Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Comment l'incitation anti-israélienne se retourne contre ses instigateurs

25 Mai 2015 , Rédigé par mordeh'ai

Par Khaled Abu Toameh

http://www.gatestoneinstitute.org/5813/Temple-Mount-incitement

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

 

Depuis plusieurs mois, l'autorité palestinienne (AP) et la Jordanie ont condamné vigoureusement les visites de groupes de juifs et de personnes sur le Mont du Temple à Jérusalem.

L'autorité palestinienne et la Jordanie ont accusé les visiteurs Juifs de « profaner » le Haram al-Sharif [le Noble sanctuaire], le nom utilisé par les musulmans pour faire référence au Mont du Temple.

Les visites, qui ont lieu en coordination avec la Police de Jérusalem, sont décrites par l'autorité palestinienne et les officiels Jordaniens comme des tentatives de prise « d'assaut » de la mosquée Al-Aqsa.

Les accusations formulées par la direction de l'AP et de la Jordanie ont déclenché une campagne menée par les musulmans pour déjouer les visites des Juifs au lieu Saint. Presque chaque jour, des perturbateurs musulman interceptent les visiteurs Juifs les accablant et scandant des « Allahu Akbar » ("Allah est grand") à leurs visages.

Des centaines de musulmans sur le Mont du Temple, criant et jetant des objets, entourent trois hommes juifs et de leurs enfants, comme une douzaine de policiers tentent de retenir la foule en colère et évacuer les Juifs.

Dans certains cas, des Palestiniens ont jeté des chaussures sur les visiteurs Juifs, y compris sur les enfants. Des centaines de musulmans sur le Mont du Temple, crient et lancent des objets, entourant trois hommes Juifs et leurs enfants, alors qu'une douzaine de policiers essaie de retenir la foule en colère et d'évacuer les Juifs. Divers groupes palestiniens ont également recruté des femmes et des enfants pour harceler les visiteurs Juifs et des policiers qui les accompagnent. Les femmes, qui sont saluées comme Murabitat ("l'obstination du témoignage"), ont une mission principale: harceler les visiteurs Juifs. Elles affirment que leur objectif principal est de protéger la mosquée d'Al-Aqsa contre les « agressions ». juives. Certaines femmes reçoivent des salaires mensuels de jusqu'à 1 500 shekels (environ 400 dollars) pour tenter de bloquer les visiteurs Juifs.

Mais maintenant ceux qui ont été les instigateurs de cette incitation contre des visiteurs Juifs sont victimes de leur propre campagne.

Des responsables palestiniens et jordaniens, qui ont récemment visité le Mont du Temple ont reçu une leçon de première main vers quoi une telle incitation peut conduire.

Les fonctionnaires eux-mêmes ont été victime de perturbateurs qui criaient des injures à leur égard et les ont contraint à fuir le lieu Saint.

La dernière victime était le Sheikh Ahmed Helayel, le juge en chef islamique de Jordanie, qui est arrivé à la mosquée al-Aqsa vendredi dernier à la tête d'une délégation du gouvernement jordanien qui était composée du Ministre des affaires du Royaume du Wakf.

Sheikh Helayel devait délivrer le sermon du vendredi, mais il a été contraint d'abandonner le podium après que des dizaines de fidèles ont protesté contre sa présence et ont commencé à lancer des profanations contre la Jordanie et lui-même. Lui et tous les membres de la délégation ont été secouru par d'autres fidèles qui les ont escorté hors du Mont du Temple.

Les Palestiniens qui ont humilié et expulsé la délégation jordanienne appartiennent au groupe islamiste international radical Hizb-ut-Tahrir (parti de la libération), dont l'objectif est de « reprendre le mode de vie islamique en établissant un État islamique qui exécuterait les systèmes de l'Islam et porterait son appel au monde entier. » Un des leaders de la foule a crié au clerc jordanien: « Nous espérions vous voir nous rendre visite à la tête d'une armée islamique qui aurait libérer Jérusalem et la mosquée Aqsa et non sous les bottes de l'occupation israélienne ». Un autre manifestant a accusé la Jordanie d'avoir « vendu » la Cisjordanie et Jérusalem à Israël en 1967.

L'incident a profondément embarrassé les dirigeants de l'autorité palestinienne, dont les représentants ont été prompts à condamner l'agression des responsables jordaniens.

Le porte-parole du gouvernement de l'AP Ehab Bsaisso a exprimé ses regrets pour l'incident. Le grand juge islamique de l'AP, Mahmoud Habbash, a dénoncé l'incident comme « immoral » et "anti-islamique". Hachim a affirmé que les responsables de l'expulsion des fonctionnaires jordaniens de la mosquée Aqsa « offraient un service gratuit à l'occupation israélienne ».

Il est à noter que les fonctionnaires de l'AP qui encourageaint régulièrement des fidèles musulmans pour intercepter les visiteurs juives sur le lieu Saint. Mais l'an dernier, Hachim, qui sert également de conseiller aux affaires religieuses à l'AP du Président Mahmoud Abbas, a été contraint de fuir le Mont du Temple, après que des Palestiniens en colère l'ont attaqué lui lançant des chaussures, des pierres et des oeufs.

Encore, des fonctionnaires de l'autorité palestinienne et Jordaniens qui ne semblent pas avoir retenu le retour de bâton--principalement que leur incitation contre les visites des Juifs allumera un feu qui se nourrit aussi d'eux. Tant Hachim que le Cheikh Helayel se sont retrouvés dans la même situation que les Juifs qui sont confrontés aux perturbateurs lors de leurs visites au Mont du Temple. Des responsables palestiniens et jordaniens qui incitent leurs personnels contre Israël sur une base quotidienne ne devraient pas être surpris quand leurs électeurs leur crachent au visage, jettent des chaussures sur eux ou les expulsent d'une mosquée.

La Jordan a un traité de paix avec Israël, alors que l'autorité palestinienne mène la coordination de la sécurité avec les Forces de défense israéliennes. C'est assez pour leur peuple de se retourner contre eux et de les accuser de « collaboration » avec « l'ennemi sioniste ».

L'incitation anti-israélienne s'est avérée une fois de plus être contre-productive. Mais Est-ce que l'autorité palestinienne et la Jordanie tirent-elles des conclusions de leurs erreurs et commencent-elles à éduquer les gens sur la tolérance et la paix avec Israël? Malheureusement, c'est improbable, du moins pas dans un avenir proche. La rhétorique anti-Israël a rendu impossible même ne serait-ce que de parler de la possibilité d'une paix avec Israël.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :