Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 14:31

http://pamelageller.com/2015/01/obamas-refuses-to-call-paris-terror-islamic-what-are-his-allegiances.html/

 

Obama refuse de qualifier l'attentat de Paris -Terrorisme «islamique»: quelles sont ses obédiences?

Le président Obama s'est donné encore une fois beaucoup de mal pour s'assurer de ne pas associer l'islam à l'attaque meurtrière du magazine satirique français Charlie Hebdo, malgré les chants et les exhortations des djihadistes islamiques pendant le massacre.

C'est bien sûr compatible avec ses politiques d'adhésion à la charia. Obama a une longue histoire de blanchiment et de lavage de cerveau concernant le djihad - de Fort Hood à l'État islamique, de la décapitation d'Oklahoma à Benghazi, et ainsi de suite. Pourquoi? Pourquoi nous a-t-il avertit que " l'avenir n'appartient pas à ceux qui s'opposent au prophète Mahomet."

Où est son allégeance? Soit Obama n'est pas-si-secrètement, un sympathisant du jihad mais c'est un croyant. Il s'agit d'un seul et même jndividu. La personne qui donne simplement son avis ne peut justifier l'injustifiable. Mais Obama le fait.

Dans tous les cas, c'est un président perfide qui met tous les Américains en grave danger.

Les terroristes ont crié "le prophète a été vengé, Allahou akbar''

Par Jerome R. Corsi,

http://www.wnd.com/2015/01/obama-unsure-terrorism-behind-paris-attack/

Adapté par Mordeh'aï pour malaassot.com

 

NEW YORK - En réponse à l'attaque sur le magazine de Paris qui a publié les caricatures se moquant l'Islam, le président Obama l'a à contrecœur classé comme un acte de terrorisme tout en refusant de l'associer à l'Islam.

 

obama la liberté d'expression

 

" Je condamne fermement l'horrible tuerie dans les bureaux du magazine Charlie Hebdo à Paris qui a aurait fait 12 morts," Obama a fait cette déclaration soigneusement rédigée et publiée par le bureau de presse de la Maison Blanche.

" Nos pensées et nos prières vont aux victimes de cette attaque terroriste et au peuple de France en cette période difficile. La France est le plus vieil allié de l'Amérique et a résisté aux côtés des États-Unis dans la lutte contre les terroristes qui menacent notre sécurité commune et le monde ".

S'exprimant en français et en anglais, le secrétaire d'État américain John Kerry a exprimé sa solidarité avec la France contre «l'extrémisme» que reflète l'attaque terroriste contre Charlie Hebdo. Il a également pris soin de caractériser l'attaque comme du terrorisme sans spécifiquement la qualifier de «terrorisme islamique».

Le président français François Hollande a appelé les meurtres "une attaque terroriste sans aucun doute."

Cependant, dans une interview avec CNN, Josh Earnest le porte parole à la Maison Blanche a de même évité de qualifier l'attaque "de terrorisme", a noté le Weekly Standard.

Le présentateur de CNN a demandé: "Josh, lorsque vous parlez de la lutte, vous utilisez le mot violence. Je veux dire, que c'est un acte de terrorisme, c'est ce que le président de la France a appelé - un acte de terrorisme. Vous faites référence à ISIS et à d'autres mauvais acteurs, il importe peu vraiment de qui est-ce à la fin du compte. Vous savez que vous vous battez contre un très grand groupe de personnes de préoccupation à peu près semblable. Voyez-vous cela comme un acte de terrorisme, et c'est ce quelque chose qui doit être condamné à ce niveau? "

Earnest a répondu: " Sur la base de ce que nous savons à l'heure actuelle, il semble que c'est à cela que nous sommes confrontés ici. Et c'est un acte de violence que nous condamnons certainement, et si la base de cette enquête, il s'avère être un acte de terrorisme, alors nous le condamnerins en tant que tel, dans les termes les plus forts possibles, aussi. "

«Raisonnement absurde»

Andy McCarthy, l'assistant de l'ancien procureur américain du district sud de New York qui a mené la poursuite de Cheikh Omar en1995 Abdel Rahman, connu sous le nom "Blind Sheik," et onze autres pour le bombardement du World Trade Center en 1993, et n'a pas tardé à critiquer ceux qui hésitent à associer l'attaque avec l'islam.

 

" Les médias ont adopté le raisonnement absurde d'Obama que:

a) le terrorisme n'est pas lié à l'Islam,

b) les groupes qui se produisent s'auto-identifient comme musulmans sont des « extrémistes violents » qui ne représentent pas le vrai Islam (c'est pourquoi nous ne pouvons plus les appeler «djihadistes»); et

c) seulement les extrémistes violents s'engagent dans le terrorisme ", McCarthy a expliqué dans un courriel à WND; Par conséquent,

d) lorsqu'une atrocité se passe, il ne faut pas l'appeler « terrorisme » à moins que et jusqu'à ce qu'elle ait été lié à un groupe "d'extrémistes violents" nous l'avons reconnu comme tel (par exemple, pour Al-Qaïda, et ISIS)," a-t-il poursuivi. "

Par conséquent, si nous ne pouvons pas le lier à un groupe extrémiste violent, nous refusons que l'acte soit du terrorisme et nous le référençons comme de " la violence sur le lieu de travail", ou à un acte d’attaque de '' loup solitaire '', ou "d'extrémisme militant" (aussi longtemps nous prendrons soin d'éviter de dire qu'ils sont des extrémistes de....) ".

Après la décapitation du journaliste James Foley par ISIS en Septembre, Obama a déclaré qu’Isis "n'est pas islamique", insistant sur le fait " qu'aucune religion ne tolère le meurtre d'innocents."

A Paris, il semble qu'il n'y ait aucun doute que l'attaque a été perpétré par des terroristes islamistes bien formés.

Une vidéo diffusée par France 24 montre des Parisiens échapper à l'attaque sur les toits dans le 11ème arrondissement de Paris, sur la rive droite de la Seine, alors que des terroristes masqués vêtus de la tête aux pieds en noir tirent avec des armes qui semblent être des fusils d'assaut Kalashnikov AK-47. On a entendu les terroristes crier "Allahu Akbar," en arabe "Allah est le plus grand", comme ils tiraient avec leurs armes sur des cibles invisibles sur la vidéo.

Les rapports qu'un lance rocket ou grenade RPG, a été utilisé dans l'attaque suggére que les attaquants peuvent avoir eu une formation militaire avec des groupes islamiques du Moyen-Orient.

Le Daily Mail à Londres a rapporté que selon des témoins de la fusillade les terroristes parlaient couramment l'arabe et on a entendu des cris "le prophète a été vengé" et "Allahu Akbar."

Dans un échange de tirs avec des policiers armés, les terroristes "calmes et très disciplinés" qui parlaient parfaitement le français ont été vus s'échappant de la scène de crime dans une voiture volée et sont toujours en fuite.

Paris a été verrouillé par la police qui a évacué les rues à la recherche des trois terroristes qui se sont échappés de la scène de la fusillade.

La presse parisienne a largement rapporté que les rédacteurs en chef de Charlie Hebdo étaient au courant du risque de représailles par des terroristes islamistes en réponse à leurs efforts répétés pour la satire de l'Islam et Muhammad.

Parmi les 12 morts de ce qui est décrit comme "Paris Massacre" sont les quatre membres de la rédaction de Charlie Hebdo :

  • Stéphane Charbonnier, connu sous le nom de "Charb" 47 ans, qui était le directeur de Charlie Hebdo depuis 2009. Dans une de ses récentes caricature, il a averti d'une attaque terroriste islamique sur Paris, commentant "Toujours aucune attaque sur la France. Ne uittez pas! " Ses personnages de dessins préférés de bande dessinée étaient un chien anarchiste et un chat fasciste.
  • Jean Cabut, connu sous le nom de "Cabu" 76 ans, dont les dessins sont apparus dans de nombreuses publications et a été connu pour le personnage de la «Grande Duduche," un cancre rebelle inspiré prétendument d'un vrai patron d'un bistrot connu de Paris .
  • George Wolinski, 80 ans, qui a été considéré comme l'un des «piliers» de la publication, connu surtout pour ses nombreuses caricatures. Il avait coutume de dire: "Cabu et moi nous ne sommes vraiment pas des provocateurs à la recherche d'un combat. Nous faisons des dessins (bandes dessinées) qui font rire les gens et peut-être parfois nous allons un peu trop loin, mais les gens ont tendance à aimer de toute façon ".
  • Bernard Verlhac, connu sous le nom "Tignous", 47 ans, qui a travaillé pour plusieurs publications et était connu pour "avoir une passion pour les nouvelles." En 2008, il a publié un livre sur la Scientologie, l'un des sujets qu'il a suivi attentivement à Paris .

 

charlie hebdo Tweet

Ce n'est peut-être que pure coïncidence, l’attentat s’est produit  par Charle-hebdo d'une caricature du chef de l'EI Abu Bakr Al-Baghdadi.quelques heures après la publication

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai