Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Une question de patriotisme

24 Août 2015 , Rédigé par mordeh'ai

Par Tabitha Korol

http://www.jewishpress.com/indepth/opinions/a-question-of-patriotism/2015/08/23/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

A fortiori, nous les Américains avons commencé à entendre sur le pacte nucléaire possible avec la République islamique d'Iran, c'est à dire " l'affaire Iran," et en plus le président Obama a vu que les Américains de toutes confessions et opinions politiques avaient réalisé que le pacte n'était pas à notre meilleur avantage, et plus nous avons entendu les vieilles accusations antisémites de la part de la Maison Blanche et des médias. Les choses se sont détériorées pour Obama lorsque le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a mis en garde contre cet arrangement, que le financement de 150 milliards de $ pour l'Iran, d'actifs de trésorerie, d'allégement des sanctions, et toutes les chaînes coupées pourrait servir à financer son opération de terrorisme mondial. En substance, nous subventionnerions les entreprises de l'Iran et renforcerions ses efforts visant à éradiquer Israël. Obama prépare également le terrain pour nous opposer les citoyens contre les Juifs américains, une tactique que les Juifs ont vécu à travers les siècles.

 

Pour simplifier, l'Amérique était dans une position pour être le vainqueur avec un accord  empêchant l'Iran de devenir une puissance nucléaire, le forçant à démanteler une grande partie de son infrastructure nucléaire, l'empêchant d'enrichir de l'uranium, fermant l'usine d'enrichissement de Fordo, demandant que l'Iran expose toutes les activités nucléaires passées, fermant ses programmes de missiles balistiques intercontinentaux visant à notre continent, permettant des inspections surprises, tout en maintenant les sanctions jusqu'à ce que toutes les conditions soient remplies.

Au contraire, l'entente a été qualifié « d'absolument désastreuse » et Kerry a accepté de lever les sanctions afin que l'Iran puisse rejoindre le marché mondial et vendre son pétrole, tout en augmentant notre propre dette et affaiblir notre propre économie par le don de 150 milliards $ fait par notre collaborateur de cabinet - il se lie avec l'entité islamique. En levant l'embargo sur les armes conventionnelles et en permettant aux Iraniens de faire fi de la sortie du territoire, l'Iran pourrait obtenir plus d'armes et mettre en péril Israël, « le Petit Satan.» Cela ne prendrait même pas beaucoup de temps de faire un lavage de cerveau, des adultes et les enfants suicidaires se feront exploser au milieu d'enfants israéliens. Le contrat permettrait aussi à la levée des sanctions sur les ICBM iraniens après huit ans, fournissant ainsi à l'Iran les moyens de cibler les États-Unis, le « Grand Satan », bien qu'il y ait des réserves elles seraient réellement inefficaces et l'Iran serait libre de ses obligations beaucoup plus tôt - Ce n'est qu'une question de mois .

 

Au lieu de l'inspection 24heures/24 et 7jours/7 que l'Amérique avait initialement prévu, l'Iran a obtenu un préavis de 24 jours, pendant lequel ils peuvent déplacer ou dissimuler leurs activités. Même maintenant, les inspecteurs de l'ONU (ne pas inclure les Américains et les Canadiens) ne peuvent pas parler avec les scientifiques clés et les officiers militaires sur les opérations cachées. La coopération à ces stipulations révèle la soumission de l'Amérique à la tyrannie islamique.

 

Comme plus d'Américains ont exprimé leur opposition au pacte, le plus souvent, nous avons entendu des déclarations sarcastiques, comme les références à "l'argent", et " les lobbyistes," ce qui implique sournoisement que les Juifs étaient les seuls à se différencier de notre gouvernement américain. Un des plus anciens mensonges dans le monde est encore en cours d'utilisation, comme par le passé, de provoquer des pogroms contre les Juifs en les classant en tant que citoyens infidèles. Nous entendons des références néfastes au "lobby juif", mais jamais le «lobby arabe», qui apporte des immigrés, éventuellement djihadistes, des changements graduels dans nos écoles afin d'installer la charia, les Américains 102 millions en âge de travailler sont au chômage, et 818 milliards de $ pris à Medicare(système d'assurance santé) pour financer l'Obamacare, le refus de soumettre un budget pour éviter l'effondrement de l'Aide sociale, le mépris flagrant pour notre Constitution, et l'évidence grandissante de la trahison de la Maison Blanche.

 

Les gens de toutes les religions et convictions s'insurgent contre ce pacte avec la nation terroriste. Les Chrétiens Unis pour Israël (CUFI) sont fermement opposés de conclure une entente avec une entité dont les citoyens sont changeants et prêts à rejouer un autre 11/9 ou un Benghazi, ou l'une des nombreuses attaques contre des citoyens israéliens, aux cris de « Mort à Amérique »et« Mort à Israël ». Les anciens combattants du pays se sont prononcés contre l'accord aussi. En fait, une écrasante majorité d'Américains ne veut pas signer un pacte avec la République islamique, et notre administration trahit la volonté de la majorité du peuple. Mais armé d'un stylo et d'un téléphone, l'imperturbable Obama a averti qu'il mettrait en œuvre l'accord, indépendamment du Congrès, et qu'il allait rendre la vie dure à ceux qui s'opposent à lui.

 

Lorsque les Démocrates non-juifs, Juan Vargas (CA), Albio Sires (NJ) et Grace Meng (NY), ont exprimé leur opposition, Obama ne pouvait pas s'en prendre à une ethnie. Mais une fois le discours de haine antisémite a été déclenché, sur le compte twitter pro-deal de l'administration on a commencé à utiliser les plus flagrantes attaques haineuses du Juif, qui devait bientôt être suivi par le New York Times, avec ses quelque demi-douzaine de références «juif» et une odieuse attaque contre le sénateur Chuck Schumer. Obama a provoqué une campagne sectaire, appelant Schumer traître, fauteur de guerre, et d'agent israélien. Inexplicablement, la majorité des électeurs juifs ont aveuglément et silencieusement soutenu Obama pour toutes ses demandes problématiques, mais les sondages montrent que deux fois plus d'Américains, y compris les Juifs, sont contre l'accord, estimant qu'il mènera à un monde plus dangereux.

 

Pourtant, ce sont des moments comme ceux-ci que le Président recourt à la tartuferie et aux accusations que les Juifs ont une double loyauté, une tactique visant à décourager, à faire taire  et intimider les Juifs d'agir en leur propre nom, de peur d'être considérés comme antipatriotique - une manière efficace, vieille technique depuis des siècles. Obama est allé jusqu'à accuser Israël, et Netanyahu spécifiquement, d'ingérence dans les affaires de l'Amérique, mais il n'y a pas si longtemps Barack Obama s'est mêlé des élections israéliennes et a menacé de lier les mains d'Israël. Il est déterminé à poursuivre son modus operandi, «diviser pour régner», de défier et de contraindre ceux qui travaillent contre son " triomphe diplomatique." Ce sera sans aucun doute étendu pour diaboliser le Tea Party, l'AIPAC et d'autres groupes juifs, et il ira aussi loin que vandaliser, d'auditer et les poursuivre en justice. Les menaces ont été émises - capituler ou être détruit.

 

Le mot est lâché: le président Obama a envoyé l'ancien président du Sénat puis président de la commission des Affaires étrangères - John Kerry en Iran il y a quatre ans, et il leur a promis la bombe. Le Washington Beacon journal gratuit l'a rapporté, " le président Barack Obama a approuvé le droit de l'Iran à exploiter un programme nucléaire en 2011 lors de réunions secrètes avec des responsables iraniens, selon de nouvelles informations fournies par le guide suprême de l'Iran." Khamenei a également révélé dans un récent discours que les pourparlers ont commencé dans le secret avec l'antisémite, négationniste ancien président Mahmoud Ahmadinejad.

 

Ce ne sont pas les Juifs qui sont antipatriotiques.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :