Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 16:18

Par Bassam Tawil
http://www.gatestoneinstitute.org/6542/migration-crisis-islam-will-conquer-europe

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

 

 

L'échec des politiques étrangères de l'UE et des Etats-Unis sous le président Obama, ont amené les Arabes au bord du chaos, et détruit des régimes qui, même si ils n'étaient pas des chantres de la démocratie, au moins ils fournissaient la gouvernance et l'ordre public. Ces politiques qui ont échoué et ont abandonné les Arabes aux atrocités des islamistes sunnites et aux procurateurs meurtriers de la révolution islamique iranienne - et sont en fin de compte la cause du tsunami de réfugiés frappant aux portes de l'Europe.

 

Aujourd'hui, l'UE et Obama veulent amener la catastrophe de Gaza en Cisjordanie.

 

Les Arabes vivant en Israël et dans les territoires de l'Autorité palestinienne savent, même si c'est une pilule amère à avaler, que nous avons été favorisé par le sort, car grâce à l'Etat d'Israël, nous vivons dans la sécurité. 

 

Avec l'anniversaire des attaques terroristes d'Al-Qaeda du 11 septembre 2001, aux États-Unis, le discours palestinien intérieur tourne autour de l'Islam radical et des actions de l'Amérique. Il touche à la tuerie, au viol et aux millions de réfugiés qui sont victimes de la calamité humanitaire d'Al-Qaeda, et des organisations terroristes islamistes auxquelles il a donné le jour, tels qu'ISIS. Aujourd'hui des dimensions apocalyptiques se déplient dans les territoires qui étaient des états arabes, mais sont maintenant des terres de bataille pour les tribus arabes en conflit, dont seulement l'objectif est de se détruire.

 

En fond de leur cœur, les Arabes vivant en Israël et dans les territoires de l'Autorité palestinienne savent, même si c'est une pilule amère à avaler, que nous avons été favorisés par la fortune, car en raison de l'Etat d'Israël, nous vivons dans la sécurité. Cette réalité est ramenée à la maison pour nous par la réponse internationale faible et le comportement étrange du président américain Barack Obama et les dirigeants du monde occidental qui ont abandonné les Arabes aux atrocités des islamistes sunnites (et de leurs partisans en Turquie, en Arabie saoudite et au Qatar), et les auxilliaires meurtriers de la révolution islamique iranienne (principalement en Syrie, en Irak, au Yémen et au Liban).

 

Compte tenu de ce qui se passe dans les pays voisins, il est clair pour nous d'imaginer ce qui se passerait si Israël était en danger d'être détruit: aucun Etat occidental ne viendrait à son aide et aucun Etat arabe ne viendrait à notre aide. Notre sort sera le même que celui de nos frères au-delà des frontières d'Israël. Il est alors difficile de ne pas s'identifier et de sympathiser aux efforts d'Israël pour lutter contre le terrorisme et ses oppositions à l'accord nucléaire avec l'Iran.

 

Malgré le chaos et pire que le chaos au Moyen-Orient, la ministre des Affaires étrangères de l'UE, Federica Mogherini, qui a récemment annoncé que l'UE avait décidé de marquer les produits fabriqués dans les implantations israéliennes. C'est ahurissant, pour ne pas dire moins. Face aux tueries en cours au Moyen-Orient, quelle considération impénétrable, en dehors que Mogherini soit une raciste, aurait pu amener l'UE, aujourd'hui, de faire face à quelque chose d'aussi manifestement marginal aux problèmes mondiaux comme la provenance de crème pour le visage et les cookies?

 

En dernière analyse, si les Européens nuisent à la capacité d'Israël à commercialiser les produits manufacturés en Cisjordanie, les premières victimes seront les travailleurs palestiniens dans les usines des implantations israéliennes. Chaque fois que les Palestiniens ont pris des mesures contre les Israéliens, nous n'avons fait de mal à personne, sinon qu'à nous-mêmes. La dernière fois que nous avons boycotté les produits israéliens nous avons fini par les acheter au marché noir le double voire le triple du prix. Lorsque nous avons refusé de travailler sur les chantiers de construction, les Israéliens, les ont commuté en unités modulaires préfabriquées, et les travailleurs de la construction palestiniens qui ont fait grève sont sans emploi à ce jour. Lorsque nous avons refusé de travailler dans l'agriculture israélienne, ils ont amené les travailleurs de Thaïlande, qui ont pris nos emplois et nous on est resté - sans rien.

 

La pression occidentale sur Israël et les Palestiniens pour établir un Etat palestinien dès que possible, vu à travers le prisme des meurtres de masse et de l'incertitude au Moyen-Orient, c'est incompréhensible. L'initiative, et l'obsession, pour promouvoir un tel projet dangereux à un moment où tout le monde comprend que les conditions des deux côtés ne sont pas encore mûres c'est dangereux; et les motifs impliqués, quels qu'ils soient vraiment, sont suspects. Le conflit israélo-palestinien n'est pas nouveau, il a été mené dans une atmosphère de terrorisme, de violence, d'hostilité et d'absence totale de confiance pour une centaine d'années. Alors pourquoi faire pression maintenant?

 

Tout le monde, au moins tous ceux qui vivent au Moyen-Orient, savent très bien que le conflit ne se terminera pas avec une "paix pour notre temps" accord forcé sur les deux côtés et accompagné par une poignée de documents vides, vides de sens; la dynamique est trop dangereuse. Pour nous et les Israéliens, c'est une question de vie et de la mort, pas de sémantique; et il faudra probablement attendre encore cent ans avant que suffisamment de confiance puisse être construite entre les deux parties afin de trouver une solution juste.

 

L'ironie est stupéfiante. À une époque où les Etats arabes qui ont été créés artificiellement après la Première Guerre mondiale tombent en poussière, l'UE fait pression pour la création d'un autre Etat arabe artificiel, celui-ci appelé "Palestine," pour être découpé hors de territoires appartenant autrefois à la Jordanie et à l'Egypte. Si on accorde à la «Palestine» le statut d'Etat, il va forcer non seulement Israël, mais le reste du monde à lui accorder un contrôle total sur ses frontières, aéroports et un port maritime. Qui exposera la nouvelle faiblesse de cet "état" à une reprise rapide et certaine par le Hamas, ISIS et diverses autres organisations terroristes. Compte tenu de la situation actuelle en Cisjordanie, le gouvernement élu de la «Palestine» sera contrôlé par le Hamas. Il va renverser l'Autorité palestinienne, de la même façon dont il l'a fait dans la bande de Gaza, prendre la Cisjordanie, utiliser ses aéroports et ports maritimes pour importer des missiles, diverses autres armes et des terroristes islamistes, et d'aider le terrorisme islamiste en général, et ISIS en particulier, d'opérer à partir de son territoire. Les islamistes procéderont aux attaques d'Israël et de la Jordanie le chemin qu'ISIS utilise actuellement afin d'attaquer l'Egypte dans la péninsule du Sinaï. Pire encore, le Jihad islamique palestinien entrera dans la nouvelle «Palestine» et renforcera ses relations avec l'Iran, comme il l'a fait dans la bande de Gaza, en Syrie, et avec le Hezbollah au Liban.

 

Évidemment, le retrait israélien en 2005, qui a conduit directement au bain de sang et à la prise de contrôle du Hamas de la bande de Gaza, l'expulsion de l'Autorité palestinienne et l'enracinement du terrorisme islamiste, ne suffisait pas pour l'Europe. Aujourd'hui, l'UE et le président américain Barack Obama veulent amener la catastrophe de la bande de Gaza en Cisjordanie. L'American Food and Drug Administration est plus prudent avec les expériences sur les animaux que la Maison Blanche l'est avec des expériences sur les personnes vivant au Moyen-Orient.

 

Compte tenu des événements dans les pays arabes, il est clair pour les Palestiniens que les actions américaines et européennes au Moyen-Orient sont le résultat direct de la bêtise et de l'ignorance complète de la mentalité Moyen-Orientale, sinon le racisme et la malveillance pure et simple. Ce qui est inévitable est que sous Obama, l'Amérique et l'Europe ont amené les Arabes au bord du chaos et que les régimes au-delà, ont été détruit, ce qui, même si ils n'étaient pas des chantres de démocratie comme les États-Unis, au moins fournissaient la gouvernance et l'ordre public.Ce chaos qui est finalement la cause du tsunami de réfugiés frappant aux portes de l'Europe, tout cela a était causé par les Etats-Unis et sa politique étrangère incohérente.

 

Tous les signes indiquent que la catastrophe Moyen-Oriental est loin d'être terminée. Elle ne fait en fait que commencer. la situation va empirer en raison des dizaines de milliards qui vont maintenant se déverser dans les coffres des ayatollahs grâce à l'accord fou avec l'Iran. Une grande partie de cet argent ira directement non seulement à la Force Al-Qods des gardiens de la révolution iraniens, le bras armé de l'Iran, du terrorisme international, mais pour diverses autres organisations terroristes auxilliaires que soutient l'Iran, accélérant ainsi la destruction totale du Moyen-Orient et, éventuellement, de larges pans de l'Afrique .

 

La vague de réfugiés augmente, et le prix sera payé par les Européens, déjà confrontés à des légions de réfugiés et aucun plan pour traiter avec eux. Finalement, la prophétie de Kadhafi va se réaliser: l'islam va conquérir l'Europe sans tirer un seul coup de feu!.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai