Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Ne les attrapez pas,  tuez-les !

1 Juillet 2015 , Rédigé par mordeh'ai

Moshe Zar, dont le fils a été assassiné en Samarie, dit aux commandants de Tsahal qu'ils avaient besoin de réapprendre ce que la «guerre» signifiait.

 

Par Benny Toker

http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/197533#.VZOavHrtmkq

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Après l'assassinat de Malachie Moshe Rosenfeld, Moshe Zar, 77, un personnage célèbre dans le mouvement des implantations d'Israël, a expliqué avec passion à  Arutz Sheva mardi que l'armée israélienne doit commencer à tuer les terroristes au lieu d'essayer de les attraper.

 

"La réponse à toutes ces attaques terroristes est que celui qui effectue une attaque terroriste doit être éliminé sur le champ, "dit-il avec force" ne pas être pris ou interrogé -. la première chose qui doit être faite c'est de le tuer! Le terroriste qui effectue une attaque doit savoir qu'il va mourir. Ce sont les instructions qui doivent être données aux soldats de Tsahal. Il n'y a pas besoin de tirer en l'air ou demander un mot de passe.Quand ils donneront ce genre d'ordre, nous atteindrons une solution"  

 

"Ce n'est pas un mouvement de jeunesse," at-il expliqué. "C'est la guerre. Un terroriste doit être éliminé et si les commandants ne savent pas cela, qu'ils retournent à l'école et apprennent ce que signifie la guerre."

 

"Celui qui vient vous tuer, doit être tué. Si vous l'avez tué avant qu'il ne tue, vous avez gagné. Si vous ne parvenez pas à le tuer avant qu'il ne tue, le faire plus tard. Ne pas l'attraper et l'interroger et essayer de savoir qui l'a envoyé. Ne pas le mettre en prison, ce qui est le meilleur centre de loisirs dans le monde de toute façon ".

 

Zar a expliqué que cela est vrai indépendamment du fait que le terroriste est pris en flagrant délit de commettre une attaque ou seulement pourchassé plus tard.

 

Il a exprimé son indignation et son exaspération avec des instructions qui disent que les terroristes ne peuvent pas être abattus si ils tournent le dos aux soldats. Il a demandé:  "Sommes-nous fous ou malades mentaux?", et a averti que si Tsahal ne veut pas réapprendre l'art de la guerre, il sera vaincu bientôt.

 

Zar, un propriétaire foncier et riche marchand de Karnei Shomron, était un membre de l'unité de commando d'élite 101e sous Ariel Sharon en 1956 et il a perdu un œil au combat. Il a également été membre de la cellule clandestine juive qui a planté un explosif dans la voiture du maire arabe de Sichem en 1980.

 

Attaqué par un arabe en 1983, Zar a survécu en dépit d'être frappé à la hache et a tiré sur son agresseur. Son fils, Gilad, a été assassiné par des terroristes en 2001.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :