Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

2 novembre 2015 1 02 /11 /novembre /2015 13:04

L'Autorité palestinienne intensifie ses appels à l'islam dans sa guerre contre Israël.

Par Joseph Puder

http://www.frontpagemag.com/fpm/260641/abbas-religious-incitement-joseph-puder

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Depuis son indépendance, l'Etat juif a été assiégé par les Etats arabes. Le nationaliste laïque, les dictatures arabes ont mené trois guerres majeures sur Israël en 1948, 1967 et 1973. Outre les guerres qui étaient destinées à détruire l'Etat juif et de conduire ses habitants dans la mer, était un boycott économique de la Ligue arabe. Depuis la fondation de l'Organisation de libération de la Palestine en 1964, une guerre terroriste contre Israël a résulté. La première Intifada palestinienne (soulèvement) a eu lieu en 1987, la seconde Intifada, beaucoup plus sanglante, a commencé en Septembre 2000. Les deux ont manqué d'âme et n'ont pas réussi à briser l'esprit juif d'Israël, tout comme les guerres nationalistes arabes et les boycotts économiques ont échoués à démanteler l'Etat juif. En 1979, l'Egypte a signé un traité de paix avec Israël et la Jordanie a suivi en 1994. Les Palestiniens ont continué à employer la terreur contre les Juifs, mais ont ajouté la tarif-légal au menu, et les BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions), qui vise à délégitimer, diaboliser, et finalement détruire l'Etat juif.

 

Au cours des derniers mois une campagne beaucoup plus insidieuse a été lancé par les Palestiniens, aidés par des éléments islamistes dans le monde arabe et musulman - pour endommager l'Etat juif. C'est une campagne à l'incitation religieuse qui cherche à éveiller les griefs religieux anti-juifs contre les Juifs d'Israël, et avec des implications mondiales pour les Juifs dans le monde.

 

Le Ministère du Waqf islamique (fondation), sous la responsabilité de l'Autorité palestinienne (AP), a en charge des mosquées sur le Mont du Temple ou le Noble Sanctuaire (Haram el Sharif), et a affirmé que le gouvernement israélien de Benjamin Netanyahu a modifié le statu quo (Mahmoud Abbas a incité les Palestiniens en répétant la fausse accusation) qui existait depuis 1967 quand Israël a pris le contrôle de l'ensemble de Jérusalem. Le statu quo a donné aux Juifs le droit de visiter le Mont du Temple, mais pas d'y prier. Le Mur occidental a été et demeure le lieu de prière juif.

 

Les Palestiniens soutiennent en outre que le Mur occidental, vestige du Temple juif, est un sanctuaire islamique, comme les grottes de la Machpela à Hébron, (lieux de sépulture de l'Abraham biblique, Isaac, Jacob, Sarah, Rebecca et Leah), et la tombe de Rachel à Bethléem. Tous ces monuments historiques et bibliques juifs sont actuellement cooptés par l'Autorité palestinienne et le Wakf comme sanctuaires islamiques. Des artefacts du Temple, antiques et précieux découverts par des fonctionnaires du Wakf en faisant des travaux de rénovation sur les mosquées du Mont du Temple et ont été rejeté de peur qu'ils ne prouvent les revendications juives sur le Mont du Temple.

 

Jerusalem Post a rapporté (27 Octobre, 2015) que " Le Directeur général de l'UNESCO et les Etats-Unis ont dénoncé comme une incitation à la violence le projet de texte d'une résolution qui cherche à reclasser le Mur occidental comme un site saint musulman." Israël a violemment claqué l'enseignement de la science, et de la culture de l'ONU mardi (27 Octobre, 2015) pour l'adoption d'une " résolution complètement unilatérale " sur la Vieille Ville de Jérusalem qui " ignore délibérément le lien historique entre le peuple juif et leur ancienne capitale."

 

Le Comité du patrimoine de l'UNESCO de Corée, du Sénégal, de Serbie, de Turquie, du Viet Nam), présidé par la Turquie islamique tout en répondant à Bonn, en Allemagne, a adopté une résolution qui a accusé Israël de se livrer à "des fouilles illégales" dans la vieille ville; causant des dommages aux structures sur le Mont du Temple; entravant les travaux de restauration sur le Mont du Temple; et endommageant l'intégrité visuelle de la vieille ville avec le tramway de Jérusalem. Elle déplore également divers projets israéliens dans et autour de la vieille ville et de la place du Mur occidental (le comité) dénommé "Buraq Plaza" (les islamistes et leurs laquais occidentaux ont nommé la place du nom du cheval du Prophète Mohammad-Buraq). C'est une autre façon de se moquer et d'insulter les Juifs. Dore Gold, directeur du ministère des Affaires étrangères d'Israël a attaqué la résolution, qui dit-il "a glissé sur toute connexion juive à Jérusalem, (et) elle a également omis de reconnaître les liens du christianisme à Jérusalem, et se réfèrant au Mont du Temple comme un " site sacré du culte musulman." Gold a ajouté:« En fait, l'attachement juif à Jérusalem a survécu de l'Antiquité à l'époque moderne. Le peuple juif a rétabli sa majorité à Jérusalem au milieu du 19 ème siècle. Leurs anciennes synagogues ont été détruites et profanées par une coalition d'armées d'invasion en 1948 (en fait par la Légion-Jordanienne Arabe ), qui a nettoyé ethniquement la vieille ville de toute présence juive. " Or a-t-il poursuivi en disant que c'est Israël qui défend la liberté religieuse "contre la marée de l'intolérance", qui balaye le Moyen-Orient."

 

Dore Gold a conclu en disant: " Comme les sites du patrimoine historique de cette région sont systématiquement détruits par les forces djihadistes, comme l'État islamique en Syrie et en Irak, l'adoption par l'UNESCO est faite de fausses allégations au sujet des pratiques archéologiques israéliennes c'est déplacé et au mieux hypocriticable. La résolution (UNESCO) est pleine de distorsion et est totalement déconnectée de la réalité sur le terrain."

 

Dans une interview du 18 Novembre, 2014 à la TV Etat palestinien Mahmoud al-Habbash, suprême juge islamique et conseiller du président de l'Autorité Mahmoud Abbas, a ouvertement admis que M. Abbas a provoqué la terreur. Il a utilisé le terme «Ribat», ce qui signifie une guerre ou un conflit pour récupérer des terres définies comme islamiques. Ce fut en relation avec l'attaque terroriste palestinienne dans la section de Har Nof de Jérusalem où quatre Juifs ont été assassiné en priant dans une synagogue. Plus récemment, le 13 Octobre, 2015, Abbas a mentionné en les brandissant un couteau-et-pistolet qui a tué un Israélien et blessé plusieurs autres dans un bus de la ville de Jérusalem comme des «martyrs» qui ont effectué des coups de couteau. Dans un post récent, Abbas a justifié la vague de violence actuelle. Un autre post d'un responsable du Fatah a affirmé que tuer des «colons» (Juifs israéliens vivant en Judée et Samarie,) est à la fois juridique et un devoir national.

 

En Octobre dernier, il y en a eu beaucoup comme celui-ci, Mahmoud Abbas, avait incité à la violence agressive contre les Juifs sur le Mont du Temple. L'année dernière, il a appelé les Palestiniens à empêcher les Juifs de visiter le Mont du Temple " en utilisant tous les moyens." Des Groupes arabes et islamiques appellent régulièrement les visiteurs juifs au Mont du Temple des "colons, et des envahisseurs." Arutz Sheva a rapporté (2 Septembre, 2015) que le gouvernement de l'AP a publié une déclaration dans son porte-parole officiel, Al-Hayat Al-Jadida appelant les Palestiniens à protéger le contrôle Musulman sur Jérusalem et "mener la Ribat", tandis que dans le même temps il blâmait Israël pour toute la violence qui pourrait se produire. La déclaration de l'AP a averti que si le gouvernement israélien continue sa politique actuelle en ce qui concerne Jérusalem et ses lieux saints, il metterait certainement toute la région en flammes, et la ferait glisser dans une guerre religieuse.

 

Il est évident qu'avec l'attention du monde axée ailleurs au Moyen-Orient, en particulier sur la Syrie et l'Irak, la question palestinienne a été mise de côté. Abbas, peut devenir inutile et peut-être privé d'une grande partie de l'aide occidentale pour soutenir son régime, il est donc nécessaire d'inciter à la violence afin d'attirer l'attention internationale, quelles que soient les conséquences en termes de vies humaines perdues. Avec le Hamas qui essaye de " lui voler la vedette " en emportant la promotion du Jihad, Abbas cherché à encourager la lutte actuelle comme un moyen de devenir pertinente et obtenir un soutien financier pour son régime insolvable.

 

Avec le stratagème de l'adhésion à l'ONU maintenant depassé et aucun résultat concret à montrer, tous les autres moyens de nuire à Israël n'y sont pas parvenus, Abbas a recours à un jeu dangereux. Il a transformé le conflit israélo-palestinien d'un litige foncier en un conflit judéo-musulman avec de fortes connotations religieuses, qui menace de détruire toute résolution pacifique du conflit possible.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai