Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 11:36

Est-ce que le massacre justifie tout?

 

Par Richard L. Cravatts

http://www.frontpagemag.com/fpm/260478/jerusalem-awakening-richard-l-cravatts

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Le carnage à Jérusalem et dans d'autres parties d'Israël a continué cette semaine avec une férocité accrue et de la barbarie, coups de couteau, tirs,  bombardements, voiture-bélier,  tirs de roquettes et autres attaques contre les citoyens israéliens coûtant la vie à cinq Israéliens et vingt-cinq Palestiniens dans les deux dernières semaines seulement. Alors que la montée de la violence semble échapper à tout contrôle, non seulement touche Jérusalem mais aussi la Cisjordanie, la bande de Gaza, et d'autres villes israéliennes, les responsables ont l'intention d'identifier la source d'inspiration de cette dernière escalade de djihad contre les Juifs.

 

Le Secrétaire d'Etat américain John Kerry a été prompt à accuser, non pas les auteurs des attentats-psychotiques de jeunes hommes qui agissent au nom d'Allah pour purger la terre des Juifs, mais pour les victimes elles-mêmes, les Israéliens. Parlant au Centre Belfer de l'Université Harvard, Kerry a hypocritement observé dans une session de questions et réponses après son discours que, " Il y a eu une augmentation massive des colonies au cours des dernières années [italiques ajoutés] et il y a une augmentation de la violence dûe à cette frustration qui est croissante. " Accuser les colonies d'être un obstacle à la paix est un refrain favori pour cette administration, bien sûr, et il colle la responsabilité de la flambée de violence carrément sur Israël, et Netanyahu, plutôt que d'identifier les sources d'où elle émane: à savoir, Mahmoud Abbas, l'Autorité palestinienne, et une culture de la mort, où la «résistance» et le martyr sont prétendus vertueux plutôt qu'inhumainement contre-productifs.

 

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été plus précis dans l'identification de la source d'inspiration de l'insurrection actuelle, ce soi-disant " Réveil de Jérusalem," qui a augmenté la tension de la vie quotidienne pour les Israéliens et les Arabes eux-mêmes. Lors d'une réunion hebdomadaire du cabinet Netanyahu a observé à juste titre qu'Israël est ". . . . . .au milieu d'une vague de terrorisme provenant de l'incitation systématique et mensongère concernant le Mont du Temple - incitation par le Hamas, l'Autorité palestinienne, et le Mouvement islamique d'Israël. "

 

Le Secrétaire Kerry peut bien revendiquer que ce sont les implantations tant redoutées qui ont motivé les jeunes hommes arabes de commencer indistinctement les tirs et le surinage des Juifs, mais de l'avis du Premier ministre c'est nettement plus précis et plus crédible, étant donné les propres mots du discours à l'ONU, fin Septembre de Mahmoud Abbas le président de l'AP. Il était, dit-il avant la prestation moralement contesté, ". . . obligé de donner l'alarme sur les graves dangers de ce qui se passe à Jérusalem, où des groupes d'israéliens extrémistes commettent des incursions systématiques et répétées, sur la Mosquée Al-Aqsa. . , Tout en empêchant les fidèles musulmans d'accéder et d'entrer dans la mosquée et librement exercer leurs droits religieux. "

 

Ces actions, qu'Abbas a affirmé, être « en violation directe du statu-quo existant depuis bien avant 1967 et ensuite, a aggravé les sensibilités des Palestiniens et des musulmans du monde entier. J'en appelle au gouvernement israélien, avant qu'il ne soit trop tard, de cesser son utilisation de la force brutale pour imposer ses plans visant à saper les sanctuaires islamiques et chrétiens à Jérusalem, en particulier ses actions à Al-Aqsa, de telles actions vont transformer le conflit à de politique à religieux [italiques ajoutés], créant une situation explosive à Jérusalem et dans le reste du territoire palestinien occupé ».

 

Mettant de côté l'argument risible que les musulmans se soucient si peu, le moins du monde, de la sainteté et de la protection des lieux saints chrétiens, l'affirmation selon laquelle Israël essaie de détruire ou de compromettre les mosquées sur le Mont du Temple est une charge souvent répétée, utilisée par les Arabes contre Israël une façon d'inciter à la haine des Juifs pour leur perfidie et leur ruse présumée. Le Chroniqueur israélien Nadav Shragrai a fait référence à cette tactique comme  «Protéger la Mosquée Al-Aqsa»-l'outil de propagande de la diffamation de sang  qui a été utilisé depuis les années 1920 pour provoquer la méfiance des Juifs lorsque le -Grand Mufti d'alors Haj Amin al-Husseini, allié d'Hitler au Moyen-Orient, a exhorté les musulmans partout dans le monde à défendre les lieux saints islamiques à Jérusalem de la convoitise des Juifs pernicieux, provoquant des émeutes, des effusions de sang, et 133 victimes juives.

 

Abbas était étonnamment candide en admettant que l'incursion sur le Mont du Temple, où les Juifs et les chrétiens sont traditionnellement interdits de prier, a changé la nature du conflit entre les Palestiniens et les Israéliens d'un débat politique en une guerre de religion. Bien sûr, une guerre sainte contre les Israéliens en particulier, et les Juifs en général, a été un principe de base de l'Islam depuis que les Juifs ont rejeté Mohammed au VIIe siècle, et anime les chartes fondamentales de l'Autorité palestinienne et du Hamas dans le cadre d'une responsabilité théologique de fervents musulmans veulent purifier le monde par l'eradication des rapaces juifs, voleurs.

 

L'assaut perçu par Israël sur la mosquée Al-Aqsa et le Mont du Temple en général, c'est encore une autre affirmation du monde musulman que les Juifs intriguent et cherchent à affaiblir et finalement détruire la maison de l'islam-là à Jérusalem, le troisième lieu saint de l'islam et la remplacer par un troisième Temple. Ce qui semble aléatoire, les attaques de «loup solitaire» sur des civils israéliens aux arrêts de bus et dans les rues font effectivement pensé que l'on est dans le cadre d'une guerre d'inspiration religieuse dans la défense de l'islam, une guerre sainte sous forme de djihad.

 

La charte du Hamas, par exemple, proclame que les circonstances de l'établissement du "régime sioniste" ont été la perfidie des Juifs qui sont, dans la culture honneur / la honte du Moyen-Orient, une plaie ouverte sur le monde islamique, une situation qui exige le djihad pour restaurer la sainteté de la terre d'islam et de débarrasser le monde de la plaie suppurante qu'est Israël. " La terre de Palestine est un Waqf islamique [dotation religieuse islamique] consacrée pour les futures générations de musulmans jusqu'au Jour du Jugement ". " Le jour où les ennemis usurpent une partie de la terre musulmane, le djihad devient le devoir individuel de chaque musulman ", stipulant que le djihad est non seulement un choix tactique pour débarrasser la Palestine de l'intrus sioniste, il est considéré comme un devoir religieux; en fait, il est exigé par des vrais croyants.

 

L'article 7 de la Charte contient également le hadith souvent cité qui exhorte les musulmans à rechercher et à assassiner les Juifs spécifiquement comme une obligation sacrée. Enseignement islamique dépeint les Juifs comme les descendants des "singes et des porcs,« séducteurs perfides, barbares et voleurs de manipulation qui ont tenté d'assassiner les prophètes, et qui sont sataniques, meurtriers, les occupants illégaux de terres saintes musulmanes dont l'élimination est sacralisé dans préceptes coraniques et Hadithiques . ». . . /. . 

 

Il n'est pas surprenant que dans une culture qui a baigné dans la haine des Juifs, où les Juifs sont avilis, dépeints comme une espèce inhumaine, de bactéries, de maladie, de fauteurs de guerres et de conflits, en fait, ils sont dépeints comme des ennemis d'Allah et de l'humanité- l'extermination des Juifs, en particulier dans la défense de l'islam et de ses lieux saints, deviendrait donc non seulement un objectif raisonnable, mais un résultat souhaité. Qui ne voudrait pas assassiné les Juifs si ils posent de telles menaces à l'humanité et à l'islam en particulier? Qui voudrait jamais faire la paix avec les éternels ennemis d'Allah, et ​​encore moins de négocier une paix et des frontières d'un nouvel Etat arabe avec eux? Ces djihadistes ne se sacrifieraient pas volontiers à assassiner les Juifs au nom d'Allah pour être célébrés comme des  chahids, des martyrs, et auraient des places des villes et des camps d'été à leurs noms et glorifiant leur bravoure, exactement comme ils le sont par le leadership palestinien maintenant?

 

Si les Juifs sont la lie des êtres humains, et la «libération» de l'ensemble de la Palestine, compris le Mont du Temple, compris Jérusalem, compris la totalité d'Israël - est considérée comme un devoir sacré et un devoir religieux, donc assassiner des Juifs se doit, de continuer , dans cette lutte millénaire apocalyptique dans laquelle se consacrent les musulmans qui se voient jouer un rôle central.

 

La tactique fourbe et sinistre d'Abbas dans l'incitation à la rage contre "intrus" juif " et " profanateur de la terre sainte musulmane sur le Mont du Temple n'est pas nouvelle. Les Érudits et les archéologues se rappelent, par exemple, les cris d'indignation qui ont surgi du monde arabe en Février 2007, lorsque les autorités israéliennes ont lancé un projet de reconstruction d'une rampe à la Porte des Maghrébins, une entrée à la place du Mont du Temple et de la plate-forme de la mosquée Al Aqsa qui avait été endommagé par une tempête plus tôt. Les émeutes et les protestations ont commencé immédiatement, avec des accusations contre Israël venant de tout le monde arabe pour son "régime" ...../.....

 

Mais les revendications fausses du suprématisme irrédentiste islamique, qui oblige les juifs et les chrétiens à vivre dans la dhimmitude sous contrôle musulman, et un mépris culturel et théologique évident pour d'autres fois - dérangeantes dans la bataille de la souveraineté à Jérusalem - elles ne le sont pas, selon Dore Gold,  ancien ambassadeur d'Israël aux Nations Unies, les aspects les plus dangereux de la capitulation diplomatique permettrait aux Palestiniens le contrôle des lieux saints et de réclamer un partage de Jérusalem. Dans son livre engagé, La lutte pour Jérusalem: l'islam radical, l'Occident et l'avenir de la ville sainte, Gold a montré un aspect beaucoup plus troublant: dans le désir du Département d'Etat, de l'UE, des Etats membres de l'ONU, et des apologistes islamiques au Moyen-Orient et dans le monde d'accéder aux demandes arabes pour une présence et la souveraineté religieuse à Jérusalem, qui peut réellement enflammer des impulsions djihadistes qu'ils cherchent à apaiser, mais utilisent une  diplomatie désastreuse.

 

Pourquoi? Parce que, comme l'explique Gold, " Dans le monde de la spéculation apocalyptique, Jérusalem a de nombreuses autres associations-c'est l'endroit où le Mahdi messianique [le rédempteur de l'Islam] doit établir sa capitale. Pour cette raison, certains soutiennent qu'elle devrait également devenir le siège du nouveau califat que les groupes des Frères musulmans à al-Qaïda les plus-islamiques  cherchent à établir ".

 

En Septembre, Abbas a annoncé à Ramallah que «Nous n'abandonnerons pas  notre pays et nous garderons chaque pouce de notre terre», réaffirmant sa conviction que l'ensemble de Jérusalem serait, et devrait, être conservé par les Palestiniens comme la capitale de leur nouvel état . «Chaque goutte de sang versé à Jérusalem est pur, tous les shahid [martyr] va atteindre le paradis, et chaque personne blessée sera récompensée par Dieu.» En faitt, l'établissement de la capitale palestinienne à Jérusalem-Est est la première étape importante dans la stratégie à long terme visant à débarrasser le Levant des Juifs et de rétablir la Maison de l'islam dans toute la Palestine historique.   " La reconquête de Jérusalem est considérée par certains comme l'un des signes que « l'Heure » et la fin des temps sont sur le point de se produire, " Gold a suggéré:" Le plus important, en raison de ces associations, c'est la rampe de lancement pour un nouveau jihad mondial alimenté par la conviction que cette fois la guerre va se dérouler selon un scénario religieux pré-planifié, et donc doit réussir."

 

Donc, loin de créer une situation politique dans laquelle les deux parties - Israéliens et Palestiniens, sentent qu'ils ont demandé et reçu des prestations égales, ces négociations et accords définitifs auraient exactement l'effet inverse: la déstabilisation de la région et la création, pas souvent espéré Israël et la Palestine «vivant côte à côte dans la paix», mais plutot un chaudron enflammé sur le point d'exploser dans un annéantissement, une rage djihadiste. Ceux de l'Occident qui exhortent Israël "à repartager Jérusalem en renonçant à ses lieux saints," Dore a mis en garde, " on pourrait bien croire qu'ils réduisent les flammes de la colère islamique radicale, mais en fait, ils attiseront seulement ces flammes à des hauteurs qui n'ont jamais été vu. " Si Département d'Etat de Kerry et d'autres diplomates occidentaux ont l'intention d'amadouer la rue arabe en faisant pression sur Israël pour diviser Jérusalem comme une offrande de la paix aux Palestiniens, cela pourrait bien être une mise en mouvement exactement à l'opposé du résultat escompté - un djihadisme, un mouvement apocalyptique revigoré par la diplomatie erronée de l'Occident qui, une fois de plus, demande à Israël de sacrifier la sécurité et de sa nation afin que les islamistes puissent réaliser leurs propres ambitions impériales et théologiques, aux frais de l'Etat juif.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai