Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 16:05

Bret Stephens dit que les organes de presse occidentaux " tombent dans des poncifs familiers " • Stephens rejette ceux qui prétendent que la violence palestinienne découle du désespoir • " Il est temps de cesser de fournir aux Palestiniens des excuses dont ils ne se soucient pas de faire pour eux-mêmes".

 

Par Yoni Hersch et Eli Leon

http://www.israelhayom.com/site/newsletter_article.php?id=28903

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Le site web de la BBC mardi: Trois personnes tuées

 

Les plaintes sont souvent exprimées en Israël sur la façon dont les médias internationaux couvre les événements en Israël, mais ce n'est pas tous les jours que le débat déborde dans l'un des journaux les plus importants aux États-Unis mardi, Bret Stephens l'analyste du Journal Wall Street a publié un article dans lequel il a fustigé la couverture de la dernière escalade de la violence politique en Israël.

 

Stephens commence par décrire les événements de ces derniers jours, et note que la plupart des nouvelles sorties occidentales "tombent dans des poncifs familiers" citant le désespoir palestinien et le processus de paix au point mort comme raisons de la violence. Toutefois, soutient-il, la plupart des rapports laissent de côté les citations des dirigeants palestiniens, tels que l'imam de Gaza qui a exhorté: " Mon frère en Cisjordanie: Poignarde"

 

De sa critique des médias, Stephens fait la transition vers ce qu'il appelle " la question importante ... pourquoi tant de Palestiniens ont été saisi par leur présente soif de sang."

 

Il rejette la prémisse que la violence découle du désespoir du processus de paix ou de la frustration économique: ". S'il vous plaît Il est temps de cesser de fournir aux Palestiniens des excuses alors qu'ils ne se donnent même pas la peine d'en trouver eux-mêmes."

 

Pendant ce temps, les actes terroristes qui ont lieu partout en Israël ne prédominent encore pas les nouvelles internationales, dont la couverture a légèrement changé, avec des titres un peu moins biaisés. Le titre de l'histoire top sur le site Web du New York Times mardi était pertinent - que les dirigeants israéliens tenaient une réunion d'urgence sur l'escalade de la violence.

 

CNN a surpris avec le titre "Israël sous le terrorisme", et l'article inclus un lien vers un clip documentant l'attaque terroriste rue Malchei Israël  à Jérusalem.

 

Même la BBC a modéré ses titres après l'entrée sous le feu récent pour son phrasé flagrant et biaisé et inexacte d'un titre des attentats terroristes la semaine dernière. Alors que le titre était quelque peu obscur "Trois personnes tuées dans des attaques à Jérusalem,"  le sous-titre pour sa part a clairement indiqué que les victimes étaient israéliennes.

 

The Independent, qui a également été pris à partie la semaine dernière pour la couverture biaisée des événements en Israël, a présenté un titre qui a précisé que deux Israéliens avaient été tués par un Palestinien dans une attaque contre un bus à Jérusalem.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai