Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Ne prenons-nous pas le Mur des Lamentations pour acquis?

18 Mai 2015 , Rédigé par mordeh'ai

Par Michael Freund

http://www.michaelfreund.org/16590/Western-Wall

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avecmention de la source et lien actif ©Copyright malaassot.com

 

Il est là debout en silence, mystiquement, comme une sentinelle à son poste, projection d'une force et d'un sens dramatique de l'histoire même ou il invoque nos plus profonds désirs quant au destin juif.

 

 

Comme le site le plus connu dans l'ensemble de Jérusalem, c'est un symbole qui résonne profondément et parfois indéfinissablement dans le cœur de tous ceux qui ressentent la douceur de son contact.

 

 

 

 

En effet, pour ceux d'entre nous nés après les événements miraculeux de la guerre des Six jours, il est difficile d'imaginer un temps où le Mur des Lamentations a été profané et inaccessible, languissant de sa libération de la domination étrangère.

 

Nous le visitons chaque fois que nous le souhaitons, libre à nous de réciter une prière, d'offrir aussi beaucoup de célébrations ou de verser des larmes autant que nos cœurs peuvent le désirer.

 

Néanmoins, il y a seulement 48 ans aujourd'hui, au 28e jour du mois hébreu de Iyar, que cette ancienne relique de la période du Temple est retournée à notre peuple, un événement que nous commémorons aujourd'hui chaque année - la journée de Jérusalem.

 

Mais combien apprécions-nous vraiment et chérissons le mur? J'hésite à le demander, mais, peut-être prenons-nous le Mur des Lamentations pour acquis? Bien sûr, le Mont du Temple, qui se trouve au-dessus du mur, est notre plus sacré des lieux saints, surpassant le mur en importance. Et nous devons nous atteler au jour où nous serons libres d'y monter en paix, délivré des restrictions politiques.

 

Mais notre liberté d’accéder sans entrave au Mur nous a-t-elle conduit à perdre le sens de l'émerveillement de cet endroit très spécial? Étudions ce qui suit. Il y a un Midrash dans Bamidbar Rabba (11:2) où les sages, ont écrit un verset dans le Cantique des Cantiques, affirmant que « le Mur Occidental du Temple ne sera jamais détruit. »

 

L'audace de ces mots est à couper le souffle. À la hauteur de la souffrance de notre peuple en exil il y a plusieurs siècles, quand nous avons été massacré, persécuté et chassé comme aucune autre nation avant ou depuis, comment quelqu'un pouvait-il suggérer que jamais parmi les nombreux conquérants de Jérusalem aurait laissé le Mur debout? Et pourtant, voilà, droit dans toute sa splendeur, défiant l'histoire, l'humiliation et les aléas, un testament physique aux promesses divines faites à nos pères il y a si longtemps.

 

Mais combien de fois le visitons-nous? Quand pour la dernière fois avez-vous caressé ses pierres, ou ployé votre tête et vous penchant sur lui silencieusement à la recherche d'un

secours spirituel? Bien sûr, il y a ceux qui régulièrement effectuent un pèlerinage sur le site, tandis que d'autres le recherchent qu'en cas de besoin.

 

Mais trop nombreux d'entre nous – beaucoup, beaucoup trop nombreux – sont ceux qui n'ont pas posé les yeux sur le Mur dans toute sa splendeur depuis des années voire des décennies.

 

Ça doit changer. Surtout maintenant, que la pression va être sur l'Etat juif pour le forcer à diviser Jérusalem.

 

Je pense qu'il est temps pour chaque juif, tous ceux d'entre nous qui aiment Jérusalem et chérissent son unité et sa plénitude, de faire une promesse simple mais importante: visiter le Mur Occidental, au moins une fois par an. Ne laissez pas aller, ne permettent pas le temps de passer, sans en direction de la vieille ville de Jérusalem et se tenait à la paroi des 12 derniers mois.

 

Imaginez ce que nos ancêtres génération après génération auraient donné pour pouvoir l'apercevoir ne serait-ce que quelques instants. Comment ne pouvons-nous pas saisir l'occasion d'y aller, d'être là, montrer au Mur à D.ieu et à toute l'humanité que cet endroit est le nôtre et que nous ne le donnerons jamais? Une question: vous-êtes-vous déjà demandé ce qui cimente le mur, ce qui maintient ces pierres majestueuses unies? Il n'y a aucun ciment ou adhésif, rien de ce qui semblerait les maintenir en place. Quel est le secret accord qu'il a conclu? Le dernier rabbin du Mur Occidental, le rabbin Dov Perla, a réfléchi à cette question, et une fois a dit à un visiteur, c'est la pression. La pression de lourdes pierres unes sur les autres – qui est le secret de sa position verticale, tout comme le peuple juif ! » et il a continué « Plus les nations font pression sur nous,» « et plus les pressions extérieures auxquelles nous faisons face, nous rassemblent dans l'unité. C'est ce qui a gardé la position du Mur, et c'est aussi le secret de notre peuple .»

 

Le jour de Jérusalem de 1967, Jérusalem elle-même était unie et nous étions réunis avec elle, le cœur de notre nation, la source de notre âme collective.


Nous devons de nouveau nous engager nous-mêmes aujourd'hui à ce sentiment d'unité en visitant le mur au moins une fois par an et ne jamais l'abandonner à nouveau. Maintenant, il faut prendre l'engagement et tenir sa promesse. Le Mur et en particulier celui (Hachem) qui veille sur lui, vous attend.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :