Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Netanyahu: « même si Israël reste seul, Israël se défendra.»

4 Mars 2015 , Rédigé par mordeh'ai

Par Daniel Greenfield

http://www.frontpagemag.com/2015/dgreenfield/Netanyahu-even-if-Israel-has-to-stand-alone-Israel-will-stand/

Adapté par Mordeh'aï pour malaassot.com

 

En 1967, Benjamin Netanyahu ignore son examen du lycée en Pennsylvanie pour aller en Israël aider à la guerre des Six jours. Cette même année Obama déménage avec sa mère en Indonésie.

 

Quand Obama a suggéré ce retour d'Israël jusqu'aux frontières d'avant 1967, décrite par l'Ambassadeur Eban, comme les « Frontières d'Auschwitz, » c'est personnellement que Netanyahu avait mis sa vie entre parenthèses, comme beaucoup d'adolescents israéliens, et avait risqué sa vie pour protéger les frontières d'Israël.

 

Dans les années soixante-dix, Obama faisait parti du Choom Gang (une bande de fumeurs de marijuana) alors que Netanyahu se frayait un chemin vers le vol 571 de la Sabena, habillé en technicien de la compagnie aérienne. A l'intérieur il y avait quatre terroristes qui avaient déjà séparés les passagers Juifs des autres passagers lors de leur prise d'otages. Les deux pirates de l'air ont été tué. Netanyahu a pris une balle dans le bras.

 

Le premier ministre israélien a défendu l'opération en langage clair. « Quand le chantage comme ça réussit, il ne conduit qu'à plus de chantage, » dit-il.

 

Le discours de Netanyahou au Congrès faisait partie de ce même choc des visions du monde. Son professeur de lycée se souvenait de lui disant à ses camarades de classe qu'ils vivaient superficiellement et qu'il y avait « plus dans la vie que les questions de l'adolescence.» Il est venu au Congrès pour couper à travers les enjeux d'une administration qui n'a jamais appris à aller au delà de son adolescence.

 

Les Gens d'Obama l'avaient raillé en l'appelant « poule mouillée » Ils avaient encouragé un boycott de son discours et accusé d'insulter Obama. Ils avaient détourné chaque argument possible qu'il est venu faire. Impossible de discuter sur ses faits, ils ont joué la politique de Mean Girls (qui décrit la clique de femmes des lycées sociaux et des effets dégradant qu'ils peuvent avoir sur les filles.) à la place.

 

Benjamin Netanyahu a quitté l'école secondaire pour aller à la guerre. Maintenant, il se heurte aux garçons et aux filles qui n'ont jamais été au-delà de l'école secondaire. Mais même à l'époque, comme un condisciple l'avait décrit -- il était "La voix solitaire dans le désert à l'appui de la ligne conservatrice".

 

« Nous étions tous contre la guerre du Vietnam parce que nous étions des enfants », dit-il. Les enfants sont toujours contre la guerre. Contre toutes les guerres; sauf si c'est leur propre guerre. Netanyahu a grandi très vite. Ils ne l'ont jamais faite.

 

Netanyahu aurait pu jouer leur jeu, mais au lieu de cela il a commencé par remercier Obama. Son message n'avait pas d'attaques personnelles, mais il parlait de la véritable menace que représente l'Iran pour son pays, pour la région et pour le monde. Il a fait de cette affaire un enjeu de fermeté et d'efficacité comme peu d'autres dirigeants l'auraient fait.

 

Il l'a fait en utilisant un langage simple et des faits évidents.

 

Netanyahu a rappelé au Congrès que la tentative d'empêcher la Corée du Nord d'aller au nucléaire en utilisant l'aide des inspecteurs n'a pas fonctionné. Il a averti que l'accord ne signifierait pas un Iran dénucléarisé; « Puisque pas une seule installation nucléaire ne serait démolie ». Et que les installations secrètes continueront à travailler en dehors du régime des inspections.

 

Il a cité l'ancien chef des inspections de l'AIEA qui disait -- « Si il n'y a aucune installation non déclarée aujourd'hui en Iran, ce sera la première fois en 20 ans qu'il n'y en aura  pas ».

 

Et Netanyahu a rappelé à tous que le programme nucléaire « pacifique » de l'Iran serait accompagné de son programme de missiles balistiques  intercontinentaux en cours d'élaboration qui ne serait pas être touché en vertu de l'accord.

 

Il a averti que l'accord laisserait l'Iran sur une voie claire pour une échappatoire nucléaire qui lui permettrait de " faire du combustible pour tout un arsenal nucléaire " en « quelques semaines ».

 

 Il a mis en garde que la mission de l'Iran est d'exporter le Jihad dans le monde entier,. C'est un État terroriste qui a assassiné des américains. Alors qu'Obama prétend avoir l'Iran sous contrôle, il a pris le contrôle d'un allié américain -- le Yémen et étend son influence d'Irak vers la Syrie.

 

Son nouveau gouvernement modéré « pend les gais, persécute les chrétiens, emprisonne des journalistes ». Il est tout aussi mauvais que ISIS, sauf que ISIS n'est pas près d'obtenir une bombe nucléaire.

 

Nethanyahou dit: " L'Acte fondateur de l'Amérique promet la vie, la liberté et la poursuite du bonheur. Le texte fondateur de l'Iran est fait de récompenses de mort, de tyrannie et de la poursuite du jihad,". C'était le genre de clarté qu'il avait à apporter aux questions difficiles de la vie comme un adolescent.C'est une clarté qui échappe encore à Obama aujourd'hui.

 

Comment de manière rigoureuse Netanyahu a exposé à l'insouciant Obama ce qui peut être trouvé dans la réponse de Obama qui, avant de prendre position sur un accord sur le nucléaire « il est très important de ne pas se laisser distraire par la nature des ambitions des régimes iraniens lorsqu'il s'agit de territoire ou de terrorisme ».

 

Pour Netanyahu et pour beaucoup au Congrès le terrorisme de l'Iran, n'est pas une distraction; C'est la question principale.

 

Obama insiste dans ce même interview que « des sanctions ne sont pas suffisantes pour empêcher l'Iran de poursuivre ses ambitions nucléaires ». Et pourtant la prémisse de l'ensemble de l'accord, qu'il pousse est que ce sont les sanctions qui ont contraint l'Iran à venir à la table des négociations et accepté de renoncer à sa course à la bombe. Des sanctions ne peuvent pas empêcher l'Iran d'aller au nucléaire, mais l'utilisation des sanctions comme levier de négociations le peuvent.

 

Et à croire tout cela, nous devons éviter d'être distrait par les invasions d'autres pays par l'Iran  et de son soutien aux terroristes.

 

C'est contradictoire en soi, un non-sens qui ne serait pas juger valable à l'examen dans un journal de lycée en 1967. Et pourtant, c'est l'argument dominant incontesté de la classe politique, des experts de politique étrangère et des médias aujourd'hui.

 

Netanyahu est venu pour contester l'argument que l'Iran pourrait être tranquillisé sans l'obtention de la bombe. Il a dû le faire parce qu'Obama et ses alliés des médias avaient ignoré ou fait taire tout celui qui l'avait fait avant lui. En faisant de l'apparition même de Netanyahu la question, ils espéraient le faire taire de la même façon dont ils avaient fait taire les sénateurs de leur propre parti. Ils ont réussi à faire de son apparition controversée, mais ce qui vient signifie que plus de gens l'ont écouté quand il a finalement passé outre et a parlé.

 

"L'Iran serait-il moins agressif lorsque des sanctions sont levées et son économie plus forte? Si l'Iran a engloutit quatre pays en ce moment alors qu'il est soumis à des sanctions, combien plus de pays dévorera l'Iran lorsque les sanctions seront levées? " L'Iran financerait-il moins de terrorisme quand il a des montagnes d'argent avec lequel il peut financer plus de terrorisme? a-t-il demandé.

 

C'est une question à laquelle l'administration et ses défenseurs ne veulent pas répondre parce qu'elle frappe au cœur de leur logique d'apaisement.

 

Les conciliateurs affirment que les négociations vont stabiliser la région. Au lieu de celà Netanyahu démontré qu'elles mèneront à une région où chaque grand pays musulman voudra des armes nucléaires et sera prêt à les utiliser.

 

Les conciliateurs insistent pour que nous avons besoin de s'allier à l'Iran pour arrêter ISIS. Netanyahu a clarifié cette position ainsi.

 

Nethanyahu a avertit: " L'Iran et ISIS sont en compétition pour la couronne de l'Islam militant. Un s'appelle la République islamique. Les autres se font appeller l'Etat islamique. Les deux veulent imposer un empire islamique militant d'abord sur la région puis sur le monde entier ". " Ils sont juste en désaccord sur qui sera le chef de cet empire,"

 

Netanyahu a offert une alternative à un autre accord nucléaire sans valeur en se concentrant non seulement sur la capacité nucléaire de l'Iran, mais sur ses intentions. Il a demandé au monde de tourner son attention vers l'Iran d'arrêter d'attaquer ses voisins et de s'engager dans le terrorisme.

 

Les choses qu'Obama appelle une distraction sont pour Benjamin Netanyahu le point principal.

 

L'ancien élève du secondaire qui avait été décrit comme la « seule voix dans le désert » a terminé son discours en disant: «Même si Israël doit être seul, Israël résistera.»

 

Netanyahou sait quelque chose d'être seul. Aucun politicien israélien n'a fait face à la persistance de la haine de la Gauche contre lui. La moquerie et les ricanements dirigés sur lui par les médias alliés d'Obama dans ces dernières semaines n'ont rien fait. L'adolescent qui avait appris à se tenir près de ses valeurs dans un lycée dans les années soixante et que l'ambassadeur d'Israël aux Nations Unies dans les années quatre-vingt a laissé tout glisser sur lui.

 

En temps de guerre, Netanyahu avait failli se noyer dans le canal de Suez. En politique, il a gardé la tête hors de l'eau. Au Congrès, il a conclu en citant Moïse. " Soyez forts et tenez bon, ne craignez pas et ne tremblez pas devant eux,  ..."

 

Il peut se référer à l'Iran ou aux monstres politiques de Gauche qui pensaient que le dénigrement le réduirait au silence.

 

Netanyahou a compris ce qui était en jeu lorsqu'Israël se battait pour sa vie en 1967. Il n'a pas laissé le confort de la banlieue l'aveugler aux sacrifices personnels qu'il a dû faire en allant en Israël.

 

C'est pourquoi il est venu en Amérique aujourd'hui.

reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif ©Copyright malaassot.com

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :