Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 07:17

L'administration-Obama reconnaît la «nouvelle réalité» - il n'y aura pas de solution négociée de deux États au cours de son mandat.

 

Par Lori Lowenthal Marcus

http://www.jewishpress.com/news/breaking-news/obama-recognizes-new-reality-no-two-state-solution-during-his-term/2015/11/06/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Le président américain Barack Obama

Photo: WhiteHouse.Gov capture d'écran

 

Lors d'une conférence de presse qui s'est tenue entre de hauts responsables administratifs de la Maison Blanche et les membres des médias jeudi en fin d'après-midi, heure des États-Unis, il a été révélé qu'il n'y aura pas de solution négociée à deux Etats au conflit entre Israël et le peuple arabe palestinien.

 

Les trois hauts responsables administratifs à l'appel étaient le Conseiller de la sécurité nationale adjoint pour la communication stratégique Ben Rhodes, le coordinateur NSC pour le Moyen-Orient Rob Malley, et l'ambassadeur américain en Israël Dan Shapiro.

 

La raison de la séance d'information qui a eu lieu était de préparer la rencontre entre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président américain Barack Obama, qui aura lieu lundi matin, 9 novembre 2015.

 

Les responsables de l'administration ont révélé les différents sujets dont les deux chefs d'Etat discuteront, y compris le récent deal nucléaire iranien conclu, la situation en Syrie et le récent déploiement des ressortissants étrangers, y compris l'Iran et la Russie, et les relations israéliennes avec ses voisins arabes palestiniens à Gaza et en Judée et Samarie.

 

Mais la grande nouvelle c'est ce que les fonctionnaires de l'administration ont désigné comme la «nouvelle réalité» entre Israël et l'Autorité palestinienne, les tensions accrues et la violence, rendent clair qu'il n'y aura pas de négociations sur le statut final entre les parties pendant le reste du temps qu'il reste à l'administration Obama.

 

Bien sûr, les responsables de l'administration ont continué à insister pour que la solution à deux États est la seule option viable ouverte aux parties. Ils ont indiqué clairement que " la construction de colonies complique la réalisation d'un Etat palestinien viable ", et que le gouvernement américain continue de considérer cette activité comme non constructive.

 

Les Responsables de l'administration ont clairement dit que le chef de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a été réprimandé de la manière dont il agissait et de continuer à participer à l'incitation à la violence, et que le Premier ministre Netanyahu devrait s'engager dans des mesures de renforcement de la confiance pour laisser ouverte la promesse d'un Etat palestinien.

 

Plusieurs journalistes ont demandé des précisions sur le Protocole d'accord concernant l'aide militaire des Etats-Unis à Israël.Les attentes ont été atténué lorsque les fonctionnaires ont déclaré que la discussion de lundi matin serait juste le début et non la fin de cette négociation.

 

Les responsables américains ont également repoussé plusieurs questions au sujet  des commentaires désagréables de la part du gouvernement israelien à propos de responsables américains. Ils ont suggéré que c'était une décision du gouvernement israélien et que le président des États-Unis ne serait pas réduit à un interrogatoire sur des décisions relatives au personnel par d'autres nations.

 

Le thème récurrent le plus fort des fonctionnaires était que l'Iran reste un joueur dangereux dans la région et c'est pourquoi il était essentiel de conclure l'accord Iran Nucléaire, de sorte qu'un tel joueur dangereux n'ait pas d'armes nucléaires à sa disposition.

 

Mais la grande nouvelle a été: Aucune pression pour Deux État pendant le reste du mandat du président Obama.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai