Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 06:18

Par Dan Margalit

http://www.israelhayom.com/site/newsletter_opinion.php?id=14481

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Quelqu'un familier d'histoire, de psychologie et de la théorie de la guerre a attiré mercredi soir mon attention sur le rapport d'un «officier senior anonyme de Tsahal» qui aurait déclaré aux médias, alors que l'armée israélienne est sage et exerce la retenue et de la modération,il manque le naturel ingrédient nécessaire à toute armée: le désir de gagner.

 

Dans une démocratie qui fonctionne, l'armée est confiante dans sa capacité à se battre et à gagner, et elle tente de convaincre le gouvernement de la laisser aller à la bataille, toutes trompettes hurlantes, alors que ce sont les ministres qui calment l'esprit combatif. En Israël, le paradigme a été inversé.

 

Je ne partage pas l'avis de cet officier, dont l'importance ne sera révélée qu'avec le temps. Mais il mérite d'être entendu. Nous devons faire face à la suggestion étrange de l'officier que Tsahal doit donner des armes à l'Autorité palestinienne et des véhicules blindés à son personnel de sécurité. Est-ce que oui ou non ce serait l'étape correcte, l' «officier supérieur» a brossé un tableau des Forces de défense israéliennes qui ne cadre pas avec les vues acceptées.

 

Mercredi soir, nous avons également entendu les réactions des fonctionnaires qui se demandaient pourquoi un «officier supérieur» de l'armée israélienne aurait une approche qui est à l'opposé de celle exprimée mardi par le Premier ministre Benjamin Netanyahu au Secrétaire d'Etat américain, John Kerry. Du point de vue diplomatique, les mots venant de l'armée israélienne et du Ministère de la Défense ne correspondent pas à celles qui sont avancées au bureau du Premier ministre. (Il a été plus tard déclaré que les suggestions faites par l' «officier supérieur» ne sont pas destinées à être mises en œuvre immédiatement. Toutefois, ce ne fut pas la façon dont ils avaient été compris.)

 

Maintenant, que nous combattons l'Intifada des "coups de couteau" - et c'est ce qu'elle est, même si nous appelons cela une «vague de terreur» - nous ne pouvons pas prendre des mesures qui révèlent des approches contradictoires à notre défense, comme l'idée qu''Israël fournisse à Autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas des armes de même que l'Autorité palestinienne se distancie de tout effort visant à lutter contre le terrorisme. Même si à l'avenir la fourniture d'équipements de sécurité à l'Autorité palestinienne semble être un geste raisonnable, il ne devrait pas être fait maintenant, quand les Juifs sont poignardés et que des soldats sont assassinés chaque jour. L'armée israélienne a embarrassé tout le monde en disant que, bien que les terroristes courent autour en brandissant des couteaux et des cocktails Molotov, ils ne devraient pas être abattus c'est mieux qu'ils se rendent.

 

Quiconque se promène avec un couteau et a pris la décision de devenir un martyr. Mercredi, il a été constaté que le terroriste qui a poignardé un soldat au sud d'Hébron avait lui-même écrit sur sa page Facebook qu'il était prêt à devenir un martyr. Il n'y a aucune raison de ne pas supposer que cette personne ne portait aussi une ceinture d'explosifs.

 

Nous devons nous préparer mentalement que cette situation se poursuive pendant une longue période. Et nous devons augmenter notre contingent de soldats de combat plutôt que des soldats non-combattants. Nous devons augmenter nos réserves avec un budget de la défense plus grand, de sorte que ceux en service obligatoire soient en mesure de former (en ce moment, le programme de formation complet a été perturbé). Nous devons également remplir la barrière de sécurité, ce qui a provoqué une polémique il ya 15 ans et a depuis conduit à un succès partiel.L'opposition du gouvernement de feu le Premier Ministre Ariel Sharon a été largement redressée, mais pas entièrement - et les deux exemples les plus récents où nous avons payé le prix pour la clôture incomplète étaient les attaques à Hébron et à Kiryat Gat.

 

Nous devons continuer à lutter contre les terroristes et défendre les civils et les soldats, tout en cherchant honnêtement l'occasion de renouveler les négociations avec les Palestiniens. Tout le reste est honteux.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai