Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

5 juillet 2015 7 05 /07 /juillet /2015 10:06

Les Déclarations du Premier ministre français que la France mène une «guerre des civilisations» contre le jihad mondial ne riment pas à grand-chose quand le gouvernement français continue de financer les organisations qui appellent au boycott contre Israël.

 

Par Ben Dror Yemini

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4676040,00.html

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Il y a quelque chose de très désespérant dans la guerre du monde libre contre le jihad mondial et le terrorisme qu'il produit. Nous devrions porter plus d'attention en particulier à la France, un pays qui est nouvellement une victime de la terreur et n'a pas peur de faire des déclarations franches sur ce sujet, y compris une reconnaissance rare que ceci est une «guerre des civilisations». Normalement, les dirigeants européens ont même peur de direr cette vérité factuelle. Pas en France, cependant. Ils insistent là-bas, et à juste titre, que ce n'est pas une guerre contre les musulmans, mais contre le djihad. Et ils ne cherchent pas à le cacher.

Le problème c'est que la France dit une chose et fait son contraire.Le plus important des bateaux qui tentait d'atteindre la bande de Gaza cette semaine était la Marianne. Tous les idiots utiles y étaient embarqués. Le bateau a été affréré grace à l'aide de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine. Pratiquement toutes ces organisations sont sous ce parapluie et font partie de la campagne BDS contre Israël.

La France combat les djihadistes mais donne des fonds aux flottilles affrétées par les djihadistes.

Cette plate-forme, comme l'organisation-mère, a lancé un appel au boycott contre Israël et a mené la campagne pour faire pression sur la société de téléphonie mobile française Orange pour couper tous liens avec Israël. Le problème est que cette organisation reçoit des fonds du gouvernement français par l'Agence française de développement (AFD). Est-ce bien la bonne façon de combattre la radicalisation?

Les Flottilles de Gaza, comme nous l'avons appris, sont le résultat d'instructions émanant du régime du Hamas, qui a été reconnu comme une organisation terroriste par l'Union européenne. La charte du Hamas appelle ouvertement à l'anéantissement des Juifs. Et pas seulement les Juifs. La télévision du Hamas diffuse également la propagande qui dit: «Nous devons tuer les Juifs, nous devons tuer les Chrétiens, nous devons tuer les Communistes - jusqu'au dernier d'entre eux."

Pour lutter contre le terrorisme, il faut se battre aussi contre l'idéologie qui le sous-tend. Et vous avez aussi à lutter contre la brigade des idiots utiles, qui ont versé dans la propagande du terrorisme. Sauf que la France ne se bat pas, elle finance. Le NGO Monitor a révélé le mécanisme de transfert de fonds entre l'Union européenne et les pays européens à des organisations qui se sont transformées en une aile de propagande du Hamas. La France finance l'Association France-Palestine Solidarité, qui est experte dans l'art de la rhétorique anti-israélienne compris la rhétorique complètement antisémite. Ce n'est pas la meilleure des façons de promouvoir la paix et la compréhension entre les nations. C'est ainsi quel'on aide l'incitation au racisme. Un jeune musulman en France, qui est exposé à l'incitation d'une telle organisation, apprendra à haïr les Juifs. Plus tard, il soutiendra le djihad, avec l'aide du gouvernement français.

Plusieurs attaques récentes ont convaincu la France de la menace posée par les djihadistes, mais ses actions ne correspondent pas à ses paroles. 

Le Jihad n'a pas de limites. Il n'y a aucune différence entre ceux qui appellent à l'assassinat des juifs, des chrétiens et des communistes dans des émissions de télévision dans la bande de Gaza, et ceux qui effectuent cet appel sur le sol français.Ceux qui répondent à cet appel en France exécutent l'appel du Hamas à la lettre: Ils assassinent les chrétiens et les juifs.

Le Président Hollande dit qu'il lutte contre l'antisémitisme alors qu'il le finance en même temps.

C'est vraiment bien de la part du président français d'annoncer à plusieurs reprises, qu'il lance une lutte contre l'antisémitisme. Il est certainement intéressant de noter que le Premier ministre de la France Manuel Valls, a dit que " Nous sommes dans une guerre contre le terrorisme et contre le jihad. Nous ne pouvons pas perdre cette guerre parce qu'elle est une guerre des civilisations."  Mais tout ces discours semblent ridicules quand la même France finance des organisations qui soutiennent - même indirectement - le Hamas, qui est une partie du jihad mondial. La France est dirigée par un Premier ministre et un président qui sont déterminés à lutter contre le terrorisme et l'antisémitisme. Mais tout ce déterminisme ne vaut pas grand-chose quand la France continue de financer ceux qui soutiennent BDS, soutien à l'annihilation d'Israël, et soutien au Hamas. Ceci est de la responsabilité des leaders français. Ils doivent faire quelque chose.

Alors que j'ai écrit ces lignes, je terminais deux semaines de conférences, débats et rencontres en Australie et en Nouvelle-Zélande. c'était fascinant. Beaucoup ont soulevé des questions difficiles. Beaucoup de ces questions concernaient le rapport de l'ONU sur la Bordure de Protection, qui a été publié pendant que j'y étais. Je l'ai expliqué à plusieurs reprises que les images de Saja'iyya ne mentent pas. Il y a eu de la destruction là-bas, des civils innocents ont été blessés, et c'est regrettable. Même les représentants de Briser le silence dans le monde ne s'y trouvent pas toujours. Il n'y a pas de guerre qui ne comprend pas de violations ou de crimes.

Cependant, je l'ai noté, si les rapports sur les bombardements de Dresde ou de Tokyo, par lest Britanniques et les Américains, avaient été présenté de la même manière que les rapports en provenance de Gaza le sont, l'observateur commun pourrait croire que les Allemands étaient des victimes et les Britanniques et les Américains étaient des criminels de guerre. Voilà ce qui arrive lorsque l'on ignore le fait que le Hamas prêche ouvertement la destruction des Juifs. Comme les nazis. Voilà ce qui arrive lorsque l'on ignore le fait que le Hamas est en train de réunir tous ses efforts sur l'armement et l'incitation, plutôt qu'à la prospérité. Voilà ce qui arrive lorsque la communauté internationale offre au Hamas " la réadaptation pour la démilitarisation," et que le Hamas refuse. Voilà ce qui arrive lorsque l'on ignore le fait que le blocus est en place à cause des roquettes, et ce ne sont pas les roquettes qui sont lancées à cause du blocus.

The Australian, le journal national le plus répandu en Australie, a publié un éditorial après le rapport de l'ONU à propos de la Bordure de protection. "Vous ne pouvez pas attendre beaucoup du Conseil des droits de l'homme," c'était la phrase d'ouverture. Le reste a continué dans la même veine: Une condamnation du conseil, et une défense d'Israël. Trois jours avant que l'éditorial ne soit imprimé, je rencontré les rédacteurs du journal. Ils n'étaient pas hostiles, ni compatissants. Ils étaient attentifs. Plus que cela n'est nécessaire. L'éditorial était juste la plupart du temps grâce au travail des diplomates israéliens qui travaillent dur, jour et nuit, afin de présenter une image réelle de la situation. Les propagandistes anti-israéliens répètent eux, le même mensonge un million de fois; nous nous disons la vérité à peine une centaine de fois. Ce n'est pas assez. Nous devons travailler plus dur. La vérité sortira gagnante

 

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai