Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 18:28

Par Dror Eydar

http://www.israelhayom.com/site/newsletter_opinion.php?id=14235

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Qui est coupable de la vague actuelle de terrorisme? La Gauche en Israël et le monde savaient: Israël. Juifs ont toujours été les coupables.

 

Maintenant, nous leur avons trouvé une sorte de soutien sous la forme de la Direction du service du renseignement militaire de Tsahal qui a à sa tête le Maj. Gen. Herzi Halevi, qui, dans une réunion du gouvernement aurait déclaré, selon le correspondant de Haaretz Barak Ravid, que "l'une des raisons" pour la présente forme de terrorisme c'est " un sentiment de fureur et de frustration chez les Palestiniens. ... Ils sont désespérés à cause de la situation et estiment qu'ils n'ont rien à perdre."  On ne sait pas ce que Halevi a réellement dit, et ce que le journaliste voulait entendre. Il est clair que le chef du renseignement militaire a présenté une image beaucoup plus large que Haaretz l'a fait.

 

J'ai entendu parler de celà par des sources qui se trouvaient à la réunion que Halevi ne fournissait pas sa propre évaluation sur les raisons qui sous-tendaient le terrorisme, mais plutôt le point de vue palestinien - comment ils utilisent ces excuses afin de rationaliser leur folie meurtrière qui bouillonne en eux. Voilà une grande différence, ce qui démontre comment les rapports partiels sont utilisés pour renforcer la culpabilité des Juifs. Si «frustration» est la raison pour laquelle le terrorisme au couteau existe, comment pouvons-nous expliquer le terrorisme suicide des années 1990, qui a eu lieu sous des gouvernements de gauche qui ont assidûment promus le processus de paix, et divisés le pays?

 

L'opinion selon laquelle " il ya une raison " ici pour le désir d'assassiner les Juifs («frustration avec le processus de paix», les «colonies», etc.) est une justification du terrorisme pure et simple. Les Palestiniens entendent les voix parmi nous et celles de l'élite libérale Occidentale, et agissent en conséquence.

 

La raison de la vague actuelle de terrorisme n'est pas due à de la frustration et du désespoir, mais l'espoir de l'utiliser pour obtenir des gains, parce que le terrorisme est un outil. Les attentats suicides ont cessé parce que le président Mahmoud Abbas a conclu qu'ils blessaient les Palestiniens. Il est impossible qu'avant la réunion entre le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président américain Barack Obama, Abbas soit intéressé à fournir au président américain et à ses conseillers dans les médias libéraux de la matière volatile donc il peut faire pression sur Netanyahu à " faire quelque chose " parce que les Palestiniens sont «frustrés».

 

Les Palestiniens estiment que nos mécanismes de défense sont exposés. Ils voient notre impuissance en matière de démolir les maisons des terroristes et aussi notre hésitation à prendre une décision militaire ou une action en justice. Ajouter à cela l'infrastructure de l'incitation de longue date; de l'école maternelle et à travers les mosquées qui disent que les Juifs n'ont pas le droit d'exister en tant qu'entité souveraine dans ce pays. Le Mont du Temple est un élément important dans l'incitation, cela date depuis Haj Amin al-Husseini, et plus tard avec le  fondateur de l'OLP, Yasser Arafat, et les tunnels du Mur occidental de Septembre 1996 et les émeutes de Septembre 2000, qui ont reçu le nom " d'Intifada Al-Aqsa." Les médias sociaux, des clips vidéo de l'Etat islamique et l'arrogance islamiste ont habilité la folie meurtrière. Voilà le cœur du conflit, et non la «frustration» imaginée et que les Palestiniens vendent aux incrédules. C'est la «frustration» dans la société juive, pour diverses raisons, mais elle ne conduit pas les jeunes à prendre des couteaux afin de tuer du flic.

 

Le Terrorisme arabe attire également l'encouragement du fait qu'un jeune Arabe qui poignarde une femme âgée de confession juive soit considéré dans le monde comme beaucoup plus important stratégiquement qu'un avion russe qui explose en l'air au-dessus du Sinaï. De hauts responsables du Fatah sont fiers de la réussite de la dernière vague du terrorisme, du fait que 80% des Juifs («les colons», comme les appelle le Fatah) ne peuvent plus visiter la vieille ville de Jérusalem. Que pouvons-nous en apprendre, ce que nous avons appris par le passé, que ce terrorisme est dans une certaine mesure il est dirigé, mais il est clair que ce n'est pas par la frustration qui le motive - mais le désir de se débarasser de nous.

 

Dans cette affaire spécifique, le chef du renseignement militaire d'Israël n'a aucun avantage sur tout profane, parce que ce qui nourrit les intentions, les objectifs et les tactiques des Arabes est au vu et au su de tous. En tout cas, ceux qui défendent les Palestiniens en essayant de les «comprendre» ne favorisent pas la paix; ils donnent juste le couteau-détenteur d'espoir, et reviendra pour mordre la main qui lui a fourni.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai