Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

C'est l’allégresse, pas de lamentations inutiles, le jour de fête de l'Indépendance!

23 Avril 2015 , Rédigé par mordeh'ai

Par Michael Freund

http://www.michaelfreund.org/16451/independence-day
Adapté par Mordeh'aï pour malaassot.com                                                                 reproduction autorisée avecmention de la source et lien actif ©Copyright malaassot.com

 

 

L'état d'Israël fête ses 67 ans depuis sa remarquable renaissance, il devient de plus en plus facile de perdre de vue l'époque miraculeuse que nous vivons.

 

Le stress de la vie quotidienne, mais aussi la critique cinglante des médias, fournit des distractions puissantes, attirant notre attention sur l'incroyable succès de l'entreprise sioniste.

 

Tout le monde est tellement occupé à se lamenter, ou se plaindre, (kvetching), plutôt que d'être fier et laisser éclater sa joie, son bonheur (kvelling), que nous oublions ce que le peuple juif a réussi à atteindre dans un si court laps de temps ici dans l'Etat juif.

 

Donc, on met de côté pour le moment toute crainte vous avez de ce gars à la Maison Blanche ou des tyrans de Téhéran et ingérer la dose saine suivante du point de vue patriotique indispensable.

 

Depuis 1948, la population juive en terre d'Israël a augmenté de près de dix fois, comme des millions d'immigrants venant de partout dans le monde, ont été absorbé. En Sept décennies, 6 millions de Juifs ont été gazé, brûlé et abattus dans toute l'Europe. De nos jours, 6 millions de Juifs résident dans l'Etat juif, remplissant les rues de Jérusalem, de Tel-Aviv, de Haïfa et d'ailleurs.

 

En un clin de œil, nous sommes allés de l'histoire juive tachée de sang à la floraison du destin juif. Si ce n'est pas un miracle, alors c'est quoi? Et en parlant de miracles, Israël a fait une fleur du désert, pris d'assaut le monde de la haute technologie et construit un pays libre au milieu d'une mer de despotisme, tout en moins de temps qu'il a fallu pour construire la tour penchée de Pise (177 ans), la grande muraille de Chine (des siècles), ou même la Cathédrale nationale de Washington (83 ans). Pas mal, qu'en pensez-vous? Dans le domaine spirituel, nous avons aussi atteint de nouveaux sommets. Israël abrite aujourd'hui plusieurs yeshivot celà n'avait jamais existé à aucun moment de toute l'histoire juive. Chaque jour, plus de Torah est étudiée que jamais auparavant, davantage de pages du Talmud sont en cours d'examen, et davantage de Juifs visitent des sites tels que le mur des lamentations et le tombeau des patriarches.

 

En effet, dans à peu près tous les domaines imaginables, que ce soit la littérature ou la musique, le théâtre ou les arts, la créativité juive en Israël est à un niveau sans précédent.

 

A son retour en février 1896, Theodor Herzl écrit ce qui suit dans son livre, Der Judenstaat (l'État juif): " les Juifs qui seront de retour dans leur terre d'élection....ils doivent atteindre leur état. Nous allons vivre enfin comme des hommes libres sur notre propre sol et dans nos propres maisons paisiblement y mourir. Le monde va être libéré par notre liberté... enrichie par notre richesse, amplifié par notre grandeur.

 

« Et tout ce que nous essayons là pour notre propre bénéfice rejaillira puissamment et avantageusement pour le bien de l'humanité toute entière ».

 

Nous sommes plus proches que jamais de l'accomplissement de cet objectif noble.

 

Bien sûr, il existe de nombreux problèmes et défis à la maison et à l'étranger, et personne dans son bon esprit ne niera que beaucoup de travail reste à faire.

 

Mais on ne peut et on ne doit pas laisser les difficultés nous tirer vers le bas ou submerger notre sentiment de gratitude pour le don que Dieu nous a donné en rétablissant la souveraineté juive.

 

À cet égard, il est utile de rappeler une histoire très particulière sur le « Tsadik de Jérusalem, » le rabbin Aryeh Levin et Dr Hillel Seidman, l'écrivain Yiddish et le journaliste qui a survécu au Ghetto de Varsovie.

 

C'était en 1949 et Dr Seidman était en visite en Israël. À la veille du jour de l'indépendance, il aventuré dans les rues de Jérusalem avec sa femme de voir la foule qui célébrait la naissance de l'Etat juif.

 

« J'ai été surpris », a raconté le Dr Seidman à l'auteur Simcha Raz, « de croiser le rabbin Aryeh danser avec des jeunes dans les rues de la ville. » À l'époque, le rabbin Levin était âgé de 64 ans. Dr Seidman a dit: « Son visage » , « rayonnait de joie car il a dansé avec la ferveur religieuse. »

 

Peut-être qu'en apercevant l'étonnement sur le visage du Dr Seidman, le Rabbin Levin lui dit: « après la mer de larmes et le flot de difficultés qui se sont abattus sur nos frères juifs pendant l'Holocauste, nous avons enfin la chance de voir des enfants juifs danser avec la joie dans leur cœur. Vous me direz, n'est-ce pas une raison suffisante pour glorifier et rendre des actions de grâces au Seigneur de l'Univers? » çà l'est certainement.

 

Bonne fête de l'indépendance!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :