Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 18:33

Par Vic Rosenthal

http://abuyehuda.com/2015/10/how-to-build-an-iron-wall-today/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

En tant que Sioniste, je crois qu'un Etat juif est une condition nécessaire pour la survie continue du peuple juif. Notre état face à certains défis aigus, y compris la menace militaire directe de l'Iran et ses mandataires et la coalescence récente d'un complot anti-juif mondial de la Gauche. Mais il ya une autre chronique, de la lutte, et qui est avec les arabes musulmans de la terre d'Israël.

 

Délibérément je choisis de ne pas distinguer les Arabes de Judée / Samarie, de Jérusalem, ou du reste d'Israël, parce que la différence est seulement une question de degré d'hostilité.Dans certains cas, l'hostilité est explicitement fondée sur la religion, dans la mesure où il est inacceptable pour un musulman de vivre sous la souveraineté (! en particulier juive) de non-musulmans. Dans d'autres, il est nationaliste, soit un nationalisme arabe plus large ou la version «palestinienne»; et enfin, il y a le rejet ethnique / culturel simple de l'Autre. Il ne serait pas faux d'ajouter qu'il y a un élément de cupidité et d'envie de prendre eux-mêmes les fruits du développement qui sont revenus à la population juive à la suite de leur entreprise.

 

Quoi qu'il en soit, le comportement violent des Arabes envers les Juifs sur la terre d'Israël a une longue et triste histoire, y compris un pogrom meurtrier à Safed en 1834, des émeutes dans la Palestine mandataire en 1921, 1929 (y compris le massacre de Hébron) et en 1936 , les Intifadas, et bien sûr la longue histoire du terrorisme - à la fois la variété «officielle» de l'OLP et le Hamas et le genre «personnel».

 

Récemment, la «Génération d'Oslo» des Arabes sous l'influence des médias de l'Autorité palestinienne et du système éducatif établi par Yasser Arafat s'est livrée aux activités variant du harcèlement au meurtre des Juifs. Les médias sociaux ont remplacé les discours incendiaires du Mufti, au grand effet, mais l'idée est le même. Ils feront de nos vies un enfer, ils pensent que nous partirons.

 

Zeev Jabotinsky a reconnu très tôt que les Arabes ne se réconcilieront pas avec un Etat juif, sauf si il n'y a absolument pas d'alternative. Dans son essai de 1923 "Le Mur de Fer", il écrit:

 

Pour imaginer, comme nos Arabophiles le font, qu'ils vont consentir volontairement à la réalisation du sionisme, en contrepartie de commodités morales et matérielles que le colon juif apporte avec lui, est une notion enfantine, qui a, au fond, une sorte de mépris pour le monde arabe; cela signifie qu'ils méprisent la race arabe, qu'ils le considèrent comme une foule corrompue qui peut être acheté et vendu, et qui est prêt à renoncer à leur patrie pour un système ferroviaire bonne. ...

Tant que les Arabes sentiront qu'il y a le moindre espoir de se débarrasser de nous, ils refusent de renoncer à cet espoir en retour soit des mots aimables ou pour le pain et le beurre, parce qu'ils ne sont pas une populace, mais un peuple vivant. Et quand un peuple vivant rendements dans les questions d'un tel caractère vital, c'est quand seulement il sent qu'il n'y a plus aucun espoir de se débarrasser de nous, car il ne peut faire aucune brèche dans le mur de fer. Non jusque-là va-t-il abandonner ses dirigeants extrémistes dont le mot d'ordre est "Jamais!"

 

Comme sur tant de choses, Jabotinsky était prémonitoire.

 

Quelle est la solution? Y en a-t-il une?

 

Historiquement, un conquérant soit tue le peuple conquis, soit en fait l'asservi, ou l'expulse. Les premières options sont moralement inacceptables, et la troisième, est probablement impossible politiquement impossible (même si il est certain que si les Arabes avaient gagné nos guerres, ils auraient mis en place une combinaison des trois).

 

Meir Kahane avait suggéré (questions gênantes aujourd'hui mais confortables pour les Juifs ,de 1987) que ces Arabes qui seraient d'accord d' «accepter l'Etat juif d'Israël comme l'état exclusif du peuple juif» pouvait rester en tant que résident étranger avec des droits civils mais non politiques et , tandis que d'autres pourraient accepter une compensation et partir ou - si ils refusaient - être expulsés. Ceci est une solution un peu plus douce que de tuer ou l'asservissement, mais c'était encore considéré comme infréquentable.

 

Et ce qui est malheureux, c'est parce que - comme Jabotinsky le dit clairement - il n'y a aucune solution volontaire possible. Plus nous essayons de concilier les Arabes et les compromis pour essayer de satisfaire leurs aspirations nationales, plus nous affichons notre faiblesse et notre incapacité à nous maintenir sur la terre dont nous avons pris possession.

 

Aujourd'hui, les Arabes sont convaincus qu'ils sont en train de gagner. Nous continuons à leur envoyer le message que, pour une raison quelconque, nous sommes faibles, nous sommes paralysés et ne pouvons rien faire pour les arrêter. Le seul moyen d'arrêter le terrorisme arabe et le harcèlement c'est de changer les règles, pour faire basculer les choses. Créer un mur de fer. Pour rendre les actions des terroristes - des grands et des petits - renient le projet palestinien.

 

Alors qu'est-ce que je suggère?

 

Tout d'abord, enlever l'oxygène de la publicité. Israël est plein de 'journalistes' étrangers avec des agendas, des militants internationaux, des agents d'ONG hostiles, etc.... Débarrassons-nous d'eux et ne les laissons pas entrer. Déclarons les points de clash possible comme zones militaires Nabi Saleh et arrêtons les journalistes 'palestiniens' et ceux de gauche quand ils rentrent chez eux. Retirer les cartes de presse des provocateurs. Ne laissons pas les sources étrangères financer les subversifs israéliens. Si la radio et la télévision palestinienne sont coupables d'incitation, les interdir. Pourquoi Israël devrait-il être une société ouverte autant que celle des États-Unis lorsque les menaces pèsent sur lui et sont d'autant plus grandes?

 

Deuxièmement, chaque fois que possible, expulser les fauteurs de troubles. Peut-être que nous ne pouvons pas mettre en œuvre la solution de Kahane en général, mais nous pourrions pour des cas spécifiques, comme la famille Tamimi. Bassem Tamimi est né en Judée / Samarie en 1967 avant la conquête par Israël de la région, et peut avoir la citoyenneté jordanienne. Si oui, il devrait être expulsé. Les Arabes israéliens impliqués dans le terrorisme pourraient avoir leur citoyenneté révoquée et être envoyés à Gaza ou dans les territoires de l'Autorité palestinienne. Ceux qui travaillent activement à détruire l'Etat devraient perdre le privilège de vivre en lui. Et pendant que nous parlons des fauteurs de troubles, jetez les «organismes de bienfaisance»européens hors des territoires.

 

Troisièmement, rendre le terrorisme improductif. Nouvelle construction en Judée et Samarie devrait être entreprise en l'honneur des victimes des atrocités terroristes. Les maisons des terroristes doivent être détruites. Les Arabes israéliens dont les membres de la famille sont pris à jeter des pierres devraient être interdits de recevoir les paiements de l'assurance nationale, comme la Députée Miri Regev l'a suggéré. Le terrorisme symbolique, comme le vandalisme du cimetière du Mont des Oliviers, doit être pris au sérieux et les auteurs punis. Inutile de dire, il ne devrait jamais, jamais, y avoir de libération de prisonniers pour des raisons politiques ou en échange d'otages.

 

Quatrièmement, bien que nous ne devons pas exclure tous les résidents arabes de l'Etat de participer à la politique comme Kahane voulait le faire, il devrait n'y avoir aucun anti-sioniste à la Knesset. Quel est le message envoyé par la présence de Haneen Zoabi, quand elle a clairement violé la Loi fondamentale qui exclut toute personne qui nie l'existence d'Israël en tant qu'Etat juif et démocratique? Demandez à la Cour suprême, qui a annulé une loi votée de l'expulser seulement sur ​​ces motifs.

 

Pour Jabotinsky, le sionisme a été une donnée, "morale et juste." Avant que nous puissions montrer aux Arabes que la terre d'Israël nous appartient, nous devons le croire nous-mêmes. Malheureusement, la mise en place juridique en Israël, en particulier la Cour suprême, semble avoir de facto accepté l'idée qu'Israël est déjà un «état de ses citoyens et pas d'abord un Etat juif. Il est très probable que la plupart de mes suggestions ci-dessus iraient à l'encontre de la Cour. Une nouvelle Loi fondamentale déclarant que l'Etat appartient au peuple juif et qui existe en leur faveur pourrait la rendre plus facile à défendre.

 

Les Arabes justifient leur violence en affirmant que la terre est à eux et ils vont " résister à l'occupation " quand ils jettent leurs bombes incendiaires (souvent ils prétendent faussement que cette «résistance» est légitime au regard du droit international).L'opposition internationale à Israël est basé sur l'idée que nous sommes des «occupants illégaux». Alors pourquoi le gouvernement n'adopte pas le rapport Levy, qui présente un avis juridique que la présence d'Israël en Judée et Samarie n'est pas une occupation belligérante, et les communautés juives sont légales? Pourquoi il n'y a pas une campagne officielle, bien financée avec des informations pour présenter la position légale et morale d'Israël dans le monde? Et pourquoi il n'y a pas une campagne similaire pour délégitimer le « faux récit palestinien»?

 

Pour répondre à la question que je posais plus tôt, oui, il y a une solution à l'hostilité arabe.Elle est de comprendre que nous ne rendrons jamais sionistes les Arabes, mais nous pouvons leur donner un choix: ils peuvent être de bons voisins, malgré leur animosité - ou ils peuvent partir.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai