Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 16:42
President Obama: Hands Off Israel’s Elections

President Obama: Hands Off Israel’s Elections

Par Ronn Torossian

http://www.frontpagemag.com/2015/ronn-torossian/president-obama-hands-off-israels-elections/

Adapté par Mordeh'aï pour malaassot.com

 

Avec les élections législatives de Mars en Israël, il n'a pas fallu longtemps pour que l' administration Obama s'immisce dans les élections démocratiques d'Israël. Alors que le gouvernement américain se tenait en dehors de la marche des 40 dirigeants du monde, qui défilaient bras dessus bras dessous dans les rues de Paris pour manifester pour la liberté, et pour honorer les 17 victimes des récentes attaques terroristes en France, la décence aurait voulu que l'administration reste silencieuse lors des prochaines élections.

Bien sûr, la décence est quelque chose qui fait défaut dans toute l'administration Obama. Même si il n'est pas question qu'un gouvernement de droite soit le choix des États-Unis du président Barack Obama, de son bureau qui a critiqué le Premier ministre Netanyahu pour son invitation par le Congrès de parler de l'importance de l'utilisation de sanctions du Congrès pour empêcher l'Iran de s'approcher du seuil des armes nucléaires. L'Amérique s'est régulièrement immiscée dans les élections d'Israël - à savoir:

◾Dernière élection, quelques jours avant le vote, le président Barack Obama a déclaré : «Israël ne sait pas où sont ses propres intérêts», et Obama a déclaré que par «chaque nouvelle annonce d'implantation Netanyahu déplace son pays dans une voie de l'isolement quasi-totale ».

◾En 1992, lorsque le Premier ministre israélien Shamir refusa de se rendre à la demande du président George HW Bush qu'Israël arrête la construction en Judée Samarie et, Bush a retenu des garanties de prêts à la veille des élections israéliennes. Les sondages ont montré que le public israélien était en colère à propos de la crise entre l'Amérique et Israël et a réagi en conséquence.

◾En 1996, le président Clinton a fait tout ce qu'il pouvait pour aider ensuite Shimon Peres dans sa tentative de rester au pouvoir - y compris de faire une apparition conjointe de la campagne virtuelle. Le président est apparu avec Peres en Israël et aux États-Unis pendant la campagne et répété des slogans électoraux du Parti travailliste presque mot pour mot.

◾A la fin des années 1990, Ehud Barak a été autorisé par le président Bill Clinton à faire chuter le gouvernement de Netanyahu. Clinton a fait pression sur les partenaires de la coalition du Likoud d'Israël pour faire tomber le gouvernement - et les assistants de Clinton: James Carville, Stanley Greenberg et Shrum Robert ont dirigé la campagne électorale de Barak.

Presque à chaque occasion, l'intervention Américaine en Israël s'est retournée contre certains qui avaient spéculé et sur cette élection ce le sera aussi; d'autant qu'Obama n'a aucun ami en Israël.

Les paroles de l'ancien grand Premier ministre Menahem Begin revêtent une grande importance quand il a dit à l'ambassadeur des Etats-Unis en Israël qu '«Israël n'était (et n'est) pas un « vassal » ou une« république bananière ».

Si l'Amérique a passé sous silence la terreur islamique en France , en Amérique on devrait également se taire au sujet des élections démocratiques en Israël.

 

reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif ©Copyright malaassot.com

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai