Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Le livre d'Esther: plus approprié que jamais

5 Mars 2015 , Rédigé par mordeh'ai

Par Dror Eydar

http://www.israelhayom.com/site/newsletter_opinion.php?id=11795

Adapté pour malaassot.com

 

J'avais regardé les discours précédents du premier ministre Benjamin Netanyahu à la télévision. Je ne les appréhendais pas jusqu'à ce que je m'y trouve présent. À la fin du discours, un ancien sénateur Démocrate a dit que c'était « un moment historique » que l'on apprécierait pour longtemps--le leader du peuple juif résistant au monde et disant que les Juifs ne resteront plus silencieux, et qu'ils ne permettront plus qu'on les élimine, a-t-il dit. Il se tourna vers la femme à la première rangée et la remercia pour le courage qu'elle lui avait donné pour l'occasion. Qui est-elle, ai-je demandé -- c'était la femme du Président de la Chambre John Boehner. Je la remercie, aussi.

 

Netanyahu se leva dans le cœur du monde libre et a présenté aux Etats-Unis -- et à travers eux, le monde entier -- avec une option minutieuse. Il a été aidé par la présence morale d'Elie Wiesel, qui était assis au balcon. "Qu'en pensez-vous?," J'ai demandé à Wiesel. « "Un bon discours, plein, toujours plein" , répondit-il. Un des représentants non-juifs de l'American Israel Public Affairs Committee a pointé du doigt le portrait de George Washington et a dit : si seulement il pouvait aider Nétanyahou, il le comprendrait lui, il a lui aussi combattu pour les mêmes valeurs.

 

Si vous avez l'impression que je parle avec grandiloquence, c'est vrai. J'ai été profondément ému, et je n'ai pas envie de filtrer mes émotions. Le temps pour ça viendra. J'ai eu le privilège d'être présent à un moment historique, le moment où le premier ministre d'Israël a annoncé au monde que même si le peuple juif resterait seul, il se battrait et ne resterait pas sans rien faire, parce que cette fois nous pourrons nous défendre par nous-mêmes. Un moment déterminant. Le livre d'Esther et de la fête de Pourim mélé à la pression de l'actualité, et tout à coup les mots « en ce temps-là, en ce moment » ont pris une signification pesante.

 

Avant le discours, un ancien membre du Congrès m'a dit que certains dans les rangs Démocrates avaient l'intention de sortir démonstrativement lorsque Netanyahu ferait son entrée. Le sénateur à nos côtés, a déclaré qu'il n'y avait aucune chance pour que cela arrive, et c'était vrai. La salle était complètement pleine et tonna pour soutenir les mots de Netanyahu.

 

La veille au soir, lors de la Conférence de l'AIPAC, la conseillère de sécurité nationale, Susan Rice a parlé des avantages de l'accord avec l'Iran. Netanyahu avait communiqué avec elle, avec respect, pour ne pas argumenter, cherchant à convaincre. L'Iran n'est pas l'ex-URSS. Il y n'aura aucune destruction mutuellement assurée. Le mauvais accord est un délai temporaire d'une fin inévitable: un conflit nucléaire. Il a parlé de choisir une des deux voies. Winston Churchill n'a jamais été mentionné, mais était présent entre les lignes. Ne pas choisir l'opprobre, choisissons la victoire sur le mal.

 

J'ai regardé nos célèbres journalistes qui étaient à la recherche de personnes qui ne s'étaient pas levés pendant les applaudissements, leurs visages acariâtres. J'ai pensé dans mon coin amèrement entre la profonde gratitude montrée à Netanyahu dans la salle et le mépris de ces émissions de radios.

 

Les remarques de Netanyahou ne visaient pas à dépêcher la sixième flotte contre l'Iran, mais plutôt de mettre la pression sur une opposition des décideurs politiques. Ceci a été transmis dans les discours par l'Ambassadeur des Etats-Unis à l'ONU Samantha Power et même par Rice, ainsi que dans la réponse du chef de la minorité de la chambre Nancy Pelosi au discours. Vous n'avez pas besoin d'une super vision pour discerner la note élogieuse

.

Comme je suis sorti dans le froid glacial, j'ai vu un célèbre chef religieux. Netanyahu a aménagé la pure vérité, me dit-il. L'Histoire nous dira si l'administration américaine et le monde libre saura l'écouter. Je me souviendrais de cette journée et je la raconterais à mes enfants.

reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif ©Copyright malaassot.com

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :