Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

A DROITE, TOUTE…

14 Mars 2015 , Rédigé par mordeh'ai

Par Jacques Kupfer

https://www.facebook.com/permalink.php?                                                   story_fbid=1553705764891908&id=1451298125132673

·

Parmi les titres les plus mensongers figure l’appellation du parti gauchiste qui se nomme « Camp Sioniste ». Il s’agit d’un parti qui présente des candidats que rien ne rattache au sionisme ou même plus simplement à la conscience juive. Ainsi l‘une des candidates annonce son intention de ne pas laisser ses enfants servir dans l’armée israélienne.

Un autre personnage de cette liste refuse de chanter l’hymne national et le candidat arabe du « camp sioniste » se déclare ouvertement« palestinien ». Tsipi Livni qui a déjà réussi dans une courte carrière politique à se présenter dans quatre formations politiques différentes aurait davantage sa place chez Abou Mazen à Ramallah plutôt qu’en Israël.
Quant à Herzog, il trouverait naturel que l’agent de l’OLP, Ahmed Tibi, siège à la commission sécuritaire de la Knesseth car il sait avoir besoin des voix arabes pour pouvoir accéder à la tête de l’Etat Juif.
Les medias inféodés à la pensée unique n’ont certainement pas voulu accorder au problème iranien la place qu’il mérite. Il s’agit pourtant d’un véritable danger mortel pour Israël et le monde occidental. Il faut être privé de toute conscience nationale et de toute fierté juive pour ne pas avoir été sensible au discours de Netanyahou devant le Congrès.
Les représentants du peuple américain ont fait et réitéré des « standing ovations » au Premier ministre de l’Etat Juif et à son appel vibrant contre la politique munichoise de Hussein Obama. Les élus américains ont su comprendre la menace et saluer le bien-fondé de l’intervention de Netanyahou mais nos journaleux sont restés assis sur leurs convictions gauchistes et leur haine du Premier Ministre.
La presse s’est déchainée pour expliquer que le discours de Netanyahou ne servait à rien. Pourtant la quasi-totalité des sénateurs républicains ont averti l’Iran que l’accord agrée par le seul Obama serait annulé après les nouvelles élections présidentielles.
Si le couple infernal qui dirige le « camp sioniste » de gauche avait eu la moindre grandeur politique, il se serait rendu à Washington pour démontrer l’unanimité israélienne face au danger nucléaire des mollahs iraniens. Herzog et Livni auraient ainsi démontré leur capacité à placer les intérêts supérieurs de l’Etat d’Israël au-dessus des lamentables contingences politiques étriquées. Mais la gauche préfère mener les débats sur les bouteilles consignées que sur le variable défi auquel Israël devra faire face.
Le manque d’envergure et de charisme du chef de cette gauche est un danger pour notre avenir. Tsipi Livni sera prête à tout céder pour signer un chiffon de papier avec Abou Mazen, Herzog sera incapable de soutenir la pression qu’exerceront sur lui l’administration américaine et nos « amis »européens.
L’économie israélienne florissante avec une dette extérieure inexistante et un quasiment plein emploi ne peut qu’être dévastée par l’approche socialiste gauchiste de théoriciens universitaires qui n’ont jamais affronté les véritables problèmes économiques hors de leur bulle de fonctionnaires. Nous sommes bien placés en considérant la France pour savoir ce que vaut le dogmatisme socialiste en matière économique.
Seuls les partis de Benett et d’Elie Ichaï déclarent clairement soutenir M. Netanyahou comme futur premier ministre d’Israël. On ne peut accorder aucune confiance à ceux qui attendent les résultats pour décider de quel côté penchera leur soutien.
J’ai exprimé des divergences fondamentales avec la manière dont M. Netanyahou a mené sa politique en opposition avec nombre de principes essentiels du Likoud.
Pourtant je vote Likoud pour deux raisons principales.
La première est le danger que la gauche fait peser sur l’intégrité du pays, son économie, sa stabilité. La soumission de la gauche au diktat extérieur est certaine car il faudra payer pour les fonds considérables déversés dans cette campagne électorale en dollars américains et euros européens.
La seconde raison est que j’imagine trop les sourires sardoniques d’un John Kerry et d’un Hussein Obama si le Likoud devait perdre. Ce sourire que nous imaginons dans nos cauchemars, nous devons tout faire pour l’effacer.
Pour l’avenir et la fierté du peuple juif, A droite toute…

 

Le bulletin de vote du Likoud porte les lettres :מחל

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :