Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Tirs de la marine Iranienne sur un Cargo pendant qu'Obama assurait qu'il soutenait ses alliés du Golfe

16 Mai 2015 , Rédigé par mordeh'ai

Par Rick Moran

http://www.americanthinker.com/blog/2015/05/iran_fires_on_cargo_ship_while_obama_assures_gulf_allies_he_has_their_backs.html

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avecmention de la source et lien actif ©Copyright malaassot.com

 

 

Je dirais que l'Iran a un 'timing' impeccable.

 

A peine le président Obama avait-il eu le temps d'assurer nos alliés du golfe de l'engagement de « implacable » des Etats-Unis à la sécurité des Etats du Golfe, qu'une vedette de patrouille iranienne tirait sur un cargo battant pavillon de Singapour.

 

Associated Press :

Un bateau de patrouille de la marine iranienne a tiré sur un navire commercial battant pavillon de Singapour dans le golfe Persique, jeudi, dans une apparente tentative de l'arraisonner pour un différend financier sur les dommages causés à une plate-forme pétrolière iranienne, a déclaré un responsable américain.

 

Les iraniens au départ ont tiré des coups de semonce jeudi après que le MT Alpine Eternity refusa de sortir des eaux territoriales iraniennes. L'incident a eu lieu un peu au sud de l'île d'Abu Mussa juste à l'intérieur du Golfe, selon le responsable américain, qui n'était pas autorisé à discuter des détails. L'armée américaine n'étant pas impliquée dans l'incident, a dit l'officiel.

 

Après les coups de semonce le navire a commencé en dévier vers les eaux territoriales des Émirats Arabes Unis, et les iraniens ouvrirent alors le feu avec des tirs de mitrailleuses, selon le responsable américain. Les rapports officiels indiquent que personne à bord du cargo n'a été blessé.

 

En réponse à un appel à l'aide du MT Alpine Eternity , la garde côtière d'Émirats Arabes Unis a répondu et les navires de patrouille iranienne ont quitté la zone.

 

Les Responsables chez Transpetrol, gestionnaire du navire battant pavillon de Singapour, qui ont été joint par téléphone par l'Associated Press, ont déclaré qu'ils n'avaient aucune information immédiate. La société a des bureaux en Belgique, en Norvège, en Suisse et dans les Bermudes.

 

« Nous sommes certainement préoccupés par tout ce qui interfère dans la liberté de navigation dans les eaux internationales et la fluidité du commerce, » a affirmé le porte-parole du département d'Etat, Jeff Rathke, notant qu'aucun navire américain n'a été impliqué.

 

L'Arabie saoudite a été beaucoup plus sèche dans sa condamnation. « Les Iraniens ne s'en tireront pas comme ça, » a dit le ministre des affaires étrangères Adel al-Jubeir aux journalistes à Camp David (Maryland), où il a assisté à un sommet sur la sécurité entre les pays américains et arabes. « Pour quelque raison que se soit, Cela cessera. »

 

Le responsable américain a déclaré que le MT Alpine Eternity est impliqué dans un différend financier avec Téhéran. Le MT Alpine Eternity le 22 mars a accidentellement heurté une plate-forme pétrolière iranienne, et l'a abîmée. Le navire, qui également a été endommagé dans l'accident, entra dans le port pour des réparations, et pendant cette période, les iraniens ont informé la compagnie maritime qu'elle devait payer pour les dommages à la plate-forme pétrolière.

 

Comme n'importe quel syndicat efficace du crime organisé, les Iraniens ont choisi de régler leurs différends financiers par les armes. « Quel beau navire vous avez là. Ce serait une honte de le couler.»

 

Rappelons que l'Iran a aussi tiré sur un navire battant pavillon de l'île Maréchal le mois dernier et l'a forcé à accoster dans un port iranien. Le MT Alpine Eternity apparemment se dirigeait vers le même sort, jusqu'à ce que la garde côtière des Émirats Arabes Unis n'intervienne pour les arrêter.

 

Pendant ce temps, Obama exhorte les pays du Golfe à rester calme. Tout va bien:

Le Président Barack Obama s'est engagé jeudi à soutenir les alliés du Golfe contre toute « attaque exterieure », cherchant à rassurer l'engagement implacable de Washington pour leur sécurité en concomitance à leur angoisse sur la menée des Etats-Unis pour leurs efforts à parvenir à un accord sur le nucléaire avec l'Iran.

 

Obama a promis que les États-Unis envisagent d'utiliser la force militaire pour les défendre et ne pas permettre « des activités de l'Iran déstabilisatrices dans la région. » ; lors du sommet de la Gulf Cooperation Council à Camp David,

 

« Je réaffirme notre engagement implacable envers la sécurité de nos partenaires du Golfe, » a dit Obama à la conférence de presse de clôture présidentielle en dehors de Washington.

 

Obama s'arrêta d'offrir un traité de défense formelle que certains pays du Golfe avaient recherché. Au lieu de cela, il a annoncé des mesures plus modestes, y compris en intégrant des systèmes de défense antimissile balistique, de cyber et de la sécurité maritime, rationalisation des ventes d'armes et en augmentant les manoeuvres militaires conjointes.

 

Les Etats-Unis et les cinq autres puissances mondiales cherchent à parvenir à un accord final avec l'Iran pour freiner son programme nucléaire avec une date limite du 30 juin. Dans un communiqué conjoint, le CCG a accepté qu'un accord « complet et vérifiable » avec Téhéran serait dans l'intérêt de leur sécurité.

 

Mais Obama ne va pas aussi loin pour dire que les États arabes sunnites s'étaient engagés à soutenir les résultats des pourparlers avec l'Iran, leur grand rival Shi'ite. Le ministre saoudien des affaires étrangères dit clairement, en fait, que son gouvernement a retenu son jugement pour l'instant.

 

Obama a également cherché à apaiser les inquiétudes du Golfe arabe que la levée éventuelle des sanctions internationales sur Téhéran enhardirait les luttes de factions dans la région.

 

La levée des sanctions libérera des dizaines de milliards de dollars pour l'Iran pour faire du mal dans toute la région, ce n'est pas étonnant que les pays du Golfe sont extrêmement nerveux au sujet des transactions d'Obama avec Téhéran.

 

Ils ne croient pas que l'Iran est dans une boîte. Ils ne croient pas affirmé de Washington soutien. Cela conduira inévitablement à une course aux armements nucléaires dans la région, avec les Saoudiens ayant suffisamment d'argent pour acheter quelques armes, s'ils le souhaitent.

 

Avec seulement quelques chefs d'État participant au sommet du Conseil de coopération du Golfe, les pays du Golfe montrent ce qu'ils pensent de la sensibilisation de Obama pour l'Iran ; ils s'éloignent de Washington car ils cherchent d'autres partenaires pour les aider à se défendre contre les fanatiques de Téhéran.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :