Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Les Juifs américains libéraux envoient des millions pour l'Organisation Anti-Israël (New Israel Fund)

17 Octobre 2015 , Rédigé par mordeh'ai

Que faut-il faire pour arrêter le New Israel Fund?

« Le New Israël Fund est une organisation dont le but est de semer la division et les conflits. Il est l’un des organismes les plus significatifs en termes d’influence sur la politique israélienne, » .

 

Par Ronn Torossian

http://www.truthrevolt.org/news/liberal-american-jews-send-millions-anti-israel-organization

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Pour ceux qui ne savent toujours pas si le New Israel Fund s'est aligné sur les factions qui se sont consacrées presque exclusivement à affaiblir Israël , et pire encore, l'éliminer de la scène mondiale, cette semaine la ministre de la Justice d'Israël Ayelet Shaked a encore plus marqué ce fait.

Shaked a noté dans une interview qu'avant de rencontrer les dirigeants élus étrangers, elle passe en revue leurs contributions aux ONG, et quand elle les rencontre, elle les exhorte à cesser de soutenir les ONG anti-israéliennes - parmi elles trois bénéficiaires du New Israel Fund (NIF): Bimkom, Briser le silence, et Hamoked.

Il est choquant, que ces groupes soient parmi les nombreux projets du NIF financés , par des Juifs américains y compris par le Président de l'UJA-Federation, par Alisa Doctoroff et Karen R. Adler la Présidente de la JCF(The Jewish Communal Fund), à hauteur de 30 millions $ annuellement , . Israël combat le terrorisme, le ministre israélien de la Justice demande aux pays étrangers de cesser de donner aux organisations anti-israéliennes, et aux extrémistes juifs américains d'aider les ennemis d'Israël. C'est honteux.

Bimkom, une ONG israélienne pousse activement à la "rhétorique de l'apartheid", contre Israël, et s'attache à l'effort du BDS - comme pour faire la comparaison aux anciennes campagnes de boycott anti-apartheid contre l'Afrique du Sud. Briser le silence, une ONG israélienne fondée dans le but de critiquer la politique israélienne, pousse à des "allégations de crimes de guerre, fait du lobbying dans l'UE et à l'ONU." Son objectif est de voir des soldats et des responsables israéliens traduits devant les tribunaux pour crimes de guerre et arrêtés si ils doivent voyager à l'étranger .

HaMoked: Centré sur la défense de l'individu, une organisation israélienne des droits humains avec un objectif principal d'aider les Palestiniens des «territoires occupés» dont ils croient que les droits sont violés par Israël, pousse également la rhétorique de l'apartheid et des actions en justice contre Israël - et soutient la promotion du BDS.

Shaked est confrontée auxdirigeants du monde qui peuvent donner sans savoir que certains groupes nuisent à Israël, mais croient qu'ils donnent à une " organisation des droits humains." Comme elle a précisé, ce sont des groupes anti-israéliens. Alors que les ministres européens avec qui elle parle ne peuvent pas connaître les subtilités du préjudice causés par ces groupes, on ne peut pas en dire autant du New Israel Fund, de son leadership et de ses bailleurs de fonds.

NIF a toujours soutenu chacun de ces groupes, en plus de beaucoup d'autres non mentionnés ici, et il est allé à la bataille pour eux publiquement pour expliquer comment le  travail anti-Israël qu'ils font est une étape positive pour Israël.

Lorsque Breaking the Silence a publié un rapport unilatéral, partial et inexact sur les crimes de guerre présumés commis par l'armée israélienne à Gaza, NIF a promu le rapport et a fait une tournée de collecte de fonds.

Hamoked également publié un rapport accusant Israël de crimes de guerre en 2014, et le New Israel Fund l'a promu lorsqu'il a demandé un soutien supplémentaire, et le directeur exécutif de Bimkom Hedva Radovanitz qui autrefois a servi en tant que directeur associé du NIF- Israël  et a été cité par un document Wikileaks disant "[ cette phrase ] . . . Elle croyait que dans 100 ans, Israël serait à majorité arabe et que la disparition d'un Etat juif ne serait pas la tragédie que les Israéliens craignent, car il deviendrait plus démocratique. " Radovanitz a continué à dire à la gent politique américaine que" le NIF avait actuellement réévaluer sa stratégie et avait l'espoir de créer un mouvement plutôt que simplement plus d'ONG. "

Lorsque la Ministre israélienne de la Justice fait un point et demande à ses homologues étrangers de cesser de donner des fonds à ces ONG - les dirigeants étrangers qui ont sans aucun doute dautres préoccupations à l'esprit - que de donner une telle portée à un groupe entièrement consacré aux questions d'Israël et de cesser de financer ces ONG?

Pourtant, le NIF continue.

Lorsque ces faits ont été écrit de nombreuses fois, les bailleurs de fonds du NIF comme la Fondation Joseph Jim, Fondation Lopatin, Barbara et Eric Dobkin, William & Serra Goldman et Carole et Saul Zabar ont choisi de les ignorer et continuent d'envoyer de l'argent à la principale bénéficiaire de ces organisations, qui cherche à saper les fondements d'Israël. Si les plus hauts niveaux de communications diplomatiques ne suffisent pas à attirer l'attention adéquate à la question, que faut-il faire?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :