Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 08:39

Kirchner a déclaré que deux ans après le premier mandat d'Obama, son administration a envoyé Gary Samore, ancien coordonnateur de la Maison Blanche pour le contrôle et les armes de destruction massive Arms, en Argentine afin de persuader la nation de fournir à l'Iran du combustible nucléaire, qui est un élément clé pour les armes nucléaires .

 

Par Taylor Tyler

http://www.hngn.com/articles/135332/20150930/argentine-president-obama-administration-tried-convince-give-iran-nuclear-fuel.htm

malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Kirchner a poursuivi en disant à l'ONU que lorsqu'il a été demandé à Samore de formuler la demande par écrit, toutes les communications ont cessé immédiatement et Samore a disparu. 

 

La présidente de l'Argentine Cristina Fernandez de Kirchner a revendiqué lundi après-midi devant l'Assemblée générale des Nations Unies à New York, qu'en 2010, l'administration Obama a tenté de convaincre les Argentins " de fournir à la République islamique d'Iran du combustible nucléaire ", comme l'a rapporté Mediaite.com.

 

Kirchner a déclaré que deux ans après l'entrée en fonction du premier mandat d'Obama, son administration a envoyé Gary Samore, ancien coordonnateur de la Maison Blanche pour le contrôle et les armes de destruction massive Arms, en l'Argentine afin de la persuader de fournir à l'Iran du combustible nucléaire, qui est un élément clé pour des armes nucléaires .

 

Des remarques de Kirchner comme écrites ci-dessous sont sur le site officiel de la présidence argentine :

. "En 2010, nous avons reçu la visite en Argentine par Gary Samore, à cette époque de haut conseiller de la Maison Blanche pour les questions nucléaires, il est venu nous voir en Argentine avec une mission, un objectif: sous le contrôle de l'AIEA, l'organisation internationale dans le domaine du contrôle des armes et la réglementation nucléaires, l'Argentine avait fourni dans l'année 1987, pendant le premier gouvernement démocratique, du combustible nucléaire pour le réacteur connu de "Téhéran". Gary Samore avait expliqué à notre ministre des Affaires étrangères, Héctor Timerman, que les négociations étaient en cours avec la République islamique d'Iran de cesser ses activités d'enrichissement d'uranium ou de le faire dans une moindre mesure, mais l'Iran a affirmé qu'il avait besoin d'enrichir ce réacteur nucléaire de Téhéran et cela entravait les négociations. Ils sont venus à nous demander, nous Argentins, de fournir la République islamique d'Iran en combustible nucléaire. Rohani n'était pas encore en fonction. C'était l'administration d'Ahmadinejad et des négociations avaient déjà commencé.

 

Les allégations sont troublantes parcequ'elles viennent après que l'administration Obama et cinq autres puissances mondiales ont récemment signé un accord nucléaire avec l'Iran, qui vise à limiter la capacité de Téhéran de développer des armes nucléaires. Au cœur de l'accord il y a pour les prochaines années - des restrictions qui forcent l'Iran à réduire son stock d'uranium à 98 pour cent, selon le New York Times. On ne sait pas pourquoi les Etats-Unis auraient tenté de permettre secrètement à l'Iran d'enrichir le combustible nucléaire il y a seulement cinq ans.

 

Kirchner a poursuivi en disant à l'ONU lorsqu'il a été demandé à Samore de formuler la demande par écrit, toutes les communications ont cessé immédiatement et Samore a disparu.

 

Kirchner a continué:. "... La contribution de l'Argentine à ce processus de négociation était impossible ... [Cependant] Le ministre des Affaires étrangères est venu me voir dans mon bureau, et je me souviens très clairement, de ce que je lui ai dit que si cette demande était faite par écrit et signé, nous pourrions, après tout, coopérer. "

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai