Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 07:15

Par Jacques Kupfer

Nul doute que le temps viendra où le loup et l’agneau vivront en parfaite harmonie mais ce n’est pas encore le moment. De plus même quand cela arrivera je préférerais être le loup par mesure de précaution.
Dans ce Moyen Orient, le peuple juif lutte depuis plus d’un siècle contre le terrorisme. Un siècle d’assassinats, d’attentats, de bombes inhumaines, de diffusion de la haine la plus lâche. Un siècle de terrorisme entrecoupé de guerres où le peuple juif s’inflige des pertes humaines chères pour scrupuleusement veiller aux conventions de Genève face à des hordes de barbares criminels.
Ils n’hésitent pas à kidnapper des enfants et les assassiner, à planter leurs poignards dans des vieilles femmes sans défense sur le trottoir, à armer leur progéniture en lui enseignant à tuer et décapiter et à hurler que tout cela est au nom d’Allah !
Leurs mosquées servent de dépôt d’armes, de refuges pour criminels et la tolérance musulmane est exemplaire !
Au nom de cette damnée mosquée d’el aksa devenue sacrée depuis la libération de Jérusalem et la fatidique erreur de Moshe Dayan laissant les clefs au Waqf, l’éventualité de prières juives suffit à enflammer les nervis arabes. Ce qui ne les empêche pas de brûler pour la troisième fois le tombeau de Joseph à Sichem. Des juifs venus prier sur ce lieu saint vandalisé ont couru le risque d’être lynchés. Et nos lamentables journalistes de s’extasier sur les pompiers arabes qui ont arrêté l’incendie et sur les « policiers palestiniens » qui ont aidé à sauver les Juifs en prière !
Et si nous réagissions de la même manière après cet acte criminel et blasphématoire en incendiant des mosquées et dégageant leurs cimetières, que diraient le grand benêt de Kerry, le renégat Fabius et l’allié des ayatollahs Hussein Obama ?
Pourquoi nos soldats ne sont pas immédiatement intervenus pour sécuriser notre venue libre au Tombeau de Joseph, pourquoi doit-il encore être entouré de criminels armés, pourquoi notre attitude laisse-t-elle penser que ce tombeau serait moins sacré que cet édifice musulman implanté sur notre Mont du Temple, pourquoi nos grands « rabbins » si prompts à s’émouvoir sont d’un silence pesant lorsqu’il s’agit de défendre l’honneur national et nos lieux saints?

Les arabes ont droit à un usage disproportionné de la barbarie et les occidentaux à un usage disproportionné à la débilité mentale.
Pour être convaincu du fait que la coexistence avec les arabes est impossible, il n’est que de voir leurs dirigeants. Leur premier leader fut le Mufti de Jérusalem, le nazi qui a levé une armée de SS musulmans et exigé l’extermination des Juifs en Europe (sans être jugé à Nuremberg). Le second fut Ahmed Choukeiry dévoué au Kremlin, un voyou qui voulait « jeter les Juifs à la mer ». Le suivant fut l’assassin Arafat, prix Nobel de la Paix pour avoir expliqué que la trêve permettrait aux arabes de mieux nous détruire. Le suivant et espérons dernier est donc ce Mahmoud Abbas, auteur d’une thèse négationniste, d’actes de terrorisme et menteur pathologique que certains estimaient encore pouvoir être un « partenaire ».
Près d’un millier d’enfants ont été assassinés au Yémen, des centaines de milliers massacrés en Syrie, des milliers de tués en dommages collatéraux par les forces américaines en Afghanistan mais les seuls rares victimes arabes qui intéressent la presse sont celles qui tombent en Israël. Les victimes des bombardements russes en Syrie, des bombardements turcs sur les populations kurdes n’intéressent pas les photographes de guerre de l’Afp. Tellement plus commode de faire croire que l’on est en danger pour une prime de risque alors même que Tsahal protège cette ramaille journalistique surpayée.
Nous avons intégré nos frères d’Afrique du Nord, du Yémen, d’Irak, de Syrie et de tous les pays musulmans. La place est libre pour ceux qui se croient des « palestiniens » c'est-à-dire membres d’un peuple inexistant dont la seule histoire est le crime et l’avenir celui de mendiants mafieux vivant aux crochets d’un monde libre terrorisé et couard. Il n’y a pas un seul pays arabe qui ait maintenu pacifiquement sa population non arabe.
Les réfugiés se comptent par millions et pourtant les seuls qui intéressent l’occident sont ces arabes de la Terre d’Israël. Ce sont pourtant les arabes qui ont les meilleures conditions de vie de toute cette région du monde, qui bénéficient de droits sociaux et d’une discrimination positive, de possibilités d’études universitaires et de droits syndicaux impensables en terre d’islam. Cela ne les empêche pas de s’autoriser à manifester contre notre Etat qui serait une catastrophe, une « naqba ».
Il est temps de leur dire de partir.
Nous ne pouvons pas vivre avec cette cinquième colonne dans notre pays. Alors qu’ils ont tous les moyens d’accéder aux informations vraies, ils préfèrent les cauchemars des mille et une nuits et être manipulés par des prédicateurs brandissant un couteau. Ils ont manifesté sans raison, déferlé sur les places des villes encore à population arabe pour hurler leur haine, nuire à leur propre commerce, brûler des pneus et jeter des pierres. Ils ont barré les routes ce qui représente un danger en cas de conflit, tenté de semer le désordre dans nos villes juives, assailli les Juifs dans les villes encore mixtes. Ils représentent un danger sécuritaire pour Israël.
Sachons en tirer les leçons et la conclusion qui s’impose. De la mer au Jourdain, la Terre d’Israël libérée est nôtre et seulement nôtre. En ce qui concerne la population, nous ne pourrons vivre ensemble. Ce sera eux ou nous.
Alors ce sera nous.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai