Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

La liberté après Oslo?

15 Juin 2015 , Rédigé par mordeh'ai

Par Moshe Feiglin

http://www.jewishpress.com/INDEPTH/Columns/Moshe-Feiglin/Liberty-after-Oslo/2015/06/12/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

La semaine dernière, j'ai parlé devant 200 étudiants de l'Université de Tel Aviv dans le cadre de leur cours sur l'opération 'bordure défensive'.

 

Quand je suis arrivé, les responsables du cours m'ont remercié parce qu'ils avaient connu des difficultés en essayant d'amener un orateur « de Droite » à l'Université. « Il semblerait que la Droite a peur de venir ici, » m'ont-ils dit. Les meilleur des orateurs de la Gauche avaient donné des conférences avant moi: tels que l'ancien Député Yossi Sarid et d'autres.

 

Je ne me définissait pas moi-même comme Droitiste (et certainement pas comme un homme de Gauche), et je ne pense pas qu'il  manque de courageux et d'orateurs à Droite. « La raison pour laquelle ils ne venaient pas, » je l'ai expliqué aux élèves, "c'est tout simplement parce que la Droite d'Israël n'a aucune alternative à la mentalité et au programme qui ont été imposé à l'Etat d'Israël avec les Accords d'Oslo. »

 

La nouvelle logique qu'Oslo a dicté  il y a une nation supplémentaire – les « Palestiniens » et heartland de qu'Israël –  que le coeur d'Israel et avant tout le Mont du Temple à Jérusalem – appartiennent à cette « nation ». Le gouvernement Rabin a contraint ce raisonnement à la majorité des Israéliens au moyen d'un stratagème sophistiqué. Il a atteint son apogée avec la poignée de main de Rabin au chef de l'organisation de libération de la terre d'Israël de ses Juifs, le grand meurtrier juif, Yasser Arafat, ymah' shemoh.

 

Le gouvernement Rabin et la Gauche, cependant, sont responsables de seulement la moitié de l'horreur. La contrainte de la nouvelle mentalité d'Oslo et l'enfermement hermétique par des barbelés de la population d'Israël a été faite par Benjamin Netanyahu.

 

L'assassinat d'Yitzhak Rabin a donné à Shimon Peres la première place, rendant toute opinion du non-Oslo manifestement illégitime. À cette époque, une personne qui marchait dans Tel-Aviv avec une kippa sur la tête ressentait la même sensation qu'une personne qui le faisait à Paris aujourd'hui. Néanmoins, la majorité juive a gérée, bec et ongle, pour gagner les élections et la représentation du Camp National accéda au pouvoir.

 

Mais seulement quatre mois plus tard, le Premier Ministre Netanyahu a étreint le responsable de l'OLP(l'organisation de libération de la terre d'Israël de ses Juifs), ce qui a effectivement amené la fin de la boucle en donnant à Oslo et à ses créateurs, l'approbation et la légitimité des électeurs de la Droite d'Israël.

 

« Là, » je l'ai expliqué dans ma conférence, "à Oslo, nous avons perdu notre principale arme: notre sens de la justice. Cette poignée de main a déterminé qu'Israël n'était rien de plus que le dernier des colonialistes blancs et que le moment était venu pour les Israéliens de comprendre ce que les européens avaient compris 100 ans auparavant: les enfants « Palestiniens » doivent retourner à leurs terres volées.

 

"Oslo" a dicté que la seule valeur pour laquelle Israël pourrait se battre encore c'était la valeur de l'auto-défense. (Un voleur est autorisé à protéger sa vie...)

 

« C'est pourquoi nous sommes incapables de gagner. Parce qu'il s'agit de leur terre, pas de la nôtre. Nous sommes condamnés à payer la protection constante: camions de trésorerie, électricité gratuite et plus encore pour les « Palestiniens » (en tout, environ 1 billion de shekels à ce jour – environ 600 000 NIS payés par chaque famille en Israël – sept fois plus que tous les fonds, Israël a reçu des États-Unis durant la même période de temps, cette somme est environ 10% du budget d'Israël que nous continuons à payer chaque année) en échange de la tranquillité. Une fois toutes les quelques années, nous payons avec le sang de dizaines et de centaines de nos fils, rendant possible la noblesse Oslo (des deux côtés de la fracture politique – politiciens et beaucoup d'autres israéliens inclus) pour préserver son hégémonie sur l'ensemble des pôles de puissance d'Israël. »

 

J'ai ensuite pour expliquer les détails de mon plan pour la région et la solution pratique au problème de la bande de Gaza; une solution logique, renforcée par la réalité et pas un vœu pieux; une solution pratique, humaine, accessible qui apportera la paix et la prospérité dans la région. Plus important encore, elle fournirait une juste solution à cette situation.

 

« Mais chaque partie croit que c'est juste » pense un étudiant.

 

« J'ai une révélation étonnante pour vous, » lui ai-je dit. « Il y a un D.ieu et, par conséquent, il n'y a qu'une vérité – et qu'un seul côté juste! »

 

Parmi les 200 étudiants environ,  qui ont assisté à ce cours, j'ai n'ai vu qu'une kippa. L'Université de Tel Aviv n'est pas exactement un bastion confessionnel.

 

Mais pour les étudiants qui sont venu vers moi après la Conférence, il n'y n'avait aucun doute: « Vôtre conférence était la meilleure que nous ayons eu dans ce cours complet », m'ont-ils dit.

 

Alors pourquoi d'autres orateurs de Droite ne viennent pas à l'Université de Tel Aviv pour présenter leur alternative simple et rationnelle? Après tout, je ne suis pas plus doué qu'eux.

 

La réponse est que, lorsque Netanyahu a bouclé la porte d'Oslo sur la vision du monde de la Droite, l'ensemble de l'État a été asservi au processus.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :