'entrer sur la place d'environ 37 acres (150 000 m2)  du site, l'Autorité palestinienne et le Mouvement islamique d'Israël a embauché des dizaines d'hommes et de femmes musulmans afin d'harceler les visiteurs juifs et les policiers qui les escortent. Les hommes sont appelés Murabitoun, tandis que les femmes sont appelés Murabitat (défenseurs ou gardiens de la foi).

 

Ces hommes et femmes ont depuis été filmé criant et essayant d'assaillir des Juifs et des policiers au Haram al-Sharif. Ce type de preuve vidéo est quelque chose que l'Autorité palestinienne essaie d'éviter. L'Autorité palestinienne, avec le Mouvement islamique, veut que les hommes et les femmes continuent d'harceler les Juifs sous le prétexte de «défendre» la mosquée Al-Aqsa de «destruction» et de «contamination».

 

Des centaines de musulmans sur le Mont du Temple, criant et jetant des objets, entourant trois hommes juifs et leurs enfants, alors qu'une douzaine de policiers tentent de retenir la foule en colère et évacuer les Juifs.

 

L'installation de caméras de surveillance sur le site exposerait le comportement agressif des Murabitoun et Murabitat, et montrerait au monde qui est vraiment le «profanateur» des lieux saints islamiques et qui les transforme en une base d'agressivité et d'abus des visiteurs et des policiers juifs.

 

Les caméras sont également susceptibles de réfuter l'affirmation selon laquelle les Juifs sont « des envahisseurs violents » de la mosquée Al-Aqsa et ni ne perturbent la tenue des prières sur le Mont du Temple. L'Autorité palestinienne, le Hamas et le Mouvement islamique ont longtemps décrit les visites des juif comme une «incursion provocatrice et violente» dans la mosquée Al-Aqsa. Les caméras montreront que les Juifs n'abattent pas la Mosquée Al-Aqsa, comme l'ont prétendu les Palestiniens. Inutile de dire, qu'aucun visiteur juif n'a été surpris en train de faire de la contrebande d'armes dans ce lieu saint.

 

Une autre raison pour laquelle les Palestiniens s'opposent à l'idée du roi Abdallah c'est leur crainte que les caméras exposeraient que les Palestiniens entreposent des pierres, des cocktails Molotov et des bombes artisanales dans la mosquée Al-Aqsa ces deux dernières années.

 

 Ce sont des scènes que l'Autorité palestinienne, le Hamas et le Mouvement islamique ne veulent pas que le monde les voit: elles montrent qui vraiment "contamine" le Haram al-Sharif. Inutile de dire, aucun visiteur juifs n'a jusqu'ici été surpris en train de faire passer ce genre d'armes dans le lieu saint.

Jeunes hommes arabes palestiniens avec des masques, à l'intérieur de la mosquée Al-Aqsa (certains portant des chaussures), des stocks de roches sont prêts à être utilisés pour les jeter sur les Juifs qui visitent le Mont du Temple, (le 27 Septembre 2015.)

 

En rejetant l'idée de mettre en place des caméras de surveillance de 24 heures au Haram al-Sharif, l'Autorité palestinienne se trouve elle-même sur un cours de collision avec la Jordanie. Les Politiciens et chroniqueurs jordaniens ont exprimé leur indignation sur la position de l'Autorité palestinienne, et ont dit que cela nuirait aux intérêts palestiniens et islamiques.

 

Le journal jordanien Al-Ghad, qui est proche du gouvernement, a cité des politiciens jordaniens dénonçant l'opposition de l'Autorité palestinienne aux caméras comme «inapproprié, maladroit, et injuste.»

 

A Ramallah, on a expliqué cette semaine que l'opposition de l'Autorité palestinienne à des caméras devrait également être considérée dans le contexte de la lutte de pouvoir entre les Palestiniens et la Jordanie pour le contrôle des lieux saints islamiques à Jérusalem. Les Jordaniens ont longtemps cherché à préserver leur statut de «gardiens» de la mosquée Al-Aqsa et des autres lieux saints islamiques à Jérusalem. Ceci est un statut que certains Palestiniens et le Mouvement islamique en Israël ont essayé de changer au cours des deux dernières décennies, en particulier après la signature des Accords d'Oslo entre l'OLP et Israël en 1993.

 

L'opposition de l'Autorité palestinienne à l'installation de caméras est perçue comme une tentative de saper le statut de la Jordanie dans les lieux saints islamiques. Beaucoup de Palestiniens font valoir qu'eux, et non les Jordaniens, devraient être en charge du Haram al-Sharif. Les membres de l'AP sont opposés aux caméras, car c'est une proposition jordanienne et renforce le rôle de la Jordanie au lieu saint.

 

En tant que tel, la position de l'Autorité palestinienne pourrait être considérée comme une tentative de changer le statu quo sur le site saint conduit par les Jordaniens hors de la zone. Le roi Abdallah est évidemment au courant de la tentative palestinienne pour l'empêcher de jouer un rôle quelconque au lieu saint; voilà pourquoi il n'a pas tardé à parvenir à un accord avec Israël à propos de l'installation de caméras. L'Autorité palestinienne, quant à elle, continuera à travailler contre la présence des caméras dans l'espoir d'empêcher le monde de voir ce qui se passe réellement sur le site et de saper "la garde" de la Jordanie sur les lieux saints islamiques à Jérusalem.

 

Il reste maintenant à voir comment Secrétaire Kerry, qui a négocié l'accord des caméras entre Israël et la Jordanie, va réagir, voire pas du tout, à la dernière tentative de l'Autorité palestinienne de poursuivre l'escalade des tensions sur le lieu saint. Si Kerry ne parvient pas à faire pression sur l'Autorité palestinienne et à mettre fin à son incitation et aux tentatives répétées d'exclure les Jordaniens de jouer un rôle positif au Haram al-Sharif, la vague actuelle d'attaques aux couteaux  contre les Juifs se poursuivront.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai