Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Après l'accord sur le nucléaire, tout est possible

4 Août 2015 , Rédigé par mordeh'ai

Par Vic Rosenthal

http://abuyehuda.com/2015/08/after-the-nuclear-deal-anything-is-possible/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Michael Crowley a récemment spéculé que

les responsables de l'administration sont à explorer une solution Syrie dans laquelle l'Iran soutiedrait l'éviction de Assad et de ses principaux lieutenants - une demande de base rebelle - tout en préservant une infrastructure du gouvernement. La Russie, qui soutient également Assad, aurait besoin de se mettre d'accord. Il en serait de même des pays musulmans sunnites, dont l'Arabie saoudite, la Turquie et le Qatar, qui fournissent armes et d'argent aux combattants de l'opposition.

Imaginons comment une telle «solution», compte tenu de l'expérience avérée de l'administration Obama à la négociation, pourrait jouer.

Tout d'abord, nous pouvons perdre la partie au sujet des Arabes sunnites qui doivent ête d'accord. Ils n'ont pas accepter l'accord avec l'Iran, alors pourquoi l'administration s'en soucierait-elle maintenant? Les Turcs s'en foutent. Ils ont déjà obtenu ce qu'ils voulaient de la part d'Obama, l'autorisation de bombarder les Kurdes. Comme cela est arrivé au moins trois fois depuis les années 1920, l'Occident trahit de nouveau les Kurdes, qui seront empêchés de réaliser l'autodétermination qui serait inconfortable pour la Turquie et l'Iran.

Le Meurtrier de masse et amateur d'armes chimiques Bachar al-Assad partirait en exil quelque part. Peut-être qu'il serait même autorisé à garder un petit morceau de son ancien pays comme une enclave pour lui et ses loyalistes. En tout état de cause, il serait plus heureux que jamais avec ses comptes bancaires suisses, sous la protection conjointe des États-Unis, de la Russie et de l'Iran.

Un gouvernement fantoche pro-iranien, encore moins indépendant que celui des Assad, serait installé. Ce gouvernement aurait à combattre le «terrorisme», qui serait défini comme toute opposition à lui - comme Assad le fait aujourd'hui. La différence serait que maintenant les États-Unis ainsi que l'Iran et la Russie seraient de son côté, peut-être même fournir un soutien aérien. Plus besoin de ces bombes collées à des barils ou des cylindres de chlore low-tech! Ce serait au nom de la «stabilité» et en supprimant ISIS, bien sûr.Dommage pour les sunnites syriens qui n'ont pas encore fui le pays.

L'accord comprendrait sans doute les mains libres pour l'Iran au Liban, qui perdrait même le soupçon d'indépendance qu'il possède encore.

Et, Israël que lui sera-t-il demandé, ne devrait-il pas donner le Golan qui reviendrait à cette nouvelle Syrie? Assurément, il peut faire confiance aux Etats-Unis qui le soutiennent.

Ma femme m'a dit ce matin que si Obama et Kerry avaient négocié le Pacte de Munich, en plus d'un morceau de la Tchécoslovaquie, Hitler aurait obtenu $ 150 000 000 000 (OK, un peu moins en dollars de 1938 ), l'immunité à développer son programme de fusée V2 sans interférences, et une promesse que l'Occident ignorerait toute agression future (oui, cela est dans l'affaire Iran ). Un accord avec la Syrie serait comme si les Alliés l'aidait à mettre en place le régime de Vichy en France.

Mais après l'accord sur le nucléaire, tout est absolument possible.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :