Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

L’UE finance la campagne d'Abbas contre Israël

16 Février 2015 , Rédigé par mordeh'ai

Par Khaled Abu Toameh

http://www.gatestoneinstitute.org/5216/abbas-eu-funding

Adaptation Mordeh'aï de malaassot.com

 

  1. Voir image sur Twitter

     

Alors que Abbas parlait à Stockholm sur ses intentions de relancer les pourparlers de paix avec Israël, les dirigeants de sa faction du Fatah en Cisjordanie ont envoyé un message complètement différent aux Palestiniens. Ils ne parlaient pas de tout processus de paix avec Israël. Ils faisaient des déclarations qui ne feraient que radicaliser les Palestiniens et leur donner des raisons de haïr Israël encore plus. Ils mènent leur peuple vers la confrontation éternelle, et non à la réconciliation, avec Israël.

L'UE n'aide pas à faire avancer la cause de la paix au Moyen-Orient. Au contraire, l'UE continue à fermer les yeux sur la campagne anti-Israël et qui est généreusement financée à travers des dizaines d'ONG dans les territoires palestiniens.

 

La Décision du Fatah de Mahmoud Abbas en Cisjordanie essaie de détourner l'attention de ses problèmes intérieurs en incitant plus les Palestiniens et la communauté internationale contre Israël.

Au cours des dernières semaines, des hommes armés du Fatah et de l'Autorité palestinienne [AP] policiers se sont affrontés sur une base quasi quotidienne dans les camps de réfugiés de Balata et de Jénine dans le nord de la Cisjordanie. Pendant ce temps, les dirigeants du Fatah étaient occupés à se dénigrer - un signe de l'approfondissement des divisions entre les hauts gradés de la faction.

Cette incitation, qui comprend la relance de l'ancienne demande réfutée, qu'Israël était derrière la mort de Yasser Arafat en 2004 et appelle à boycotter les entreprises israéliennes, une oeuvre entre les mains du Hamas et dans celles d'autres Palestiniens qui s'opposent à tout processus de paix avec les Israéliens.

Lors de sa récente visite en Suède, Abbas a annoncé qu'il allait travailler à relancer les pourparlers de paix avec Israël. Mais tandis que Abbas parlait à Stockholm de son intention de reprendre les pourparlers de paix, les dirigeants de sa faction du Fatah en Cisjordanie ont envoyé un message complètement différent aux Palestiniens.

Contrairement à Abbas, ces dirigeants ne parlaient pas du tout du processus de paix avec Israël. Au lieu de cela, ils faisaient des déclarations qui ne faisaient que radicaliser les Palestiniens et leur donner des raisons de haïr Israël encore plus.

Sans surprise, les voix des dirigeants du Fatah, étroitement liées à celles du président de l'Autorité palestinienne, n'ont pas atteint les représentants du gouvernement en Suède, qui ont sorti et déroulé à leur manière le tapis rouge pour Abbas.

Ainsi, alors que Abbas inaugurait l'ambassade palestinienne dans le centre de Stockholm, la première ambassade palestinienne en Europe occidentale, ses fonctionnaires ont tenu une conférence de presse à Ramallah afin d'annoncer le boycott des entreprises israéliennes.

Lors de la conférence de presse, de Mahmoud Aloul, un haut responsable du Fatah, a annoncé une nouvelle campagne de boycott des produits fabriqués par six entreprises alimentaires israéliennes. Aloul a averti les commerçants palestiniens d'enlever de leurs rayons des produits israéliens dans les deux prochaines semaines. " Les militants de toutes les factions palestiniennes seront en tournée dans les territoires afin de confisquer les produits après le délai de deux semaines," a-t-il dit.

La dernière campagne dirigée par le Fatah n'est pas la première du genre. Dans le passé, les militants du Fatah en Cisjordanie ont joué un rôle majeur dans la campagne «anti-normalisation» , visant à déjouer toutes les réunions entre Palestiniens et Israéliens. Les militants du Fatah sont même opposés à des matchs de football entre les enfants ainsi qu'aux réunions entre les journalistes israéliens et palestiniens.

En outre, tandis que Abbas s'est entretenu cette semaine à Bruxelles avec les dirigeants de l'Union européenne, y compris le président du Parlement européen, Martin Schultz, sur les moyens de relancer le processus de paix avec Israël, un autre haut responsable du Fatah a répété l'accusation fabriquée qu'Israël était derrière «l'empoisonnement» de Yasser Arafat.

Tawfik Tirawi, membre du Comité central du Fatah et ancien commandant du Service de renseignements généraux de l'Autorité palestinienne en Cisjordanie, a fait la "révélation dramatique" lors d'une interview à une chaîne de télévision palestinienne à Bethléem.

Selon Tirawi, qui dirige la commission palestinienne d'enquête sur la mort d'Arafat, " Nous avons réussi à identifier la personne qui a mis le poison [dans la nourriture d'Arafat. Nous avons juste besoin de temps pour confirmer nos enquêtes. Mais bien sûr, nous savons qu'Israël était derrière l'opération d'assassinat. Mais nous sommes à la recherche de la personne qui a été directement impliquée. "

Tirawi n'a pas révélé l'identité de la personne présumée impliquée dans la mort d'Arafat. Il n'a pas non plus fourni la moindre preuve qu'Israël était derrière l'assassinat présumé.

Pourtant, en répétant l'argument selon lequel Israël était derrière la mort d'Arafat, le haut responsable du Fatah alimente simplement plus de haine contre Israël.

Comment une telle accusation non fondée contre Israël contribue-t-elle au signalement par Abbas d'une reprise du processus de paix? Et comment les appels au boycott des Israéliens et de leurs produits ouvrent-ils la voie à la paix et à la coexistence?

Ce ne sont que deux exemples récents du comment Abbas et l'Autorité palestinienne dominée par le Fatah mènent leur peuple vers la confrontation éternelle, et non à la réconciliation, avec Israël.

Ajoutez à cela les menaces quotidiennes par Abbas et la direction de l'AP de déposer des des charges pour «crimes de guerre» contre des Israéliens à la Cour Pénale Internationale. Une fois que vous dites que votre objectif est de punir et de boycotter Israël, il devient extrêmement difficile de parler de tout processus de paix dans l'avenir.

Abbas et sa «modérée» faction du Fatah n'ont pas seulement échoué à préparer leur peuple à la paix avec Israël; ils continuent à attiser le sentiment anti-Israëlien parmi les Palestiniens et les autres Arabes. Si Abbas et le Fatah ont déjà déterminé que de nombreux Israéliens sont des «criminels de guerre» qu’Israël a également empoisonné Yasser Arafat, comment peuvent-ils jamais revenir à une quelconque table de négociation avec Israël? Comment vont-ils alors justifier à leur peuple qu'ils ont accepté de reprendre les pourparlers de paix avec les "criminels de guerre?"

L'incitation et de la campagne anti-israélienne du Fatah servant à délégitimer et à isoler Israël a fait qu'il est dangereux même pour les enfants palestiniens de jouer au football avec les Israéliens. Dans les circonstances actuelles, il est aussi devenu dangereux pour les militants de la paix israéliens à visiter Ramallah et à rencontrer des collègues palestiniens.

Les dirigeants de l'UE qui ont rencontré Abbas la semaine dernière soit ne sont pas au courant de l'incitation anti-israélienne par sa faction-le Fatah ou préfèrent simplement comme des autruches enterrer leurs têtes dans le sable. Dans les deux cas, l'UE n'aide pas à faire avancer la cause de la paix au Moyen-Orient. Au contraire, l'UE continue de fermer les yeux sur cette campagne anti-Israël et la finance généreusement au travers de douzaines d'ONG dans les territoires palestiniens.

reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif ©Copyright malaassot.com

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :