Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Obama a détruit la crédibilité de l'Amérique au Moyen-Orient

21 Mai 2015 , Rédigé par mordeh'ai

Par Kalman Sporn

http://www.algemeiner.com/2015/05/20/Obama-has-destroyed-Americas-Credibility-in-the-Middle-East/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif 

 

Le président Obama Photo : Wikipedia.

 

Qui aurait imaginé il y a quelques mois qu'un leader mondial aurait refusé une invitation personnelle du président des U.S. A à la Maison-Blanche? Mais cela vient de se passer lorsque quatre des six dirigeants du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ont refusé d'assister au récent sommet de Camp David sur l'Iran. Sous l'Administration Obama, les États-Unis ont sérieusement sapé leur crédibilité parmi les pays du Moyen-Orient. Cela aura des conséquences graves pour la sécurité nationale américaine et européenne.

 

En cédant à Iran dans les discussions nucléaires et en s'aliénant les autres pays, Obama n'a de fait abandonné trois alliés les plus proches de l'Amérique au Moyen-Orient: Israël, Egypte et Arabie saoudite.

 

Lors de ces dernières années, l'Iran a mené une guerre secrète pour affaiblir ses rivaux. En 2009, selon des sources israéliennes, les Émirats Arabes Unis ont découvert un complot ourdi par l'Iran pour faire sauter le plus haut bâtiment du monde, le Burj Khalifa. Puis en 2011, Adel al Jubeir, l'Ambassadeur saoudien aux Etats-Unis a été la cible d'une tentative iranienne d'assassinat déjouée. Sa récente nomination comme ministre des affaires étrangères, une première pour un non issu de la famille royale, visait clairement à exprimer le mécontentement du Royaume avec l'attitude de l'Iran. La Maison Blanche n'a pas reçu le message.

 

L'Iran veut obtenir un accord nucléaire extrêmement partial. Si ce n'était pas grace à la colère du ministre des affaires étrangères Français Laurent Fabius lors d'une réunion en Suisse en novembre 2013, un accord aurait déjà été signé avec l'Iran, obtenant essentiellement un laissez-faire. Yuval Steinitz, ancien ministre israélien des affaires stratégiques, a déclaré que la France et Israël scutent les négociations nucléaires.

 

Les Saoudiens ont clairement indiqué qu'ils resteraient pas inactifs face à une menace iranienne. Alors que l'Arabie saoudite et Israël ont tenu des briefings de sécurité secret depuis 2006, les préoccupations concernant l'affaire iranienne de Obama a réussi à composer une alliance entre Jérusalem, Riyad et le Caire plus forte que jamais.

 

L'Administration Obama s'est pliée en quatre pour obtenir un accord avec l'Iran sur ses activités nucléaires. En même temps les Etats-Unis coopère avec l'Iran contre l'Etat islamique en Irak.

 

Obama a appelé à une « ligne rouge » au cours des attaques chimiques du régime d'Assad et n'a pas pour autant réagi. Les Pays du Moyen-Orient ont alors réalisé que ce président américain ne respectait pas sa parole et qu'il n'était pas fiable. La même chose vaut pour la décision de Obama d'abandonner les sunnites en Irak. La plupart des observateurs du Moyen-Orient sentent que l'Amérique a perdu sa neutralité. Obama a choisi le camp chiite et l'Iran à la place des sunnites dans ce conflit séculaire entre les deux sectes.

 

L'Amérique a littéralement perdu sa place au soleil. La France et la Russie sont très heureuses de la remplaer. Si le Président Français Hollande avait invité les dirigeants du CCG à Paris, le nouveau roi saoudien Salman ainsi que le Roi Hamad Issa Ibn al que Khalifa du Bahreïn auraient sûrement participé. Hollande a obtenu l'ultime honneur d'être invité à assister au sommet du CCG récent de Riyad, une invitation qui n'avait jamais été étendue auparavant à un dirigeant occidental.

 

Les Politiques d'Obama au Moyen-Orient ont échoué et reviennent à un coût lourd pour l'économie américaine, compte tenu de la perte de nouveaux contrats militaires. L'Arabie saoudite a financé des avions de combat égyptiens achetés récemment à la France et à la Russie. Le Royaume a fourni $ 3 milliards à la France pour les armes au nom du Liban. La France a également décroché un contrat avec le Qatar pour lui fournir 24 avions de chasse de type Rafale. Ces derniers achats peuvent être vu plus comme une punition pour Obama qu'une récompense pour la position ferme de Hollande sur l'Iran et la Syrie.

 

Les dirigeants au Moyen-Orient, de l'Arabie à Israël en passant par l'Égypte, ne peuvent pas attendre pour le moment que Obama quitte la Maison-Blanche. Les dirigeants du CCG ne sont pas timides pour exprimer leur opinion. Obama est arrivé au pouvoir, disant qu'il allait faire à la politique étrangère de Bush au Moyen-Orient un virage à 360° et qu'il mettrait l'accent sur la réparation de la relation des Etats-Unis avec le monde musulman. Curieusement, après six ans, Obama a réussi à contrarier éventuellement la plupart des sunnites qui représentent 90 % des musulmans du monde entier. Ce n'est pas un petit exploit en soi...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :